Vers le dénouement de la crise du football malien : Le ministre Arouna M. Touré sauve les meubles

3

Moins de deux mois après sa prise de fonctions comme ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré vient de marquer un grand coup en travaillant pour éviter, de justesse, la suspension de la participation des Aigles à la prochaine Coupe d’Afrique des nationales, qui s’ouvre ce vendredi 21 juin en Egypte. Il a magistralement réussi à convaincre les acteurs du football malien a adopter les nouveaux textes instruits par la Fédération internationale de football association (FIFA), à vider la sentence du Tribunal arbitral des sports (TAS) en vue de nouvelles élections du bureau fédéral dans les prochaines semaines.

A peine, s’était-il installé dans son bureau de nouveau ministre des Sports qu’il apris son bâton de pèlerin pour discuter avec les acteurs du football, avec le Comité de normalisation (CONOR) en tête, les clans en conflits et les partenaires en vue de sortir le ballon rond national de l’ornière. Il vient de réussir la première étape de son pari.

Apparemment, le ministre Arouna Modibo Touré va porter chance non seulement à la jeunesse malienne mais aussi et surtout au sport. Quelle angoisse terrible doublée de grande déception devrait provoquer une disqualification des Aigles du Mali de la prochaine CAN ? En ces temps préoccupants de crise sécuritaire, combien le sport, surtout le football permet de redonner la joie de vivre aux populations ! C’est ce qui avait fait prendre au sérieux la menace de la FIFA et de la CAF de disqualifier les Aigles de la prochaine CAN, en raison de la crise que traverse notre sport roi, le football depuis 2015.Le football étant un facteur d’unité et de cohésion des peuples.

C’est conscient de cette situation que le ministre Arouna Modibo Touré vient de peser de toute son influence et de sa capacité de persuasion pour poser les jalons du dénouement de la crise du ballon rond dans notre pays.

En effet, sommé d’adopter de nouveaux textes et de vider la sentence du TAS dans les meilleurs délais avant de pouvoir participer à la fête continentale du football, dès le vendredi prochain en Egypte, le Comité de normalisation devrait s’exécuter à travers une assemblée générale ordinaire. Celle-ci s’est tenue le samedi 15 juin dernier au Stade du 26 Mars. Mais, c’était sans compter l’antagonisme et bellicisme des deux groupes rivaux du bureau fédéral invalidé : le camp de Mamoutou Touré dit Bavieux (qui avait été élu en 2017, après le départ de Baba Diarra, mais dont l’élection a été invalidée) et le clan de Salaha Baby. Ce dernier s’était pendant longtemps opposé à l’adoption des nouveaux textes proposés par la FIFA. Toute chose qui aa bloqué le déroulement des travaux de cette assemblée générale ordinaire.

Or, les travaux avaient été ouverts en présence des représentants de la FIFA et de la CAF. Ceux-ci notant le blocage de travaux, étaient à deux doigt de constater le refus du Mali d’adopter les dispositions pertinentes proposées par l’instance mondiale du football ». Laquelle décision édictée dans son Rapport final devrait entraîner la suspension des Aigles à la prochaine CAN.

C’est en ce moment que le ministre Arouna Modibo est intervenu avec une certaine expertise pour des rencontres a huis clos avec les différents acteurs du football national. Et, après plusieurs heures de discussions et d’explications, grâce à un lobbying de fin négociateur, le camp Salaha Baby a fini par accepter les nouveaux textes qui ont été adoptés par tous.Ils édictent l’élection d’un nouveau bureau fédéral dans les deux prochains mois après un appel à candidatures. Cet appel à candidature sera supervisé par le CONOR qui mettra sur pied, dans 45 jours ou deux mois, une Commission indépendante de validation des candidats.

Faut noter que le clan de Bavieux pouvait également bloquer mais ce camp a aussi accepté avec le même sens de responsabilité. « Et c’est le football malien qui gagne! Vivement le championnat national et bientôt un bureau dans deux mois. Merci également au CONOR et au ministre des sports pour avoir permis une réussite de cette assemblée grâce à leur implication », a posté un confrère sur sa page facebook.

Baba Djilla SOW

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. espéreront d avoir un bon ministre c est pas un fils a papa comme amion guindo qui a foutue le mali dans la merde il est le seule responsable je lui porte bonne chance et merci on conte sur toi .

  2. Si l’excellent Ministre des sports Arouna Modibo TOURÉ n’était pas à ce poste le Samedi dernier, les protagonistes du football Malien n’allaient pas s’attendre et la FIFA allait disqualifier le Mali et on ne pouvait rien sauf constater les dégâts et nos deux yeux pour pleurer. Pour rafraichir les mémoires, la FIFA avait disqualifier le Mali une première fois pour ingérence de la politique dans les affaires de la FEMAFOOT. Merci à l’excellent Ministre des sports, Arouna Modibo TOURÉ pour votre sens élevé de la responsabilité et votre patriotisme. Nous sommes très fiers de vous. Que le bon Dieu veille sur le Mali. Amen!!

  3. Si l’excellent Ministre des sports Arouna Modibo TOURÉ n’était n’est pas à ce poste le Samedi dernier, les protagonistes du football Malien n’allaient pas s’attendre et la FIFA allait disqualifier le Mali et on ne pouvait rien sauf constater les dégâts et nos deux yeux pour pleurer. Pour rafraichir les mémoires, la FIFA avait disqualifier le Mali une première fois pour ingérence de la politique dans les affaires de la FEMAFOOT. Merci à l’excellent Ministre des sports, Arouna Modibo TOURÉ pour votre sens élevé de la responsabilité et votre patriotisme. Nous sommes très fiers de vous. Que le bon Dieu veille sur le Mali. Amen!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here