Grève illimitée des impôts : Une première dans l’histoire des services financiers au Mali

1

Tout porte à croire que les services financiers maliens, surtout le service des impôts, sont hautement stratégiques. La grève illimitée au sein de ce secteur coûte cher à l’Etat, voire même une catastrophe. Car, il n’y a pas de recettes dans ce cas. Or, pour qui connait notre pays en termes  de recettes, elles dépendent presque exclusivement des services pourvoyeurs de recettes impôts. La grève illimitée qui a été décretée par le syndicat des impôts a constitué un désaveu cinglant du ministre en charge  de l’Economie et des  Finances. Il n’ a pas pu éviter cette grève. Il a été incapable de la gérer  à temps. Il a fallu que l’Etat perde des recettes. Pendant les deux jours de grève , la direction générale des impôts, qui faisait des recettes journalières de plusieurs milliards de FCFA, n’a rien mobilisé les 1er et 2 septembre 2015. Cette grève illimitée est une première dans l’histoire des services financiers maliens. Quelle perte pour l’Etat malien ! Le ministre Igor Diarra a été incompétent pour résoudre le problème ;  même si  après quelques points saillants des revendications ont été acceptés par son ministère. Ce sont entre autres :Le plan de carrière, le statut particulier , la participation du syndicat au briefing, la relecture du decrèt 02-299du 3juin 2002 et la relecture de son arrêté d’application. Cette grève a été une réussite  totale et parfaite. Elle a été suivie à 100% et le service minium était assuré.

Le syndicat des impôts a frappé fort, là où cela fait le plus mal.

David KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Franchement! Mr le journaliste incompétent, si t’a rien à dire, tu peux lire les anciens journaux pour t’inspirer!!! parce que là, t’es hors sujet!
    ça fait honte de voir que l’on vous paye pour écrire n’importe quoi et n’importe quand?
    Primo: la grève est déjà fini et une solution a été trouvée (donc ce n’est plus d’actualité)
    secundo: tu ne connait rien des vrais fondements de cette grève (parceque t’es pas un vrai journaliste d’investigation)
    Tertio: La grève n’a eu aucun impact sur le fonctionnement de l’État, les recettes ont justes été décalées si non les contribuables sont revenus payer leurs impôts! (ça n’a créé qu’une affluence inutile).
    Ce malentendu aurait pu être évité, mais ce n’est pas forcement de la faute du Ministre, renseigne toi avant d’écrire N’IMPORTE QUOI!!!!!

Comments are closed.