L’hydrogène une source d’énergie révolutionnaire : L’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) s’intéresse au projet gazier de Petroma Inc à Bourakébougou

4
Des ingénieurs exécutant des travaux passive sismique- simomètres et de géophysique - acquisitionde données réisistivité
Des ingénieurs exécutant des travaux passive sismique- simomètres et de géophysique – acquisitionde données réisistivité

Après la mise en évidence de “gisements” sur tous les continents, l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) lance des recherches sur l’exploitation industrielle des émanations naturelles de l’hydrogène. Ce qui pourrait être une révolution énergétique. Sur tous les continents existent des sources naturelles d’hydrogène qui, si elles pouvaient être exploitées industriellement, fourniraient à l’humanité une nouvelle énergie, durable et respectueuse de l’environnement. Pétroma Inc de notre compatriote, Aliou Boubacar Diallo, qui est déjà très avancée dans ses essais de production d’électricité avec l’hydrogène, est citée en exemple par l’Ifpen. Depuis longtemps, les industriels voient dans l’hydrogène l’une des énergies du futur, dont l’immense avantage serait de ne générer aucun rejet de CO2.

L’hydrogène est une piste sérieuse aujourd’hui pour le transport et le stockage des énergies intermittentes comme le solaire et l’éolien mais il pourrait aussi permettre de produire directement de l’énergie dans le futur. C’était impensable jusqu’à maintenant étant donné que l’hydrogène demande lui-même de l’énergie pour être extrait car, il faut l’isoler des molécules d’eau et de gaz naturel avec au passage beaucoup d’émission de CO2, rien de très bon pour l’environnement.

Il n’y a que sous forme gazeuse que l’hydrogène est propre, aucune émission de gaz à effet de serre lorsque l’hydrogène est brulé. Mais vous croyait cet hydrogène gazeux quasi inexistant à part dans le fond des océans le long des failles sismiques et sur terre dans quelques endroits où la roche magmatique affleure en Nouvelle Calédonie, aux Philippines, au Portugal ou en Grèce.

La bonne nouvelle c’est que l’hydrogène est aujourd’hui très répandu à la surface du globe et jusqu’au centre des continents. Au mali, on a découvert de l’hydrogène par le plus grand des hasards dans le bloc 25 appartenant à la société Petroma Inc. Les analyses faites sur le gaz découvert montrent que c’est de l’hydrogène pur à 98% qui sert aujourd’hui à alimenter un groupe électrogène pour produire du courant.

L’avantage de cette découverte c’est qu’elle n’est pas très loin de Bamako, moins de 60 km, le gaz n’est pas très profond, environs 107 m et est rapidement et facilement exploitable pour la production d’électricité tout près des grands centres urbains.

Une découverte qui permet au  patron de la société d’envisager une production industrielle d’électricité au Mali à partir de l’hydrogène. Selon lui, son entreprise serait même  en mesure de produire également de l’ammoniac, engrais très recherché et du DME, qui est un gaz utilisé pour la cuisine.

De l’autre côté de la planète, dans l’Etat américain du Kansas, on a découvert une couche de roche poreuse en aquifère où les bulles de gaz étaient en fait des bulles d’hydrogène. L’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (Ifpen) va poursuivre les recherches pour déterminer si une exploitation industrielle de l’hydrogène est possible. L’Ifpen pense que même en petite quantité l’hydrogène peut désormais contribuer à enrichir ce qu’on appelle le mixte ou le bouquet énergétique.

Dans un domaine innovant et futuriste, notre pays est cité en exemple grâce aux essais de production d’électricité avec de l’hydrogène réalisé par la société Petroma Inc dont le promoteur et président est Aliou Boubacar Diallo

Moulaye HAIDARA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. petroma n’a pas eu besoin de l’ifpen ni d’areva pour produire de l’energie avec notre hydrogene, pourquoi attendre une expertise de ceux-ci pour une exploitation industrielle? :mrgreen:

  2. Comme tu es incapable d’exploité même le coton pour en faire du t-shirt et que en même temps tu es incapable de nourrir ta population, s’il vous plait propose au moins une SOLUTION!

  3. JE SUIS TENTÉ DE CROIRE QUE LA FRANCE A FLAIRÉ LE COUP DEPUIS DE LONGS MOIS

    ON A PAS FINI D’EN APPRENDRE

    SEUL LES NAÏFS ONT PU CROIRE QUE LA FRANCE N EST INTERVENU QUE POUR LES BEAUX YEUS DES MALIENS DANS UN MALI DECRIT SANS INTÉRET

    FAUX NOTRE PAYS EST BIEN POURVU

    • Trop facile la France la France. levez vous et travaillez honnêtement pour vous, pour votre famille, pour votre patrie. C’est clair on ne travaille pas.

Comments are closed.