Front social : La CSTM bat le pavé ce matin

2

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) marche  aujourd’hui. A l’opposé des partis politiques de l’opposition, la Centrale syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), ne semble pas sensible à l’état de santé du président de la République IBK. Elle projette aussi une autre grève les 3 et 4 mai 2016.

Un mois après les 48 heures de grève qu’elle avait décrétée, la CSTM se résout à battre le pavé ce jeudi 21 avril. Ni l’état de santé du Chef de l’Etat, IBK, ni même celle de la  ministre la Fonction publique, Diarra Racky Talla, ne saurait les arrêter. « Nous compatissons pour la maladie du président IBK mais continuerons d’exercer notre droit syndical », a indiqué Hammadoun Amion Guindo, le secrétaire Général de la CSTM.

La CSTM se dit décider  à se faire entendre. Elle a, depuis, 2014, déposé sur la table du gouvernement un cahier de doléances. Aucune des revendications formulées par la CSTM n’a trouvé de solution. Alors, elle entend par cette marche de ce jour, dénoncer la mal gouvernance, la corruption et la gestion clanique du pouvoir.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.