Impact économique de la Covid-19: Une perte estimée à 21 milliards FCFA pour le secteur de la culture

0

Le chiffre a été révélé par Alioune Ifra N’Diaye, promoteur culturel et président de la fédération des artistes du Mali. C’était au cours d’une séance d’échange entre Christoph Hoffmann, député du parti libéral allemand, et les jeunes entrepreneurs du Mali. Une rencontre organisée ce mercredi soir par la Fondation Friedrich Naumann.

Maliweb.net- 11 000 personnes en cessation d’activité, et une perte financière estimée à 21 milliards pour le secteur de la culture au Mali. «La Covid-19 a été catastrophique pour le secteur de la culture», a répondu Alioune Ifra N’Diaye, à la question de député Christoph Hoffmann sur l’impact économique de la pandémie de covid-19 sur les PME au Mali. «80% des activités du secteur culturel étaient à l’arrêt de mars à septembre 2020», a indiqué l’entrepreneur culturel.

«La vraie catastrophe avec la Covid-19 au Mali, c’est le secteur agricole», rétorque Aba Diakité, directeur associé de Martek solutions, une entreprise technologique. A cause de la Covid-19, a expliqué Aba Diakité, l’engrais, fabriqué en Chine, n’a pu être acheminé à temps au Mali. Cela a joué sur le coût de l’engrais, en conséquence le coton n’a pas été cultivé. Seulement 21% des superficies habituelles ont été cultivées. L’impact sera visible dans 3 à 4 mois, a prévenu le directeur associé de Martek solutions.

«Le problème au Mali, c’est la pression fiscale sur les petites entreprises», affirme Mohamed Ali Niang, co-fondateur de Malô, une entreprise qui produit du riz enrichi en micronutriments. «On aura beau changer de dirigeants, tant que la dame qui te prend l’argent pour valider des documents est en place, le système continue, et le génie malien ne s’exprimera pas», indique le jeune entrepreneur. «La solution pour plus de transparence dans l’administration, c’est digitalisation», a préconisé Mamadou Gouro Sidibé, fondateur du réseau social Lenali.

«Le vrai problème au Mali, c’est que 70% de secteur économique est informel», indique Cheick Oumar Soumano, Président de l’Organisation des Jeunes Patrons (OJEP). Pour aider les entreprises contre les effets Covid-19, l’Etat malien a créé un fonds de garantie de 20 milliards FCFA. Mais les conditions d’accession au fonds étaient telles que finalement, il y a eu zéro décaissement. Par contre, explique Cheick Oumar Soumano, les exonérations réalisées ont plutôt profité aux grosses entreprises.

Une autre image du Mali

Député du parti libéral allemand, Christoph Hoffmann a une voix qui porte au Bundestag. D’ailleurs, au lendemain du putsch contre le régime IBK, le député avait demandé la suspension de l’aide financière et budgétaire au Mali, avant le rétablissement de l’ordre constitutionnel. En mission au Mali, il s’est imprégné de visu de la réalité malienne, dans le but de « mieux orienter la coopération » entre son pays et le Mali.

Le Mali et l’Allemagne, c’est 60 ans de coopération. L’Allemagne est toujours intervenue dans le développement des projets agricoles, dans l’éducation, dans le secteur sanitaire ou encore de l’eau. «Il s’agit aujourd’hui d’entendre les gens qui veulent prendre en main leur propre avenir», a indiqué Joachim Holden, Directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here