Coopération militaire germano-malienne : Un nouveau chapitre s’ouvre

2

L’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye a servi de cadre, le mardi 5 avril, à un séminaire organisé par les forces armées maliennes (FAMa) et allemandes. La cérémonie d’ouverture, présidée par le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, a enregistré la présence de Guenter Overfeld, Ambassadeur d’Allemagne au Mali, Lt. Col Frank Dewaele, Attaché de Défense de l’Ambassade allemande au Mali, les Chefs d’états-majors de différents corps ainsi que les Directeurs des services militaires, des experts de la Bundeswehr (armée allemande),entre autres.

Cette rencontre qui a porté sur «le commandement interne», marque ainsi le point de départ du Programme de coopération  bilatéral annuel de coopération militaire entre le Mali et l’Allemagne. Si l’on en croit l’Ambassadeur allemand, ce programme se déroulera sur 8 activités en 2015, aussi bien au Mali qu’en Allemagne. Et, il devrait permettre une compréhension approfondie des sujets comme  le service de santé militaire, la logistique, la gestion et la formation du personnel militaire. Tout en se félicitant de l’exemplarité de la coopération entre les deux armées, le diplomate allemand a estimé qu’à travers ce programme, premier du genre entre nos deux pays, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans la coopération entre les armées maliennes et allemandes.  La bonne santé des relations entre les FAMa et la Bundeswehr se traduit, selon lui, notamment par la formation de centaines de soldats maliens en Allemagne, dont plusieurs dizaines au cours international supérieur d’Etat-major à l’Ecole de guerre de Hambourg. Ce, dans le cadre d’un  partenariat étroit que nos deux pays entretiennent depuis près de quatre décennies. Et M. Overfeld d’indiquer que, pour l’année en cours, 30 militaires maliens bénéficieront de programmes de formation dans son pays.

Tout en rappelant le récent séjour de la vice-présidente du Parlement allemand au Mali, le ministre Coulibaly a souligné la solidité des relations germano-maliennes, avant de mettre un accent particulier sur les efforts que S.E.M. Overfeld déploie en faveur du raffermissement de cette coopération, notamment dans le domaine militaire. Ce programme est d’autant plus innovant, note Tiéman Hubert Coulibaly, qu’il prévoit des visites de délégations dans nos deux pays, dans le but de ‘’permettre à nos personnels d’avoir des échanges plus interactifs’’ de façon à ‘’garantir une meilleure appropriation des défis et attentes des deux parties en matière de coopération’’.

Parlant de la rencontre du jour, le ministre de la Défense a souligné toute l’importance des thèmes qui y furent abordés, tels que le concept du développement du leadership et de l’éducation civique, la loi disciplinaire, l’aumônier militaire et l’éthique, la compatibilité et les rapports entre le travail et la vie de famille. Importants en ce qu’ils sous-tendent non seulement le quotidien du soldat, mais aussi parce que ces sujets sont les conditions mêmes de la construction d’une armée solide, tournée vers sa mission. Le ministre Coulibaly a par ailleurs tenu à effleurer le bilan de la coopération bilatérale entre nos deux pays sur le plan militaire, en rappelant notamment le rôle de l’Allemagne au sein de l’Eutm et de l’Eucap-Sahel, deux missions européennes qui appuient les forces armées et de sécurité maliennes. Il est ainsi venu à la conclusion que ‘’l’Allemagne est restée aux côtés du Mali pendant les périodes difficiles de son histoire’’.

Pour conclure, le patron de la grande muette a réaffirmé que le Mali entend bâtir une armée de paix, car nous sommes un pays de dialogue et de brassage culturel.      Si nous voulons conserver notre pays en tant que tel, il est essentiel, dit-il, que notre armée se modernise et s’affirme davantage. D’où l’opportunité du séminaire du jour qui, estime le Ministre, devrait être un point de départ de recueil d’enseignements et de partage d’expérience.

Il convient de rappeler qu’après la rupture suite aux évènements de 2012, la coopération entre le Mali et l’Allemagne avait repris. Ainsi, l’accord sur l’aide à l’équipement au profit des FAMa et l’envoi d’un groupe d’experts de la Bundeswehr au Mali a été signé, en décembre 2014, entre les deux pays.

Bakary SOGODOGO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. NON A TOUTE COOPERATION MILITAIRE GERMANO-MALIENNE! 👿 👿 👿 👿

    Tout le monde sait bien que l’Allemagne ne vise ici que des INTERETS CACHES! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    Si si si! Demandez à Séké! 😆 😆 😆 😆 😆 C’est juste une sournoise opération de “repositionnement géo-stratégique” de la part d’Angela Merkel!

    Si on les laisse faire, les allemands vont en profiter pour piller nos ressources, wallaye! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.