Hammadoun Amion Guindo secrétaire général de la CSTM : « La maladie bénigne d’IBK ne doit pas paralyser le pays. la CSTM maintient sa marche prévue pour le 21 Avril 2016 »

3

Le secrétaire général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) Hammadoun Amion Guindo et ses camardes remontés à bloc contre le gouvernement Modibo Keita et du ministre du Travail, de la fonction publique et de la Reforme de l’Etat Mme Diarra Raky Talla ont animé une conférence de presse le lundi 18 Avril 2016 au siège de la centrale syndicale. Ils dénoncent  l’inertie de l’Etat envers leurs doléances et  projettent une grande marche le jeudi 21 Avril 2016 qui partira de la place de la liberté au monument de l’indépendance.

Hammadoun Amion Guindo, le secrétaire général de la CSTM, a entamé ses propos en faisant le point de la grève du 21 et 22 Mars 2016 qui selon lui a été suivie à 97% par les camarades syndicalistes tout en les remerciant pour leur soutien indéfectible. Le secrétaire général de la CSTM a aussi rappelé les moult tractations enclenchées afin de mettre les militants de la centrale syndicale dans leurs droits mais qui ont tous tourné au vinaigre à cause de la « mauvaise volonté du ministre du travail de la fonction publique et de la reforme de l’Etat Mme Diarra Raky Talla dont les doléances dorment dans les tiroirs de son département ». « Il me semble que le gouvernement est de mauvaise foi et il nous trouverons sur leur chemin », a-t-il dit. Avant d’ajouter :« Après la grève observée, nous projetons d’organiser une grande marche pacifique le jeudi 21 Avril 2016  qui partira de la place de la République au monument de l’indépendance dans le but d’exprimer notre mécontentement envers les mauvaises pratiques du gouvernement Modibo Keita, un gouvernement qui refuse même d’entamer des négociations avec la CSTM compromettant du coup la vie des travailleurs maliens affiliés en cette centrale syndicale ».

Selon lui, c’est un combat qui est désormais engagé contre le gouvernement qui foule au pied ces textes et la CSTM ne reculera pas. « Nous nous battrons avec tous les moyens légitimes pour qu’on nous mette dans nos droits. On a déposé notre préavis de grève lorsque le président de la République Ibrahim Boubacar Keita était en très bonne santé et il n’a rien fait dans le but que nos doléances puissent être satisfaites. Dans le communiqué de la présidence, il est mentionné que c’est juste une maladie bénigne, une maladie bénigne du président de la République ne doit pas paralyser le pays, la CSTM maintient sa marche prévu pour le 21 Avril 2016 et souhaite un prompt rétablissement au président IBK. Le report de la marche de l’opposition nous réjouisse mais nous maintenons notre marche car le pays ne s’arrêtera pas que parce que le chef de l’Etat est malade. La maladie du président de la République n’a pas empêché les députés de tenir leurs sessions », a-t-il déclaré. Pour sa part, le secrétaire général du Syneb Amadou Coulibaly a rassuré Guindo que la marche sera une réussite totale et que les enseignants sortiront massivement pour y participer. Le secrétaire général du syndicat de la police  Daouda Cissé a égrené la longue liste des revendications des policiers du Mali qui tirent le diable par la queue, et a rassuré Guindo que les policiers seront de la marche le jeudi 21 Avril afin que les conditions inhumaines dans lesquelles ils exercent chaque jour changent.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Etat d’urgence : pas de manifestation de masse !
    On doit protéger la population contre les djihadistes …. :hmm: :hmm: :hmm:

  2. des propos hautement responsable , on peut souhaiter un bon rétablissement au président sans pour autant tomber dans un excès d’angélisme ( l’état est une continuité ) , beaucoup de nos compatriotes sont malades et succombent tous les jours , les arguments du report de la marche est plutôt un aveu d’impuissance ( on ne mélange pas les serviettes et les torchons )

Comments are closed.