Coupes africaines des clubs : l''ASB et le Stade laissés sur le quai

0

Blancs et "Bamakois" ont été battus aussi bien à l”aller qu”au retour par leur adversaire respectif, l”AS Douanes du Sénégal et Port Authority de Sierra Leone.

Si certains de nos compatriotes doutaient encore de la porosité de jeu de nos représentants dans les compétitions africaines des clubs, ils sont maintenant convaincus après l”élimination sans gloire du Stade malien en Ligue des champions et celle de l”ASB en coupe CAF. Il n”y a rien à dire sur ces revers subis par nos deux représentants sinon que ces derniers n”étaient pas suffisamment armés pour aborder l”Afrique. Mais en attendant, les Blancs de Bamako peuvent encore nourrir quelques espoirs sous-tendus par la réserve formulée contre l”ancien sociétaire du COB, Mamadou Saliou Diallo. L”équipe de Sotuba qui a versé les 1200 dollars (environ 780.000 F cfa) de frais de réserve, croit dur comme fer, à un dénouement heureux de cette affaire.

Pour l”ASB en revanche, la campagne africaine est bel et bien terminée et l”équipe ne peut plus prétendre à la qualification. De toute façon, à la lumière du jeu produit dimanche au stade Modibo Keïta par les Jaunes et verts, il ne fait guère de doute que Port Authority de Freetown était hors de portée des nôtres. Battu 2-0 à l”aller, les hommes de Djofolo Traoré ont été incapables de réagir dimanche devant leur public, s”inclinant logiquement 1-0. Le but de Abdul Din Sesay (90+3), illustrait toute la détermination des Sierra Léonais à jouer crânement leur partition dans cette compétition. C”est pour cette raison que les sociétaires du Port Authority ont mis tous les arguments de leur côté pour renvoyer les Oumar Kida et consorts à leurs chères études. Une réussite que l”adversaire sierra léonais a essentiellement bâtie sur sa cohésion collective et sa rigueur défensive.

Dimanche face à un représentant de la Sierra Leone combatif, l”ASB n”a été que l”ombre de l”équipe qui avait émerveillé nos compatriotes lors de la précédente campagne. Patients et appliqués, les visiteurs ont perturbé les "Bamakois" pendant toute la partie avant de forcer la décision en toute fin de rencontre. Un succès net et sans bavure, à l”image de celle de l”AS Douanes de Dakar devant le Stade malien de Bamako (2-0, voir compte rendu de A. Sambou du Soleil).

Dès le coup d”envoi du match, l”ASB fonçant la tête baissée, mais ne semblait pas avoir de solutions pour prendre à défaut la défense de Port Authority. Notre représentant ne baissait pourtant pas les bras, au contraire il tente coûte que coûte d”assommer son adversaire. Mais les poulains de Djofolo Traoré développent un football tellement désordonné et sans créativité qu”ils se cassaient les dents devant le rideau défensif des visiteurs. Ces derniers s”étaient retranchés dans leur camp, laissant venir l”équipe malienne pour procéder par des contres. La rencontre trouve rapidement son rythme. Port Authority déclenche les hostilités sur un tir lointain et l”ASB ne tarde pas à répondre par une série d”occasions manquées. Brima Seesay le gardien sierra léonais s”impose alors comme l”homme-clé du match, repoussant coup sur coup deux tentatives des Bamakois. On en restera là jusqu”à la pause.

Au retour des vestiaires, rien ne change vraiment dans le jeu, sauf les interminables arrêts de jeu qui s”accumulaient côté visiteurs et qui finiront par assommer définitivement leurs hôtes. Coup sur coup, Malatini (54è) Agostinho Suarès (57è) puis Oumar Kida (66è) tentaient de donner un contenu à l”ambition de l”ASB, mais leurs tentatives restaient vaines. Et le coach du Port Authority Sanusi Tejan Savage qui avait compris les inquiétudes de l”équipe malienne, verse dans le bain deux attaquants véloces, Saidu Sasay et Abdul Din Sasay. Ce tandem amenait très vite les poulains de Djofolo Traoré à revoir leur copie. L”ASB se met alors à douter et est finalement contrainte aux tâches défensives pour sauver la mise devant son public. Mais c”était compter sans Abdul Din Sesay qui inscrira ce but assassin dans le temps additionnel.

M . N. TRAORE

Dimanche 11 février au stade Modibo Keïta :

ASB-Port Authority : 0-1
But de:Abdul Din Sesay ( 90+3)
Bon arbitrage du trio Mauritanien : Lemghaifry Ould Aly assisté de Mountaga Sada et Haan ould Salem
Commissaire : André Bado (Burkina Faso)

ASB : Boubacar Keïta; Mamadi Sidibé (cap); Daouda Camara, Iba Jean Claude, Abdramane Diamouténé, Moussa Magassouba, Nouhoum Kobina (Youssouf Kanté), Sidi Coulibaly (Daouda Ba), Mamadou T Koumaré (Gaoussou Diallo); Agostino Suarès et Oumar Kida. Ent raîneur: Djofolo Traoré.
Port Authority : Brima Sesay (Abdul Bangura), Samuel Sesay; Ibrahim Kamara, Alpha Lansana; Ahmed Musa, Donald Malfoy; Daniel Foday (Saidu Sesay), Alusine Turay; Mohamed B Kamara (Abdul Din Sesay), Muwahed Sesay et Sallieu Kamara. Ent raîneur : Sanusi Tejan Savage.

L”Essor du 13-02-2007


Ligue des champions d”Afrique, AS Douanes–Stade malien 2-0 : Un bourreau nommé Jérôme

Les Maliens avaient débarqué à Demba Diop remontés à bloc, croyant dur comme fer qu’ils allaient battre la Douane et se qualifier, car, disaient-ils, ils avaient raté le match aller et allaient se rattraper.

De fait, la partie commençait sur un rythme alerte avec les Douaniers qui entraient très vite dans le match, notamment avec un tir de Jérôme Diémé sur le gardien malien dès la 1ère minute. Les Dakarois sur cette lancée contrôlaient bien la partie, se montrant plus incisifs que les Bamakois qui jouaient crânement leurs chances puisqu’obligés de marquer au moins deux buts. Ca jouait plutôt bien des deux côtés, les Maliens essayant d’acculer haut leurs adversaires. Mal leur en prit, car sur une balle contrée au milieu du terrain, alors que leur équipe remontait, Bangoura servait Jérôme Diémé dans un espace libre. Ce dernier s’avançait et fusillait Soumbeyla Diakité d’un tir imparable (17è).

Piqués au vif, les Maliens se ruaient en avant puisqu’il fallait prendre tous les risques. La Douane, bien en place avec un bloc d’équipe bien soudé et combatif à souhait, profitait des espaces. Ismail Bangoura, mal inspiré ratait la balle du break par deux fois face à Diakité (23è et 34è).Mais Jérôme Diémé, déjà auteur d’un doublé au match aller, confirmait qu’il était le grand bourreau des Maliens et se trouvait à la réception d’un magnifique centre en retrait pour porter l’estocade (40è). La qualification tendait alors les bras aux Douaniers.

À la reprise, le Stade se jetait totalement à l’attaque mais butait sur des Douaniers bien regroupés dans leur zone. Seul un tir de Benogo Diaby inquiétait un peu le gardien Babacar Ndiaye (56è). Après un vain forcing de 20 mn pour revenir au score, les Maliens épuisés levaient le pied. Le match restait vif et alerte jusqu’au bout, car dans les dernières minutes les Bamakois firent tout pour sauver l’honneur, Diaby et Bakary Coulibaly échouant de peu devant Babacar Ndiaye alors que Jérôme ratait le hat trick d’un cheveu (79è). La Douane pouvait alors contrôler sans peine la fin de match, avec au bout une qualification très méritée.

Ansouman Sambou (Le Soleil)

Samedi 10 février au stade Demba Diop

AS Douanes-Stade : 2-0
Buts de Jérôme Diémé (17è et 40è).
Arbitrage du Nigérien Hama Abdoul Benoni assisté de ses compatriotes Laouly Darey Boiweye et Abdoul Salam Mani.

AS Douanes : Babacar Ndiaye, Vito Badiane (Cap, (Mbaye Dieye), Ass Ndoye, Sidy Ndiaye, Mor Diouf, Ousmane Ndao, Ismail Bangoura (Pape Bacari Camara), Célestin Faye, Babacar Mbengue, Karamba Beny Diallo et Jérôme Dièmé (Papa Alé Thiakh). Entraîneur : Badara Sarr.

Stade malien : Soumbeyla Diakité, Boucader Diallo (Cap), Issiaka Eliasson (Youssouf Doumbia), Djibril Sacko (Daouda Bagayogo), Benogo Diaby, Leigh Saja (Haman Kaotan), Lassiné Diarra, Lassana Diallo, Bakary Coulibaly et Karim Sogoba. Entraîneur : Mohamed Magassouba.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER