Fodé Lamine Abdoulaye Maréga, entraineur du Centre de basketball du Djoliba : « Nous avons reçu suffisamment de ballons »

0
 Fodé Lamine Abdoulaye Maréga

Fodé Lamine Abdoulaye Maréga

L’insuffisance des équipements sportifs que nous évoquions dans une de nos parutions (voir Le Tjikan numéro 208 du vendredi 30 octobre 2015) a porté ses fruits. L’entraineur  Fodé Lamine Abdoulaye Maréga dit FLAM  que nous avons approché le week-end dernier  nous a confié qu’ils ont reçu suffisamment  de ballons de la part des dirigeants du Centre.

Faut-il le rappeler, avec un effectif compris entre 200 et 400 joueuses, le centre  de formation de Basketball du Djoliba AC  version  filles  ne s’entrainait qu’avec  six ballons que se partageaient les pupilles, les minimes, les cadettes et les juniors filles. Les entrainements commençaient depuis à 14 h pour permettre la rotation entre les joueuses de ces  différentes catégories à cause d’un manque de ballon. En plus du manque de ballon, le Centre était confronté également  au manque de maillots.  Ne sachant que faire pour améliorer la situation dans laquelle se trouvait le Centre, l’entraineur  des filles cadettes et juniors du Djoliba AC s’était confié à nous lors de notre passage au Stade Ouenzzin Coulibaly pour la journée du don de sang que l’Union Nationale des Footballeurs en Activité du Mali (UNAFAM) avait organisée pour  porter à la connaissance des responsables  de la section basketball du Djoliba AC  leur calvaire.

Le week-end dernier, quand nous l’avons approché pour savoir  la situation du club après avoir  porté  ses doléances à la connaissance de ses dirigeants que sont  Alou Sanogo, Abdoulaye Bathily et Baba Sylla, tous responsables de la section basketball du Djoliba AC, Fodé Lamine Abdoulaye Maréga dit FLAM était tout content d’affirmer qu’ils ont reçu suffisamment des ballons  pour les entrainements  de la part des dirigeants de la section basketball du Djoliba AC .

Si les dirigeants ont répondu favorablement aux doléances du Centre qui sont entre autres les ballons et les maillots d’entrainement, il ne reste qu’à Fodé Lamine Abdoulaye Marega dit FLAM et ses joueuses de se mettre donc au travail pour le bien-être de ce Centre  considéré comme une pépinière pour le Djoliba AC en matière de basketball.

Almihidi  Touré

PARTAGER