Festival sur le Niger 2018 : Le point de départ de la résistance culturelle au terrorisme

1
Festival sur le Niger : la fête a été belle !

Ségou a vécu la 14e édition du Festival sur le Niger qui s’est déroulée du 2 au 4 février 2018. Pour l’occasion, le thème central était : Ségou, ville d’architectures.

Le Festival a débuté le 2 février au siège de la Fondation sur Niger. Ndiaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture, était accompagnée de ses collègues ministres des Infrastructures et de l’Equipement (Traoré Seynabou Diop) et de l’Artisanat et du Tourisme (Nina Wallet Intallou).

Les départements de la Culture et de l’Artisanat et du Tourisme ont été salués par le coordonnateur du FSN, Mohamed Doumbia, pour leur soutien à la tenue de cette saison 2018.

Nous apportons ici un démenti collectif vibrant à tous ceux qui semblent n’avoir d’autre but que de mettre le Mali à genoux, à terroriser ses fils et ses filles, nos efforts de paix. La résistance culturelle est le meilleur hommage que nous puissions rendre à toutes les victimes de l’obscurantisme au Mali, en Afrique et dans le monde entier, a déclaré Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo.

Félicitant les organisateurs pour leur engagement et leur détermination à maintenir cette rencontre culturelle, elle ait le rappel de l’importance du FSN pour le développement socioculturel et économique du Mali notamment la région de Ségou en particulier
D’après le thème de cette édition, des architectes venus de différent horizons ont animé des panels pour mettre en valeur l’architecture ségovienne.

En plus, un des moments forts du festival était la foire internationale de Ségou. Elle a permis aux festivaliers de contempler et de s’approprier le savoir-faire des artisans nationaux et ceux venus d’autres pays du monde.

Environ 30 000 visiteurs de plus de 30 nationalités étaient à cette 14e édition. Le FSN, c’était aussi 76 groupes de danse et de théâtre, de l’exposition d’art.  Symbiose de l’événement, le grand concert au bord du fleuve s’est tenu dans la nuit du samedi 3 février sur le quai des arts.

La mythique scène, installée sur l’eau, a vu défiler des artistes comme Habib Koité, Kamaldine de la Guinée, Sékou Kéita, le chorégraphe et Nampé Sadio qui ont revisité leur répertoire musical en live.

Habibatou Konta

Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.