Colonel Assimi Goita : « Nous n’avons plus droit à l’erreur»

6

Suite à une rencontre avec les secrétaires généraux des départements ministériels, le colonel AssimiGoita, président du comité national pour le salut du peuple (CNSP), nouvel homme fort du pays, était, le mercredi 19 août, devant les hommes de médias. L’objectif : s’exprimer brièvement sur les grandes lignes de cette rencontre. Occasion pour lui de préciser que le Mali n’a plus « droit à l’erreur ».

Au lendemain de la prise de pouvoir, le président du comité national pour le salut du peuple (CNSP) et ses hommes ont décidé de prendre les choses en main. Avec l’embargo sur le pays ; le fléau du terrorisme ; la crise sécuritaire, scolaire, sanitaire, économique et sociopolitique que traverse le Mali, le colonel Goita et son équipe comptent ainsi boucher les trous. Pour ce faire, une rencontre s’est, d’ores et déjà, tenue avec  les secrétaires généraux des départements ministériels. Suite à la rencontre, les détails ont été donnés par le président du comité : « Il était de mon devoir de rencontrer les différents secrétaires généraux pour qu’ensemble, nous puissions les assurer de notre soutien par rapport à la continuité des services publics et de l’Etat ».

Suite aux évènements du mardi 18 août qui ont abouti au changement du pouvoir, poursuit le colonel Assimi, il était de notre devoir de pouvoir donner notre position à ces différents secrétaires généraux. Cela, souligne-t-il, pour qu’ils puissent travailler directement.

Entouré de ses hommes en tenue, le nouvel homme fort du Mali reconnait que le pays fait face à d’énormes de difficultés. D’où cette précision : « Comme vous le savez, le Mali se trouve dans une crise sociopolitique et sécuritaire. De ce fait, nous n’avons plus droit à l’erreur ».Et le président du comité de faire comprendre à ses compatriotes qu’ils ont mis le pays au-dessus par ce renversement du régime IBK. « En faisant cette intervention le mardi, nous avons mis le pays au-dessus. Nous avons pensé au Mali d’abord. C’est pour cette même raison que nous avons assuré les secrétaires généraux de notre soutien, en leur disant de commencer à travailler, parce que nous n’avons plus droit à l’erreur. Tel était l’objectif de notre rencontre », explique le président du CNSP.

Avec la fin du règne du président sortant, le chef de la nouvelle équipe convient qu’il était bon de se rencontrer, de se voir, et de connaitre les problèmes des uns et des autres. « Même si les problèmes du pays ont toujours existé, on a demandé aux secrétaires de mettre le Mali au-dessus », a-t-il annoncé. Néanmoins, le colonel AssimiGoita retient que son équipe « doit, en dépit des difficultés, œuvrer à ce que les travailleurs puissent avoir des moyens les permettant de pouvoir accomplir leurs missions ».

                                                                                                         Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. If nothing else Colonel Goita project image of being aware that Mali must act quickly plus decisively without making errors. Being Malian government is in desperate need of funds it should start by preventing travel of IBK, his relatives, close friends plus former members of IBK government plus their relatives plus close friends unto they all have been interviewed by a qualified ” hunt would would you you” interviewer as to their foreign bank accounts plus investments plus origin of those funds.
    Colonel Goita on basis of his actions is a planner plus executer of plan. It is obvious he informed france plus for sake of preserving to higher degree their manipulation of Mali plus maybe making inroads to destroying plan to create a West African currency france approved. Make no mistake this is beginning of end of france in Mali beyond normal business. Julu spirit of Mansa Kankan Musa is in process of 100 percent reclamation of Ubuntu people of Mali plus Africa as whole.
    Why do ECOWAS position itself as enemy to Mali. There are those who could do same in effective way to ECOWAS. Let us all not be stupid thus do what is in best interest of people of Mali? First step have been taken but many more are needed.
    If IBK love Mali as he have proclaimed he should order ECOWAS to back off from taking undue punitive actions. IBK failure to do so show IBK only love a Mali he could by using his outdated methods lead to total destruction. I hope IBK better person but he must prove it now.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Ne composez pas avec cette classe de bandits pourris et ces faux religieux qui sont les sangsues de la République, vous avez opté pour gérer les affaires du monde faites avec vos homologues et non avec les religieux , n’ayez consulter aucun religieux indigne

  3. Vrai mais il faut éviter les erreurs de 2012 en mettant à l’écart tous les religieux pour éviter que dans l’avenir un conflit inter-religieux ne puisse être la source d’une crise entre les Maliens. Après les religieux, mettre à la retraite tous les vétérans de la vie politique malienne bien entendu ceux du M5-RFP également (CHOGUEL, Mountaga Tall, Modibo Sidibé, Mme Sy Kadiatou Sow, C O Sissoko et autres sangsues) . A défaut, ce sera de l’éternel recommencement, de coup de force à force. Personne n’y gagnera.

    Ce changement doit être le départ de la construction d’une nation forte dans laquelle se retrouve chaque Malien. Les assoiffés du pouvoir, les politiciens véreux qui ont fait la promotion de la corruption, de l’injustice, de la gabegie…doivent être chassés comme des chiens enragés car s’ils intègrent cette transition, ils la souilleront certainement. Pour leur dignité et la confiance placée en leur personne par un peuple meurtri, les mutins doivent faire beaucoup attention car ces individus sont capables de tout pour arriver à leur fin.

    • ali ce n’etait pas des galons de merite mais des cadeaux de Boua le ventru IBK le corrompu, il faut avoir honte d’ecrire des inepties de ce genre. Boua est un nullard et un vaurien qui ne merite pas de galons du peuple Malien, bon debarras sans regret. Boua ka bla et Boua ya bla!

    • Non ce n’est pas grâce à IBK qu’il a été nommé.
      Il ne doit rien à IBK il est fonctionnaire, la promotion interne fait partie du droit du fonctionnaire, j’espère que si IBK lui a accordé une promotion c’est qu’il est méritant.
      Il ne doit rien à IBK il doit à l’état malien parce qu’il est fonctionnaire de l’état malien et non de IBK, les présidents passent mais le fonctionnaire est attaché au pays et non au président,
      Goita ne doit rien à personne pour cette promotion, c’est un homme libre ,

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here