Arts et multimédia : Moïse Togo, un talent émergent à suivre

0

Lauréat du Grand Prix de la 3e édition du Festival international du court métrage de Dakar, en décembre 2020, le jeune réalisateur et photographe malien, Moïse Togo, vient de remporter le premier prix du concours vidéo-photo de France Alumni. Un jeune talent à suivre. 

Diplômé de l’école Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains (France), le jeune réalisateur et photographe malien, Moïse Togo, est un talent émergent qui se révèle au monde de manière tonitruante. Après le premier prix du concours photo wiki love Africa, puis le prix Bakary Diallo du Fresnoy studio-national des arts contemporains en 2017, Moïse vient de remporter deux autres prix – et pas les moindres ! – et ce, en l’espace de deux mois.

En effet, lauréat, en décembre 2020, du Grand prix du jury de la 3e édition du Festival international du court métrage de Dakar (une compétition cinématographie de courts métrages visant à encourager et promouvoir les jeunes réalisateurs africains) avec son film “Gwacoulou”, Moïse Togo s’est illustré à nouveau le 20 janvier dernier avec le premier prix du concours photo de France Alumni intitulé “De ma fenêtre, je vois l’humanité”, avec une photographie dénommée “Mon espace”.

“Organisé par Ana Godeiro et Liliane Mutti, animatrices du club de l’image de France Alumni du 12 juin au 12 octobre 2020, ce concours photo et vidéo proposait aux alumni en France d’exprimer toute leur créativité, en portant un regard singulier sur l’humanité. Ce projet est né à l’initiative du projet de recherche” Les banlieues créatives : l’Humanité à Saint-Denis “piloté par Silvia Capanema, historienne et Maître de conférences à l’Université Sorbonne Paris-Nord” peut-on lire le site de France Alumni.

Qui est Moïse Togo ?    

Passionné de l’art depuis son plus jeune âge, Moïse Togo commence ses études universitaires en 2009 à la Faculté des sciences juridiques et politiques de Bamako (Mali). Sa passion pour les arts le conduit au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké de Bamako (Camm-Bfk) d’où il sort avec un Master 2 en Multimédia, en 2015.  Cette formation lui permet de dévoiler son talent d’artiste et d’apprendre auprès d’artistes professionnels comme Francois Deschamps (Professeur de photo) et Habib Ballo, artiste peintre et Professeur en infographie.

Moïse commence sa carrière professionnelle en tant que consultant auprès des organisations internationales comme Secours Islamique, France, Acted Mali et Solidarité Internationale.  En 2017, suite à l’obtention du prix Bakary Diallo dans le cadre de la 11e édition des Rencontres Africaines de la Photographie de Bamako, une initiative du Fresnoy-Studio national des arts contemporains de France, en collaboration avec l’Institut Français du Mali, le Service de coopération et d’action culturelle (Scac) de l’Ambassade de France au Mali et le Camm-Bfk de Bamako, Moïse Togo bénéfice d’une bourse d’études à l’école le Fresnoy-Studio national des arts contemporains. Il y sort en septembre 2020 avec mention pour la qualité de l’investigation et la plasticité du traitement.

Après Gwacoulou, son premier film de court métrage,  il a réalisé en 2020 un documentaire dans le cadre de son cursus à l’école le Fresnoy-Studio national des arts contemporains. “75,000 dollars” est un documentaire expérimental sur les personnes atteintes d’albinisme. Il ne serait surprenant de le voir un jour remporter des prix avec cette nouvelle production.                                                                              

    Youssouf KONE  

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here