Revue annuelle des reformes politiques et programme de l’Uemoa : Une aubaine pour améliorer la gouvernance

0

Le grand Hôtel de Bamako a abrité le 5 novembre 2014, la première revue annuelle des reformes politiques et programme de l’Uemoa. L’objectif final de cette revue qui durera jusqu’au 10 novembre 2014, est de permettre aux populations maliennes de bénéficier effectivement des fruits du processus d’intégration, en tirant le meilleur profit des réformes, politiques, programmes et projets communautaires.

Selon Hyacinthe François Akoko, représentant résident de la commission de l’Uemoa, les reformes connaissent une application insuffisante ce qui fait que 44% seulement des réformes sectorielles sont réalisées par les Etats membres. Fort de ce constat, les chefs d’Etat et de Gouvernement, dans le souci de booster l’intégration régionale, ont adopté le 24 octobre 2013, l’Acte additionnel N°04 /2013/CCEG, instituant le processus de la revue. Débuté depuis le mois de juillet dernier, le processus de la revue se poursuit cette semaine au Mali. « A cet effet, la Commission de l’UEMOA fera le point avec tous les départements techniques concernés, de l’état d’application des actes communautaires adoptés par les instances de l’union », a souligné Akoko. Pour sa part, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, secrétaire générale du ministère de l’économie et des finances, a fait savoir que cette revue vise à favoriser l’accélération de l’application effective des réformes, politiques et projets communautaires au sein de l’Union dans le cadre de l’approfondissement de l’intégration régionale. Avant d’ajouter qu’à travers ses réformes, l’Uemoa met en place un cadre harmonisé qui améliore la gouvernance économique et politique, incite à l’investissement et favorise, à terme, le développement économique, social et humain de la communauté. « Ces réformes visent aussi à approfondir le processus d’intégration et à parachever la création d’un marché commun ouvert et concurrentiel », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que leur mise en œuvre permet de renforcer la solidarité au sein de l’espace communautaire, de mutualiser les forces et les expériences et d’affronter les défis communs selon des approches concertées. « Pour notre pays le Mali, le processus de revue annuelle des reformes politiques programmes et projets de l’Union est incontestablement un cadre d’échange utile pour garder une dynamique collective dans la construction du marché commun », a-t-elle conclu.

Aguibou Sogodogo

Sidiki Adama Dembélé  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER