Des membres du Syntade face à la presse : «Nous exigeons la démission immédiate de Yacouba Katilé de l’Untm…»

1

Le Syndicat national des travailleurs des administrations d’État (Syntade), affilié à l’Untm à travers sa section de l’administration générale, dit «non à la violation des statuts et règlement du Syntade». Ses membres étaient face à la presse jeudi 29 novembre à la Maison de la presse.

Pour animer cette conférence, il y avait Khêfing Kanté, président du bureau exécutif du Syntade, Assane Aboubacar Kanté, représentant de la Canam au bureau, Sékou Diallo, secrétaire aux revendications du Syntade et Demba Keïta.

M. Khêfing Kanté, président du bureau exécutif du Syntade, a d’abord noté l’indifférence du secrétaire général de l’Untm face aux multiples grèves, «souvent évitables», selon ses termes, l’émiettement de leur centrale syndicale (Untm) en plusieurs centrales, l’incapacité du président Katilé à rassembler les travailleurs, la création de deux syndicats à la douane, le comportement «dictatorial» de M. Katilé.

Il s’est ensuite appesanti sur le déficit de dialogue entre l’Etat et l’Untm, le refus catégorique de M. Katilé d’accéder à la «demande polie» de respecter les règles démocratiques internes, la violation de l’article 15 (date, lieu et ordre du jour du congrès communiquée 1 mois à l’avance puis le rapport transmis 2 mois)… Pour toutes ces raisons, des membres du Syntade accusent Yacouba Katilé d’être un fauteur de troubles entre les travailleurs du Mali.

Ils déplorent l’organisation du 13ème congrès du Syntade qui a anéanti tous les espoirs des militants et militantes. Selon eux, M. Katilé s’est mis du mauvais côté de l’histoire, en multipliant les fautes et les violations flagrantes au détriment des valeurs de leur union nationale et des statuts et règlement intérieur.

Par ailleurs, la section de l’administration générale (Sag) du Syntade, réunie en assemblée extraordinaire, a demandé l’annulation pure et simple de cette rencontre d’amis et de copains (13ème congrès) au détriment d’un congrès honorable pour les travailleurs maliens.

En attendant, elle se réserve tout droit de porter plainte devant les organes et instances régulièrement compétents pour être mise dans ses droits. Faute de quoi, elle procèdera, en collaboration avec les autres sections, à l’organisation du 13ème congrès du Syntade conformément aux statuts et règlement intérieur, et l’opinion publique nationale et internationale en sera témoin.

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Nous restions certains que cette décision du syntade reste la meilleure pour la destitution de Yacouba KATILE qui n’est plus capable de mener à bien les destinées de cette importante organisation syndicale de notre très cher pays. Cet homme est un véritable apathique sans des hommes capables comme Ben KATTRA qui a préféré trahir le mouvement syndical pour se retrouver dans le dernier gouvernement d’IBK1, c’est dommage de voir que ce dernier a préféré le sortir du gouvernement IBK2 en donnant son ministère à ce grand griot KOITA, un véritable homme machiavélique sans aucune capacité, à part ses paroles stériles et vide de sens. Ben KATTRA, pourtant un homme qui a secoué très fortement le gouvernement de 2013 dans la mise en œuvre des revendications de l’UNTM d’alors dont les multiples points avaient été obtenus et le suivi des autres points étaient fortement diligentés par la perspicacité de ce grand homme qu’est Ben KATTRA, mais malheureusement qui a préféré trahir les siens sans vergogne au profit d’un portefeuille ministériel de courte durée, IBK et ses hommes ont monté leur coup contre lui et ce coup fut un grand succès, car ils ont détruit Ben KATTRA aujourd’hui qui a été sevré de son syndicat. Il était le seul bras opérationnel de Yacouba KATILE qui est le point le plus faible de l’UNTM aujourd’hui, et avec lui aucun combat ne serait gagné au profit des travailleurs de ce pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here