Département de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme : Une structure en deçà des attentes

0

Valoriser la culture malienne, telle est le slogan que relatent en longueur de journée les responsables en charge du secteur. Malheureusement  ce slogan risque d’être un cancer pour les amoureux de la culture malienne.

Dans le souci de valoriser et de faire la promotion de nos cultures, l’Etat met à la disposition du ministère de la culture, des dizaines de millions de nos francs afin de répondre aux besoins des professionnels de ce secteur.

Mais le hic est que le manque de professionnalisme, de stratégie du premier responsable pour donner un coup de pouce à ce secteur, fait que ces sous tombent dans l’eau. Conséquence le secteur se meurt lentement, mais sûrement.

Par ailleurs, il ressort de nos investigations que certains sites touristes ne sont plus entretenus et  des activités de promotion sont abandonnées

Selon  nos sources, il n’y a pas mieux que la culture pour maintenir la jeunesse dans sa localité d’origine à travers le développement d’activités liées à l’art et à la culture. Autrement dit, le domaine de l’architecture de béton  qu’on manipule aujourd’hui n’est qu’une déviation dans les villes de Djenné, et Tombouctou, car chaque famille, il y a un savoir-faire en maçonnerie à exploiter.

La semaine nationale de la jeunesse,  une institution qui avait été mise en place par le Président feu Modibo Keita pour faire la promotion des jeunes, ne se tient plus. Pourtant, elle permettrait  de regrouper les jeunes dynamiques du Mali à Bamako autour des questions artistiques et sportives. Cela se passait  dans un bon cadre et permettait  d’éviter la déperdition des jeunes.

 

Aussi, Elle regroupait tous les cercles et régions pour célébrer la semaine de la jeunesse, et la semaine locale était au niveau des arrondissements pour organiser les semaines locales de la jeunesse. L’esprit était de permettre aux jeunes de se développer dans le cadre artistique.

 

D’ailleurs cette semaine a permis de découvrir des grands artistes tels que Djènèba Seck, Nanou Coul, Zani Diabaté, Tata Bambo, Feu Coumba Sidibé, Nanou Coul, Salif Keita etc. qui font d’ailleurs la fierté du Mali.

Yacouba Dembélé

Source : La Boussole

 

PARTAGER