Prise en charge des enfants et des femmes en situation de crise chronique : Mme KEITA Aminata MAIGA fait un vibrant plaidoyer en faveur des réfugiés maliens

19

Les travaux du premier sommet mondial sur l’action humanitaire ont débuté hier à Istanbul, en Turquie. A l’invitation de Mme Emine ERDOGAN, l’épouse du Président Reccep Tayyip ERDOGAN, de nombreuses Premières Dames ont rallié la capitale économique turque dont KEITA Aminata MAIGA, Première Dame du Mali. Au menu de leur rencontre, des échanges approfondis sur le thème : “La prise en charge des enfants et des femmes en situation de crise chronique”.

Pour les épouses des Chefs d’Etat, il s’agit, à travers cette session, d’élaborer des stratégies à proposer aux décideurs afin d’améliorer les conditions des femmes et des enfants réfugiés, en prenant en compte la dignité humaine. En d’autres termes, il s’agit tout simplement de répondre de façon adéquate à la détresse des femmes et des enfants en situation de crise chronique.
Selon les chiffres des Nations Unies, plus de la moitié des réfugiés dans le monde sont constitués d’enfants et de femmes, et 75 millions d’entre eux vivent en situation de crise chronique.
Malheureusement, cette situation de crise chronique est aggravée, entre autres, par l’impact du changement climatique, les catastrophes naturelles, la malnutrition, le manque d’éducation ou encore les conflits armés à répétition.

Du haut de la tribune de la session, Mme KEITA Aminata MAIGA a fait un exposé succinct sur la situation des réfugiés maliens suite à la crise de 2012 : “Nous savons qu’en ce 21ème Siècle, le monde est devenu le théâtre de multiples conflits armés. Lorsqu’ils éclatent, les populations innocentes assistent, impuissantes, à des exactions qui créent une tragédie humaine que nul ne saurait qualifier. Afin d’échapper à ces violences gratuites, un nombre important de femmes et d’enfants se voient contraints de fuir, pour trouver refuge jusqu’au-delà des frontières de leurs pays. Ainsi, 137 000 Maliens parmi lesquels 50% de femmes, sont réfugiés dans les pays limitrophes. D’autres dans le sud du pays dans des familles d’accueil. Cette crise sécuritaire, politique et humanitaire augmente la crise nutritionnelle chez les femmes et les enfants”.

Mme la Première Dame a profité de son temps de parole pour lancer un vibrant appel à ses sœurs Premières Dames en ces termes : « Le thème de cette session nous interpelle triplement. D’abord par ce que nous sommes des mères, ensuite parce que nous sommes des Femmes et enfin, nous sommes toujours et encore éprises de PAIX, cette paix à laquelle nous aspirons toutes. Une prise en charge adéquate est nécessaire pour restaurer la dignité des femmes dans les pays de crise chronique. Elles doivent, ainsi que les enfants, avoir un accès égal à la protection, à l’éducation, aux produits de première nécessité et aux services essentiels lorsqu’elles s’efforcent de reconstruire leur vie. Malgré leur situation de vulnérabilité et de précarité, elles sont prêtes à améliorer leur qualité de vie si elles sont dotées de ressources nécessaires”.

Justement, il faudra mobiliser suffisamment de ressources pour soulager les 125 millions de personnes qui, selon l’ONU, se trouvent dans le besoin. A l’issue de leur session, les Premières Dames affichent un certain optimisme et espèrent que leurs plaidoyers, parfois émouvants, contribueront à mobiliser davantage de ressources d’une part, et aideront à restaurer la paix dans le monde d’autre part.

Enfin, la session a été une belle opportunité de partage et de mutualisation des meilleures pratiques en matière d’aide humanitaire. En cela, l’expérience de la Turquie a été une vraie école puisque ce pays accueille sur son sol pas moins de 3 millions de réfugiés, soit le plus gros contingent au monde.

Présidence de la République du Mali
PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. Tous le Mali se souviendra toujors de tous ce dont la première dame est en train de faire pour le Mali.

  2. Vive La première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga, tout les maliens sont ravi pour tout dont elle est en train d’accomplir pour son pays.

  3. La personne de la 1ère dame veut toujours aider les enfants du monde entier. Ses actions vont toujours dans le sens de la lutte pour les enfants diminues. La population malienne est derrière la dame de fer qui est sa première dame Aminata Maïga.

  4. Ce dont est vraiment symbolique, car elle procurera au enfant l’amour de l’éducation. Ce dont représente plus au yeux des enfants et de leur parents. La première dame est vraiment a féliciter pour ce don.

  5. La prise en charge des femmes et des enfants en situation de crise est tout à fait une question importante à prendre en considération pour garantir des avenirs meilleurs à la nation. Ce sont ces enfants qui sont les futurs cadres du pays.

  6. Toute la population malienne remercie la première dame pour son geste de bonne foi à l’encontre des enfants. Toute personne qui aide les enfant d’un pays, joue un rôle primordiale pour l’avenir de ce pays.

  7. Il faut avoir un bon cœur et avoir une bonne foi pour ce permettre de faire se genre de don au petit enfants. La première dame a vraiment un immense cœur. tous le Mali se souviendra toujors de tous ce dont la première dame est en train de faire pour le Mali.

  8. Vive La première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga, tout les maliens sont ravi pour tout dont elle est en train d’accomplir pour son pays. La première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga ne ménage la moindre effort pour aider les plus démunies quand il le faut.

  9. De bonne foi en bon geste, de dont en don la première est en train de marqué l’histoire de notre pays dont la page est réservée aux première dame de l’histoire de notre pays. Depuis l’arrivé de son époux au pouvoir, la première dame Mme Kéita Aminata Maïga a créer une association du nom ONG “AGIR” qui est en train de marquer par de bonne actions tous les souches de ce pays.

  10. Les qualités dont dispose la 1ère Dame malienne sont celles d’une femme que nos arrières grands parents recommandaient à leurs fils : respect dignité, honnêteté,… Les activités qu’elle fait ne m’étonnent pas. Parce que je connais sa personne. 😈 😈 😈 😈 😈 😈

  11. Les maliens sont tous fiers de la première Dame, Mme Keïta Aminata Maïga de l’ONG AGIR. Cette ONG a toujours été aux côtés des enfants et des femmes en situation de crise chronique. C’est vraiment une bonne chose.

  12. La prise en charge des femmes et des enfants en situation de crise est tout à fait une question importante à prendre en considération pour garantir des avenirs meilleurs à la nation. Ce sont ces enfants qui sont les futurs cadres du pays. 😈 😳

  13. La personne de la 1ère dame veut toujours aider les enfants du monde entier. Ses actions vont toujours dans le sens de la lutte pour les enfants diminues. La population malienne est derrière la dame de fer qui est sa première dame Aminata Maïga.

  14. La première dame, Mme Keïta Aminata Maïga est cette dame de fer qui est engagé pour la cause des plus diminues. La prise en charge des enfants en situation de crise chronique est un devoir pour toute la nation malienne et de toute l’humanité.

  15. La rencontre va permettre de trouver, un plan , une stratégie pour au moins solutionner la crise chronique.

  16. A l’issue de cette session, la première Dame affiche un certain optimisme et espèret que leurs plaidoyers, parfois émouvants, contribueront à mobiliser davantage de ressources d’une part, et aideront à restaurer la paix dans le monde d’autre part.

  17. cette rencontre va permettre d’élaborer des stratégies à proposer aux décideurs afin d’améliorer les conditions des femmes et des enfants réfugiés, en prenant en compte la dignité humaine.

  18. Elles doivent, ainsi que les enfants, avoir un accès égal à la protection, à l’éducation, aux produits de première nécessité et aux services essentiels lorsqu’elles s’efforcent de reconstruire leur vie. Malgré leur situation de vulnérabilité et de précarité, elles sont prêtes à améliorer leur qualité de vie si elles sont dotées de ressources nécessaires”.

  19. La première dame a toujours été du côté des femmes et des enfants . D’après Mme Kéita une prise en charge adéquate est nécessaire pour restaurer la dignité des femmes dans les pays de crise chronique.

Comments are closed.