Compétition Slam de Maralinke : L’équipe de la Commune V remporte le trophée

0

La grande compétition de slam organisée par le groupe de slam “Maralinké” sous le thème de “Nos mots contre les maux du Mali” a vu le sacre de la Commune V du district de Bamako. C’était le 8 février dernier au Ciné-Magic (Ex-Babemba).

La grande salle de spectacle du Ciné-Magic (Ex-Babemba) a refusé du monde, le 8 février dernier, à l’occasion de la grande compétition intercommunale de slam. Ils étaient près de 8 000 jeunes venus de toutes les communes du district de Bamako pour cette compétition dont le trophée est remporté par le groupe de la Commune V. C’était le 8 février dernier, en présence de la directrice du projet Donko Ni Maaya, Magali Moussa, l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Mali, Dietrich Fritz Reinhold Pohl, et Mamadou Diarra, représentant du Ministère de la Culture.

Financée par l’Ong allemande GIZ, à travers son projet “Donko Ni Maay”, cette initiative du groupe Maralinké a été un espace d’expression pour la jeunesse malienne qui en a profité pour passer des messages forts pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale au Mali, à travers le thème : “Nos mots contre les maux du Mali. Cette compétition confirme que le slam est aujourd’hui un moyen inconstatable d’expression, notamment pour les jeunes très peu consultés. Car au-delà de son caractère divertissant, les jeunes, soucieux de leur avenir et assoiffés de paix, ont véhiculé des messages de paix et de vivre ensemble, tout en incitant les autorités à une prise de responsabilité.

Le slam est un moyen pour la jeunesse d’exprimer des soucis et déformer des doléances. Je félicite le groupe Maralinké d’avoir conçu ce projet important et de l’avoir réalisé avec des jeunes des lycées de Bamako. Cette compétition a été un franc succès”, a confié Dietrich Fritz Reinhold Pohl, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali.

“Cette crise, de par sa gravité, nous a conduit à comprendre les maux de notre Maliba qui a besoin de paix et de sécurité, de stabilité, mais aussi et surtout de développement. Ce développement auquel nous aspirons, ne viendra de nulle part ailleurs que de nous, la jeunesse. Cette paix à laquelle nous aspirons, ne viendra que si chacun de nous porte un message auprès des communautés afin qu’elles s’acceptent et se tolèrent. Chaque mot est destiné à renforcer la cohésion sociale qui est l’une de nos valeurs cardinales”, explique Aminaita Bamby Konaté, membre du groupe Maralinké.

La directrice du projet Donko Ni Maaya, Magali Moussa, n’a pu s’empêcher d’exprimer son satisfecit par rapport à la réussite de la compétition dont l’objectif était de donner la parole à la jeunesse. “J’ai été très impressionnée par les prestations de toutes les équipes des communes. Les messages de leur slam étaient clairs et touchants. Je suis très satisfaite de la compétition. Ça a été un vrai moment d’expression de la jeunesse malienne sur les actualités du Mali “, a-t-elle expliqué, avant d’ajouter : “Nous avons soutenu ce projet parce que nous pensons que le slam permet à la jeunesse de s’exprimer, de prendre ses responsabilités et de façonner le Mali d’aujourd’hui et de demain.”

Quant au représentant du Ministère de la Culture, Mamadou Diarra, il a félicité le groupe Maralinké pour la réussite de l’évènement et a réitéré le soutien de son Département, pour accompagner cette initiative pour les prochaines éditions.                    

Youssouf KONE 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here