Brèves du « Le Républicain »

0

PDES : Bittar et consorts devant le conseil de discipline

Pour avoir participé à la cérémonie de soutien à Jeamille Bittar, organisée samedi dernier par les jeunes de l’Union des mouvements et associations pour le Mali (UMAM), des responsables du parti pur le Développement économique et la solidarité, auraient été traduits en conseil de discipline. Ces cadres, une dizaine selon nos sources, sur la centaine de membres de la direction du parti, ont été convoqués au siège hier pour s’expliquer sur leur participation à cette manifestation en « violation des textes du parti ». Cette réunion disciplinaire du parti était prévue pour se tenir hier après midi. Bittar et ses camarades ont-ils été sanctionnés par le conseil de discipline ? Au moment où nous mettions sous presse, la réponse à cette question n’était pas disponible. Pour certains, une éventuelle radiation de Jeamille Bittar du PDES ne coûterait rien à ce parti, au contraire, il serait devenu un problème à cause de certaines de ses prises de positions. Affaire à suivre !

********

Chérif Ousmane Madani Haïdara, président de Ançar Dine : « Tout bon Malien doit être consterné par ce qui est arrivé à Kadhafi ».

« L’intérêt que la communauté musulmane manifeste à l’égard de Mouammar Kadhafi n’est pas dicté par des considérations purement religieuses. Pour ce qui me concerne, je tiens à rendre un vibrant hommage à l’homme pour tout ce qu’il a fait en terme d’investissement pour mon pays et pour beaucoup de pays africains. Tout bon Malien doit être consterné par ce qui lui est arrivé. J’en veux pour preuve ses investissements à travers le Centre islamique d’Hamdallaye, la Grande Mosquée de Ségou, la Cité administrative, l’aménagement des centaines d’hectares à l’Office du Niger pour nous aider à combattre la famine ».

*************

Mohamed Ag Akeratane, Secrétaire politique chargé de la communication du parti SADI : « Ils l’ont assassiné, mais ils n’ont pas assassiné ses idées»

L’assassinat d’un leader africain par l’OTAN est regrettable. C’est triste pour l’Afrique. Nous constatons au niveau du parti SADI que la mort de Mouammar El Kadhafi est une grande perte pour l’Afrique. N’oublions pas que Kadhafi a fait la promotion de l’auto-développement au niveau de la Libye où nous saluons des acquis sur le plan de la santé, de l’éducation, de l’agriculture…C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris l’assassinat de Kadhafi. Ils l’ont assassiné, mais ils n’ont pas assassiné ses idées pour l’auto-développement de son peuple, pour l’investissement des revenus du pétrole en Libye et en Afrique. Les conséquences de ce qui se passe en Libye seront terribles pour le Sahel et le Sahara qui vont s’« afghanistaniser », parce que les combattants vont s’y replier et les occidentaux vont les y rejoindre. Après Kadhafi, il n’y a aucun doute, ils vont cibler la Syrie, ensuite l’Iran, le Venezuela et tous les peuples qui se battent pour leur auto détermination. L’occident pense que l’impérialisme a définitivement gagné, alors que la lutte ne fait que commencer. Les armes que Kadhafi a utilisées pour défendre son pays ne tomberont même pas avant que d’autres ne s’en saisissent pour continuer la bataille. Nous invitons tous les Peuples à résister et à défendre leur dignité. Les maliens et le Gouvernement du Mali seraient reconnaissants pour tout ce que Kadhafi a fait.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER