Le ministre Tieman Hubert Coulibaly sur le terrain : Un besoin d’informer et de sensibiliser ses hommes

1
Agonie de l’UDD en commune VI
Tiéman Hubert Coulibaly,

Le ministre de la Défense et des anciens combattants a effectué une visite de terrain du 19 au 23 mars 2015 dans les localités de  Gao, Sévaré et Ségou. Cette mission avait pour but : de constater les réalités de terrains, mais aussi de conseiller les hommes sur le terrain. La vision pédagogique du tout ministre est d’apporter des conseils pour mieux instruire, conformément au l’adage militaire soutient que le terrain commande. C’est donc fort de cette stratégie que Tiéman Hubert Coulibaly a décidé de mieux connaitre les garnisons et les postes militaires et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Cette visite de terrain du ministre de la Défense participe aussi  d’un besoin d’informer et sensibiliser les troupes sur la nécessité sur tout ce qui est en train de se faire ou de se concevoir  loin des théâtres d’opérations et des casernes ; tout cela pour permettre aux Forces Armées Maliennes  de pouvoir reprendre l’initiative sur le terrain.

Porter le message du chef suprême des armées aux troupes

A sévaré, Gao, Ségou, comme partout ailleurs où il est passé, le ministre de la Défense et des anciens combattants a porté le message du chef suprême des armées aux personnels des FAMa. Il s’agit  d’un message de félicitations, d’encouragement de solidarité du président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) dont il exprime la détermination à équiper l’armée. Cette volonté présidentielle a été relayée aux troupes sur le terrain avec force et fierté par le ministre Tiéman Hubert Coulibaly.

L’armée doit faire confiance au politique

Au passage, par rapport à l’accord d’Alger, Tiéman Hubert Coulibaly a invité l’armée à observer la posture qui est la sienne. « Si la paix est au prix d’un compromis, nous irons au compromis, l’armée étant au service du politique et constituant le dernier rempart national, elle doit faire confiance au politique » a-t-il indiqué.

L’engagement du gouvernement de changer des conditions de vie et de travail des militaires

Tiéman Hubert Coulibaly a promis à nos formées qu’une des préoccupations majeures du gouvernement de notre pays est de faire en sorte que les conditions de vie  et de travail des personnels des forces armées et de sécurité s’améliorent, cela après les dures épreuves subies depuis 2012 du fait de la crise. Il a rappelé le vote par l’Assemblée nationale de  la Loi de Programmation Militaire afin de prendre en compte toutes ces préoccupations. Il a confié aux soldats que, la formation, la carrière du soldat, sa retraite, voire sa mort constituent autant de préoccupations dans la Loi de Programmation Militaire. Aussi le gouvernement inscrit cette Loi, dans son plan d’action, comme pour dire que la défense et la sécurité constituent de véritables préoccupations nationales. Le gouvernement et le peuple attendent donc beaucoup de l’armée a-t-il expliqué. Au cours des différentes étapes de sa visite, Tiéman n’a jamais cessé de rappeler que l’armée constitue le dernier rempart pour la nation.

Exhortation à la responsabilité et à l’engagement

Le ministre a, au cours de cette visite estimé qu’il ne revient pas sur les différentes recommandations formulées par ses soins : « pas question de reparler encore des mêmes choses à la prochaine visite ». Et nous tiendrons le commandement pour responsable, instruit le ministre de la Défense et des anciens combattants. Le ministre a exhorté tous et chacun à plus d’engagement dans la lutte contre la nouvelle menace, à savoir le terrorisme. Partout où il est passé, Tiéman a invité tous les Maliens à prier pour le retour de la  paix, implorant Dieu de nous accorder la force nécessaire  et la capacité  de la restaurer sur toute l’étendue du territoire. Les rencontres avec la troupe ont été riches pour le ministre qui a pu écouter les différentes préoccupations majeures de la troupe. De Gao Ségou en passant par Gossi, Hombori et  Sévaré, à peu de variantes près, les militaires maliens saluent cette  présence ministérielle et se disent engagés et déterminés eux aussi à accomplir les missions confiées. Ce contrat opérationnel détient sur la satisfaction de certains besoins en matériels d’équipement dont la mention existe déjà dans la Loi de Programmation Militaire. Ce qu’on peut retenir c’est qu’a tous les niveaux, le ministre s’est rendu compte de la détermination de nos forces armées, à se battre pour leur nation.

Col  Diarran Koné, cellule de communication ministère de la Défense

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.