Force Takuba : Le Mali insiste sur le départ du contingent danois

1

Après avoir appelé le Danemark au retrait du territoire malien d’un contingent de militaires récemment déployé sur son territoire, le gouvernement du Mali vient d’insister une fois de plus sur son appel pour exécution immédiate.

 

A entendre gouvernement du Mali communiquer, la centaine d’hommes, constituée en grande partie selon les explications, des soldats d’élite et des chirurgiens militaires, censés participer au sein de Takuba à la protection des civils contre les djihadistes dans la zone dite des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger et le , serait entrée par effraction pour s’installer à Ménaka. C’est-à-dire un déploiement intervenu sans le consentement préalable des autorités.

Face à la lenteur des Danois à se plier à l’ordre et l’insistance de certains partenaires européens à justifier la présence de cette force étrangère, le porte-parole du gouvernement est encore une fois de plus monté au créneau pour hausser le ton avec insistance à l’endroit du Danemark pour qu’il retire son contingent après son entrée de façon unilatérale.

Néanmoins, sans vouloir donner l’impression de traiter ses militaires  comme des « mal propres », le Colonel Abdoulaye Maïga a évoqué la « très bonne réputation” du Danemark au Mali pour ses actions en faveur du développement. Mais en revanche, il a écorché d’autres partenaires avec des piques. « Nous les invitons (les Danois) à faire attention à certains partenaires qui ont du mal malheureusement à se départir des réflexes coloniaux”.

A la suite du ministre porte-parole du gouvernement, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a déclaré que : « personne ne viendra au Mali par procuration ». A ses dires, avant cela se faisait, « mais aujourd’hui c’est fini avec le gouvernement de Transition sous l’autorité du Colonel Assimi Goïta ».

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Donc notre cher gouvernement empêche nos alliés de lutter contre les terroristes. Terroristes équipés d’armes russes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here