Les potins de «Le prétoire» : Affrontements entre maliens et guinéens à Fanarafa : L’on dénombre des morts, des blessés et des dégâts matériels

4

Orapaillage traditionnel KangabaTout serait parti de l’envahissement du site d’orpaillage de Fanarafa, côté malien, par des Guinéens. Toute chose à laquelle les habitants de ce village ont opposé un refus catégorique, mais le Guinéens ne voulaient rien entendre. Des échauffourées ont donc éclaté entre les Maliens et les Guinéens, mais l’intervention rapide des forces de l’ordre à permis de calmer les ardeurs. Mais, c’était mal connaitre l’intention des Guinéens qui sont revenus à la charge hier mercredi 24, minus de machettes et de fusils dès les premières heures de l’aube, pour s’en prendre aux habitants du village. L’on dénombre un important dégât matériel, des blessés et des morts. Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans le village et les autorités administratives des deux pays essayent tant bien que mal de faire baisser la tension.

 

Protection du patrimoine culturel du Mali : Pourquoi Alpha O. Konaré garde-t-il toujours les archives du Fort de Médine ?

C’est le conservateur du site, Gaoussou Fofana, qui l’affirme : l’ancien Président de la République du Mali détiendrait les originaux des archives du Fort de Médine. Mais pour quel motif ?

Dans un entretien qu’il nous a accordé, M. Fofana nous a confié qu’après sa nomination en tant que conservateur, il avait le souci de la préservation des archives du Fort. C’est pourquoi il a souhaité que ces archives qui constituent un patrimoine national et même mondial puissent être sauvegardées comme le sont les manuscrits de Tombouctou. Ainsi, il a pris l’initiative d’envoyer ces archives au Président Konaré, en tant que fils du terroir et historien de profession pour leur sauvegarde. A sa grande surprise, il n’a reçu que des photocopies des documents qu’il avait envoyés. Alpha a gardé les originaux. Le vieux Gaoussou se demande pourquoi Alpha a décidé de les garder ? A la question de savoir s’il a engagé une procédure pour les récupérer, le vieux Fofana répond : «que puis-je faire face à un ancien Président de la République ?»

Une chose est sûre, ces documents datant de l’époque coloniale et qui retracent l’histoire du Fort sont un patrimoine appartenant à l’ensemble du peuple malien et à celui du Sénégal, avec lequel le Mali partage ce pan d’histoire, et même la France. De ce fait, ils ne pourraient être détenus par un seul individu pour son usage personnel. Alpha doit restituer au Mali et aux Maliens leur patrimoine. La place de ces archives est au Fort de Médine où elles devraient être restaurées et bien conservées pour servir les générations futures.

 

Affaire bérets rouges : Amadou Haya Sanogo Un procès en vue pour Amadou Haya Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d’Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l’ex-junte pourrait se tenir très prochainement. « Peut-être en juin », estime une source judiciaire proche du dossier, nous informe le magazine Jeune Afrique dans sa parution du 22 février. L’instruction menée par le juge Karembé est close.

Les faits remontent à 2012. Quelques jours après le putsch des hommes de Kati, un contre coup d’Etat mené par les bérets rouges fidèles à ATT avait été déjoué dans le sang. Plusieurs participants à l’opération avaient été exécutés au cours des jours suivants et enterrés dans le plus grand secret, à la nuit tombée, dans une fosse commune. Selon la même source, les diplomates accrédités à Bamako suivent de près le dossier. D’un peu trop près ? Le 9 décembre 2014, le Procureur général près la Cour d’appel, Daniel Tessougué, a reçu la visite inattendue de l’ambassadeur d’un pays européen qui souhaitait s’assurer que le dossier ne serait pas enterré. Et que le « remarquable travail» (ce sont ses termes) de Karembé ne tomberait pas dans l’oubli. Une initiative fort peu appréciée par le magistrat.

La Redaction

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. “minus de machettes et de fusils”

    MINUS de machettes! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Bref, c’était des MINUS MUNIS d’armes! 😆 😆 😆 😆 😆

  2. “Une initiative fort peu appréciée par le magistrat.” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Pas de chance!

    Lui qui espérait faire traîner jusqu’à ce “qu’on oublie”, pas de chance! 😆

    Toubabou vient de lui montrer qu’en dehors du Mali, on “oubliait pas”! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Quand Bathiloy va faire son rapport au boss zonkeba, celui-ci va encore faire une migraine! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Dribbler les toubabs du FMI en surfacturant, y a pas eu moyen!…
    Dribbler les toubabs d’Europe pour libérer en douce Sanogo, y a pas moyen non plus! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    C’est pas une vie pour Ibk! :mrgreen:

  3. je suis desolé de voir aya jugé, sans les complices qui ont poussé les berets rouges achatés et mercenaires d’attaquer et tuer les maliens sur propre sol. desole et desole et encore desole de la classe judiciaire.

  4. minus et munis;étant minus dans ma langue d’emprunt je me munis d’un dictionnaire de cette langue

Comments are closed.