1ere édition du FECAK : Mettre en lumière les potentialités culturelles et artistiques de Koutiala

0

En prélude à la première édition du Festival de Brassage Culturel et Artistique de Koutiala (FECAK), prévue du 15 au 21 Avril prochain à Koutiala, les organisateurs de l’évènement étaient face à la presse samedi 12 janvier. Objectif : partager avec les Journalistes les motivations de la tenue de cette rencontre culturelle ainsi que les activités programmées. C’était en présence de plusieurs personnalités dont Adama Konaté, Directeur du festival et directeur de Bouctou Communication,  l’ambassadeur du festival l’artiste Abdoulaye Diabaté et les représentants des autorités politiques, administratives et de la jeunesse de Koutiala.

Initiée par Bouctou Communication, plusieurs activités sont prévues au programme de ce rendez-vous culturel et artistique, notamment les compétitions de football, de l’athlétisme, de la chorégraphie et du chant et danse la première édition. À ces activités s’ajoutent la journée de salubrité, l’exposition des stands mais aussi des conférences débats sur plusieurs thèmes dont « la paix et la réconciliation au Mali », « la sécurité » entre autres.

Dans ses mots introductifs, le directeur du festival, Adama Konaté, non moins Directeur général du Bouctou Communication, a  souligné que le FECAK a comme  objectif principal, mettre en lumière les potentialités  culturelles et artistiques que regorge la ville de Koutiala, voire  la  région de Koutiala. C’est pourquoi, il a rappelé  que, certes, Bouctou Communication est l’initiatrice du projet mais il est conçu pour tous les fils et filles de Koutiala. Pour la réussite de l’évènement, il  a appelé l’adhésion massive et l’accompagnement des populations de la capitale de l’or blanc.

Dans leurs interventions, les représentants de la mairie, du conseil de cercle et de la jeunesse, ont tous apprécié l’initiative à sa juste et se disent prêts à l’accompagner pour la promotion des valeurs culturelles et artistiques de Koutiala.

Pour l’ambassadeur du festival, Abdoulaye Diabaté, s’est dit fier et prêt à accompagner l’initiative ainsi que toutes les initiatives allant dans le sens du développement de Koutiala surtout la promotion de sa culture et son art. Celui qui se considère plus  koutialais que ségovien, Abdoulaye Diabaté, 70 ans cette année, installé à Koutiala depuis à l’âge de 19 ans, a invité tous les koutialais partout où ils se trouvent à se joindre à eux au nom de l’intérêt général.

Auparavant, en tant que homme de culture, l’artiste a donné un avant goût du festival en rappelant l’historique de Koutiala, appelé jadis «Koulé Djankan » ou encore le village de Koulé, une ethnie où l’activité principale était de réparer les calebasses.

Mamadou Nimaga

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here