Le directeur de la DIRPA face à la presse : ‘’Moins d’attaques terroristes contre les FAMa et une recrudescence des attaques et des pressions contre les populations civiles en novembre’’

1

Le jeudi, 2 décembre 2021 la Direction l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) a tenu, dans ses locaux, sa traditionnelle conférence mensuelle. Principalement animée par le colonel Souleymane Dembélé, directeur de la DIRPA, elle avait comme invité, le chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air, le colonel Alou Boï Diarra en présence des partenaires notamment la force Barkhane, la MUNISMA et l’EUTM L’objectif de cette conférence mensuelle est d’échanger avec les journalistes sur les actualités sécuritaires du pays.

Prenant la parole, le Directeur de la DIRPA, colonel Souleymane Dembélé a invité les journalistes à bien analyser les informations sécuritaires avant de les relayer auprès des populations. Quant aux opérations menées au cours du mois de novembre, les frappes aériennes, en coordination avec les forces terrestres, se sont soldées par la neutralisation d’une centaine de terroristes dont probablement des chefs terroristes.

Selon lui, ce mois de novembre a été marqué par une accalmie dans les attaques terroristes contre les FAMa. Cependant, regrette-t-il, on a assisté à une recrudescence des attaques et des pressions contre les populations civiles, les empêchant de se livrer normalement aux travaux champêtres, les obligeant à signer des pactes de paix ou de non-agression et au plus fort à incendier les récoltes surtout dans le secteur de Niono.

Le colonel Souleymane Dembélé s’est dit confiant que les Forces de Défense et de Sécurité sauront relever ce défi majeure avec surtout l’aide de la population. Il affirme que personne ne viendra assurer notre sécurité à notre place, c’est à nous de l’assurer avec ou sans les partenaires.

Après avoir donné un bref aperçu sur la mission de l’Armée de l’Air qui est une composante de l’Armée malienne dont la mission principale est d’assurer l’intégrité de l’espace aérien national, le chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air (CEM-AA), le colonel Alou Boï Diarra, lui-même de commandant des avions de transport militaire a souligné que dans le cadre des opérations, la coordination des actions entre les forces terrestres et les interventions aériennes a permis de surprendre et neutraliser plusieurs terroristes. Selon le CEM-AA, les terroristes disparaissent dans la nature après leurs forfaitures et utilisent la population comme bouclier humain. Chose qui complique la tâche des pilotes dans les différentes opérations. Les chaines de renseignement ont été considérablement raccourcies pour permettre aux personnels navigants d’engranger plus de succès sur le terrain poursuit-il. Et d’ajouter que les plus hautes autorités du pays sont à pied d’œuvre pour renforcer la capacité opérationnelle de la troisième dimension. Cela s’explique par l’acquisition récente des 4 aéronefs de combat et plusieurs autres équipements de pointe sont attendus, s’est-il réjoui. Le colonel Diarra a témoigné toute sa satisfaction aux autorités du pays et à la nation malienne toute entière pour cette prouesse. Aujourd’hui la montée en puissance des FAMa ne fait plus l’ombre d’un doute a-t-il conclu.

Le doyen Boubacar Diallo, chargé de communication du département a exhorté la presse à diffuser la bonne information. Il a déclaré que l’année 2022 ne sera pas comme 2021 en termes de sécurité.

Brehima DIALLO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here