Affaire des 22 jeunes exclus: les explications «peu convaincantes» du Directeur général de la Protection civile

8

Le Directeur général de la Protection civile a animé, ce mercredi 29 mai, un point de presse. Il s’agissait pour le Colonel Major Seydou Doumbia d’apporter des éclaircissements suite à la vague d’indignation suscitée par l’exclusion de 22 nouvelles recrues de la formation des sapeurs-pompiers.

-Maliweb.net- «Il s’agit bien d’un point de presse et non d’une conférence de presse», a insisté le maître de cérémonie avant de donner la parole au conférencier. D’entrée de jeu, le Directeur général de la Protection civile affirme que face au «déferlement d’intoxication et de désinformation», il est de son devoir de «donner la bonne information». Le Colonel Major Seydou Doumbia est revenu sur le processus de formation dont la particularité cette année est, selon lui, un recrutement « décentralisé ». Les visites médicales se sont déroulées dans les régions et les recrues directement transférées au Centre de formation de Markala.

Contrairement à ce qui se dit, assure le conférencier, les recrues n’ont jamais fait un mois de formation. Ils sont arrivés à Markala le 30 avril, les formateurs y sont arrivés le 09 avril et pendant que la visite se poursuivait les recrues s’attelaient aux travaux d’assainissement du centre. Quand les résultats sont sortis, sur les 500 recrues 22 ont été jugées inaptes à la formation militaire. La hiérarchie a été informée. Selon le Directeur général de la Protection civile, il s’agit des pathologies qui peuvent «infecter les autres recrues ou porter atteinte à la vie de la recrue».«Des éléments malades ont été enlevés et remplacés par des éléments sains», tranche le Directeur.

Dans les coulisses pourtant, un agent de la protection civile proteste. La hiérarchie a pêché reconnait-il. «La police recrute plus de 1000 personnes chaque année. Il n’y a jamais eu de problème là-bas.  Pourquoi, c’est le cas chez nous à la Protection civile?», s’interroge-t-il. Sur la formation qui a duré un mois, notre interlocuteur indique que les jeunes ont «menti». Quant au remplacement des exclus par des fils de nantis, l’agent estime que c’est fort probable.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. C’est pas la première fois, ni la deuxième fois, et ça va pas s’arrêter maintenant, il ya des gens qui ont été victimes au concours de la Douane et qui se sont battus à la justice pendant presque deux ans, mais qui ont eu gain de cause, car ils ont été recrutés après, qui sont actuellement à la Douane, donc je je demande à ces 22 jeunes de porter plainte à la justice contre la direction de la protection civile et que ça va aboutir, car il toujours des avocats et juges honnêtes et compétents, et de faire un courrier commun pour le président de la république, le premier ministre et l’assemblée nationale. De ne jamais se décourager et de se battre mentalement pour obtenir leur droit et pourquoi pas de faire partir le Directeur colonel major de la protection civile.

  2. Comment! 22 cas de maladies contagieuses! Pardon Mr le DG, ne voyez vous pas que ce nombre est élevé. Mais où allons nous, la honte ne tue plus dans ce pays. Je me demande comment on peut jeûner avec ce type de mensonge.

  3. La corruption a atteint le plus sommet au mali, et il n’y a personne pour la aneantir.

    Selon les versions du SUPER DG, on ne constate que des monsonges fabriqués,mais il faut lui donner la raison car c’est fleau.La corruption existe au mali même dans les mosquées.

  4. Autre point qui accrédite la thèse d’un gros mensonge du DG:

    Il parle ici de maladies susceptibles de “contaminer”, donc, de maladies CONTAGIEUSES.

    Pour diagnostiquer une maladie virale et contagieuse, il faut IMPÉRATIVEMENT un examen de laboratoire après prise de sang, or, ces candidats n’ont passé qu’une simple VISITE MEDICALE!😎😎😎😎

    Donc: gros bobard du Dg…

  5. Dans ce cas, pourquoi tout simplement ne pas citer NOMMEMENT les maladies soi-disant “contagieuses”soi-disant diagnostiquees dans ces cas de rejets?😎😎😎

    Exemple: 3 cas de tuberculose, 6 cas de ceci, 5 cas de cela… etc

    Ici, le DG ne fait rien d’autre que confirmer les soupçons de magouille…

  6. @KADY SANOGO (facebook): “depuis le départ pourquoi ils n’ont pas été retirés?”
    si je comprends dans la lettre du DG il dit que c’est lors de la phase militaire a Markala que les dits constats médicaux ont été faits….

  7. Il faut accorder le bénéfice du doute au DG. Mais qu’on prouve a travers les experts indépendants que ces personnes exclues ont reellement ces handicaps médicaux. Il n y a absolument aucune difficulté dedans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here