Coup d’État militaire au Mali : Le film des événements

0

La révolte des militaires à Kati et Bamako a abouti au renversement du président Ibrahim Boubacar Keïta. Les auteurs du coup d’État annoncent une Transition et la tenue d’élections

L’histoire s’est répétée ce mardi 18 août 2020 dans notre pays. Comme le 22 mars 2012, une mutinerie au camp Soundjata de Kati, le plus important du pays, se termine par un coup d’État. Les événements du mardi ont conduit à l’arrestation du chef de l’État, suivie de sa démission.
Il faut dire que la journée du mardi a été longue pour les habitants de la ville garnison tirés de leur sommeil par les coups de feu. Au même moment à Bamako, des tirs de sommation étaient entendus dans le camp de la Garde nationale à N’Tomikorobougou. Rapidement, la nouvelle de l’arrestation du nouveau ministre de l’Économie et des Finances, Abdoulaye Daffé, par des hommes en tenue militaire, a fait le tour des réseaux sociaux.

Les événements s’enchaînèrent rapidement mais aucune information précise n’était disponible ni du côté des mutins ni du côté des autorités. Dans la confusion générale, les rumeurs alimentaient les réseaux sociaux sur lesquels on pouvait apprendre tout et son contraire. Les soutiens des autorités et ceux des mutins s’en donnaient à cœur joie pour diffuser des informations contradictoires. D’un côté, on tentait de faire croire que la situation était sous contrôle. De l’autre, on assurait que le coup d’État était en marche et que des ministres, des présidents d’institutions et des officiers supérieurs de l’Armée étaient déjà arrêtés.

LA PANIQUE

……..lire la suite sur https://lessor.site/

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here