Le rossignol de la musique malienne, Salif Kéïta, à propos de la situation au Mali – “Il faut un gouvernement d’union nationale avec des hommes intègres” – “Je n’accepterai pas d’être ministre de la Culture parce que j’adore la scène”

28

Le président de l’Union des Associations des artistes, des producteurs et des éditeurs du Mali, le rossignol de la musique malienne, Salif Kéïta, a apprécié le coup d’Etat qui a  renversé le régime d’ATT, le 22 mars dernier. Il a félicité le Pr Dioncouda Traoré et le Dr Cheick Modibo Diarra, respectivement président de la République par intérim et Premier ministre de la transition. Pour Salif Kéïta,  le plus important aujourd’hui, c’est la libération des régions Nord du pays (Kidal, Gao et Tombouctou). Selon lui, pour le nouveau gouvernement, il faut des hommes intègres et compétents pour sortir le Mali de cette situation.   

Salif Keita

L’Indépendant : Bonjour Salif Kéïta, comment vous portez-vous aujourd’hui ?
Salif Kéïta : Je pense que tout va bien.  Je ne suis pas fatigué, mais il fait très chaud actuellement comme tous les Maliens peuvent le constater, sinon ça va.

Vous avez mis en place l”Union des Associations des artistes, des producteurs et des éditeurs du Mali qui regroupe tous les acteurs culturels. Pourquoi cette initiative ?

Je crois que les artistes sont très abandonnés ici au Mali. Le gouvernement malien n’accorde pas  assez d’importance à l’art.  Je ne vois pas un secteur qui apporte au Mali plus que l’art notamment la renommée et le prestige. Qui confèrent à tout pays une visibilité. Je ne vois pas un secteur qui rapporte plus que celui des artistes et des écrivains. C’est pourquoi, nous avons créé cette association.
Notre association, c’est un peu plus que la FEDAMA. Parce que ce n’est pas seulement les musiciens, il y a aussi des écrivains et d’autres groupes d’acteurs qui ne sont pas forcement des artistes. Il s’agit de tout ce qui concerne la culture.

Vous attendez-vous à une collaboration entre votre structure et la FEDAMA ?

Si la FEDAMA veut rejoindre la structure, oui ! Mais on est  ensemble. Il n’y a pas de problèmes. Mais je ne peux pas parler à la place de l’ensemble des membres du bureau. Si c’est une structure sérieuse, il n’y a pas de problème, on peut créer un partenariat.
Quelle appréciation faites-vous de la musique malienne aujourd’hui?
La musique malienne évolue dans un sens positif. Parce qu’il y a beaucoup de nouveaux artistes qui font de leur mieux. Au niveau du rap, vraiment ça avance beaucoup.
Les rappeurs maliens évoluent beaucoup rapidement. Ils font du bon travail. Ils travaillent, ils écrivent et j’apprécie beaucoup ce qu’ils font. Surtout les thèmes qu’ils développent. Même au niveau des griots, ça avance également. Il y a beaucoup de façon de faire. C’est d’ailleurs, ce qui change les choses et qui est vraiment réconfortant. C’est le traitement des artistes qui n’a pas changé.

Au niveau de votre association, qu’est- ce que vous comptez faire pour les artistes ?

On veut donner une vie et  un avenir meilleur aux artistes du Mali. Je trouve que c’est notre devoir aujourd’hui de préparer la vie des artistes. Parce que, on a compris tous les problèmes et on cherche des solutions. Pour résoudre un problème, il faut le connaitre d’abord. Maintenant que nous connaissons le fond des problèmes, nous allons essayer de les résoudre le mieux  possible. Parce que les artistes ailleurs, en dehors du Mali, ont un niveau de vie assuré. Et c’est là  qu’on veut en venir.

Quels sont concrètement les problèmes des artistes ?

Au niveau des artistes, le problème est qu’ils ne se réunissent pas. Et même s’ils se réunissent, souvent ça laisse beaucoup à désirer. Ils ne sont pas bien unis au sein de leur organisation. Je suis parti écouter une fois la FEDAMA en réunion, je n’ai pas aimé sa démarche et je n’y ai pas trouvé du sérieux.  Et quand tu n’as pas de sérieux dans ce que tu fais, les gens ne te prennent pas aussi au sérieux. Et le résultat ne suit pas.

Quant à l’Etat malien, il n’arrive pas à faire la différence entre les artistes, la culture traditionnelle, le traitement  traditionnel des artistes et l’évolution de la vie des artistes. Il faut faire une différence.  On confond tout ce beau monde à des griots obligés d’être constamment accrochés à son diatigui pour survivre.  Toujours là à taper à la porte du prince du jour soit pour demander à amener son enfant à l’école ou chercher ses frais de condiments. Mais ce qu’un artiste gagne normalement, un ministre ne peut le gagner.
Pourquoi c’est l’artiste qui va demander de l’argent au ministre. Il nous faut à présent dépasser ces pesanteurs socioculturelles. Il nous faut une reconversion des mentalités. Parce que c’est le contraire qui doit se faire. Quand on va au Burkina par exemple, ce que  la  télévision et les  radios burkinabé  payent aux différents artistes par an est largement considérable. A Abidjan, c’est encore beaucoup plus intéressant qu’au Burkina, au Sénégal, c’est encore deux fois plus. Mais au Mali, pour tous les artistes confondus, c’est 200  millions de FCFA par an. Et cette somme est mal gérée.

Et ce fonds ?

Eh bien, ce fonds est utilisé pour d’autres activités. Il faut que les artistes maliens puissent vivre de leur art. Je crois qu’avec l’avènement des ordinateurs, des téléphones portables, des cybers cafés, la musique est pratiquement morte. Les cassettes ne s’achètent plus, les CD  ne marchent plus. Le gouvernement malien n’a jamais fait du sérieux pour combattre la piraterie. Ils n’ont jamais parlé de ça. Pire,  c’est un manque à gagner pour l’Etat malien.  Il faut que cela cesse.

Que dire de la situation politique actuelle ? Depuis le 22 mars dernier, il y a eu un renversement du pouvoir. Quelles sont vos impressions?

Je crois que le Mali est un pays béni. Dieu merci, nous sommes sortis d’ une situation très compliquée. Sous le régime d’ATT,  80% des personnalités maliennes n’aimaient pas le Mali. Personne n’aimait ce pays. Ce qui intéresse les gens c’est d’abord leur poche.  Je me demandais souvent comment va être l’avenir du Mali. Je commençais à avoir honte d’être malien. J’étais soulagé quand les militaires ont renversé le pouvoir.

C’est dire que vous êtes pour le coup d’Etat ?

Effectivement, j’ai apprécié le coup d’Etat. Je pense que c’était la seule solution. Sans le renversement de situation, les élections allaient se passer dans le cafouillage total. Tout était ficelé pour que Modibo Sidibé soit au pouvoir. C’était fini pour le Mali.

Qu’est-ce que vous reprochez au régime d’ATT ?
ATT n’est qu’un individu. Je pense qu’il ne peut pas tout faire. Et tout ce qu’il a fait n’est pas aussi mauvais. Il a fait des réalisations remarquables notamment les nombreuses infrastructures comme les routes, les ponts, les hôpitaux. Il a permis aux Maliens de se fréquenter facilement.  Malheureusement, ATT a échoué dans la lutte contre la corruption.  Il avait toujours clamé haut et fort qu’il ne prendrait pas les voleurs. Il savait très bien que certaines personnalités étaient en train de ruiner le pays. Malheureusement, lui-même a encouragé cette pratique. Je pense qu’il fallait arrêter tous ces gens et les mettre en prison. C’est comme ça qu’on peut bien gérer un pays. Mais, quand un Chef de l’Etat laisse les gens voler le pays, c’est dommage. Il ne voulait pas humilier les gens.
J’ai beaucoup supporté ATT. Pendant son élection, j’étais là pour le soutenir, mais je n’ai pas compris sa position par rapport à la situation du Nord. Je ne savais pas que mon ami (ATT) n’allait pas trouver de solutions à ce problème. Le Niger, l’Algérie, la Mauritanie et même le Burkina ont su gérer les problèmes relatifs à la rébellion. Mais, ATT a laissé les bandits armés rentrer au Mali impunément.

Quelle appréciation faites-vous de la nomination de Cheick Modibo Diarra comme Premier ministre ?

Je suis très content de la nomination du Dr Cheick Modibo Diarra comme Premier ministre de la transition. Je pense que c’est un bon choix que tous les maliens apprécieront. Cet homme est intègre et préfère ce qui est mieux pour son pays. On ne peut pas trouvé mieux que lui. Je pense qu’il faut laisser travailler le Premier ministre. Les nouveaux membres de son gouvernement doivent être des gens intègres. C’est pourquoi, je suis content que le Capitaine Sanogo soit à côté pour voir clair.

Mon souhait est qu’il arrive à régler les problèmes du nord le plus rapidement possible. Tous les Maliens veulent la libération du nord. Nous prions pour lui afin qu’il puisse trouver des solutions à ces problèmes.
Le nouveau premier ministre doit tout faire aussi  pour mieux organiser  des élections libres et transparentes.  En un mot, selon les règles démocratiques.

Par rapport aux arrestations des personnalités politiques et sécuritaires, quel est votre point de vue ?
Je sais que le CNRDRE ne peut pas interpeller ces gens sans raison valable. Je soutiens les militaires dans leur action d’interpeller les coupables que je considère même comme les ennemis du Mali. Vraiment, j’apprécie. Et je les supporte à 100%.
Est-ce que Salif est toujours prêt à militer dans un parti politique ?
Oui, je suis prêt à militer dans un parti politique, mais je ne collabore pas avec des voleurs. J’ai essayé une fois d’être député, mais j’ai compris qu’il y a tellement de vol et de bassesse dans le comportement des politiciens maliens, que je me suis écarté. C’est pourquoi, j’ai décidé de ne plus collaborer avec des gens qui n’aiment pas le Mali. Mais,  s’il y a des hommes intègres, je m’approcherai d’eux.

Si on vous demandait de militer dans un parti politique, lequel choisirez-vous ?
Pour les élections prochaines, je veux supporter mon frère, Ibrahim Boubacar Kéïta. Il a toujours été mon homme préféré. Je veux défendre cet homme pour qu’il soit le Président du Mali. Je serai un admirateur qui sera avec lui et qui va l’aider à aller à Koulouba.
L’artiste Youssou N’Dour est aujourd’hui ministre de la Culture et du Tourisme au Sénégal

Je suis très content de la nomination de Youssou N’Dour comme ministre de la Culture et du Tourisme. Il a donné sa vie pour le Sénégal et son pays lui en a été reconnaissant. Je pense que c’est un très bon exemple. Je profite de cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à Youssou N’Dour et au Sénégal.

Si on vous demande d’être le ministre de la Culture de la transition?

Non, je n’accepterai pas parce que je ne peux pas. J’ai signé beaucoup de contrats que  je dois respecter. Et j’adore la scène. C’est tout.

Alou Badra HAIDARA

Commentaires via Facebook :

28 COMMENTAIRES

  1. on a pas bejoin de toi salif comme tu a vui youssou ndour est devenu ministre de la culture ce pour cela toi aussi tu vien au pays metena youssou ndour a travail ches lui au senegal il a bejoin de son pays

  2. Salif ta fait a tout les malinké les malinké ne dis pa deux mot soit il taime soit il taime pas il te laissent dans les moments difficiles tu etait son ami avant le coup d’etat tu pouvais lui dire ou ta peur que les millitaire vienne sacager chez toi comme t’etais son ami

  3. Salif j ai honte pour toi ingrat je vois que tu essaie de sauver ta peau sale tu étais au Mali pourquoi tu n’a pas dénoncer sale profiteur je n écouterais plus ta musique

  4. oui Salif avait voulu encourager ATT, mais ATT a decu,
    Il voit clair je pense que C’est IBK qu’il fallait et qu’il faut supporter,soutenir; pourquoi les gens ont-ils peur des hommes integres rigoureux dans le travail? Bravo Salif sur la terre sainte que Dieu benit le Mali

  5. SALIF, TU FERAIS MIEUX DE LA FERMER..ON NE PEUT PAS ETRE EXCELLENT DANS TOUT..TU MAITRISE LA MUSIQUE..S,IL TE PLAIT NE VIENTS PAS TERNIR TOUT CE QUE TU AS BATI DEPUIS DES ANNEES..NE PARLE SURTOUT PAS DE POLITIQUE AU MALI..SURTOUT PAS CONTRE ATT..

    TU AS SOUTENU LE DICTATEUR ET SANGUINAIRE SEKOU TOURE.. NE VIENS PAS SOUTENIR CETTE RACAILLE DE MUTINS..

  6. Sangarakan
    Mon artiste prefere Salif, j`ai beaucoup de respect pour toi.Dans une de tes chansons tu denonce fort l`ingratitude, on t`a vu a l`oeuvre au temps d`ATT.
    Il ne faut pas qu`on deplace le probleme, l`urgence est de recouvrer rapidement le nord du Mali qui est sous domination islamiste. Focalisons nous sur ca d`abord.
    Le comportement ignoble de sanogo et compagnie n`est que de l`anarchie et gare a nous tous si on ne met pas fin a ca . Un tel agissement etouffera notre jeune democracie cherement acquise Ils pretendent qu`ils aiment la patrie et font du n`importe quoi .On les traduiront tous devant le tribunal.Alors en temps que artiste intelligent ne soit pas un sapeur pompier en soutenant les opportunistes putschistes a 100/100.Aussi c`est plus sage de garder la personne de ton choix ( IBK) pour le jour du vote.Que Dieu aide le Mali : Un peuple Un but Une foi

  7. a TT est un voleur comme ceux de railsda . soumi est un voleur et brigand qui est en train de fomanter la destabilisation definitive du mali pour cacher ses gros detournements de deniers publiques .

    vive le renouveau democratique ! vive les dignes et vaillants jeunes de notre pays et de notre armee ! vive le cnrdre ! vive le mali un de indivisible !

    FILS DE VOLEURS ! LE MALI QUITTERA VOTRE GESTION DE MERDE ! VOUS AVEZ VENDU CE PAYS A AQMI CAR ILS SONT RICHES DE LEUR COCAINE ET OTAGES OCCIDENTAUX !

    LES BANDITS DE GRANDS CHEMINS AU CACHOT DE KATI ! ALLEZ VOIR LES FEMMES EN PRISON AU BOLLé !

  8. SALIF EST UN OPPORTUNISTE DANS CETTE SITUATION TU DEVRAIT ÊTRE NEUTRE TU DEVAIS PAS SOU ESTIMER ATT JUSQU40 CE POINT TU ES UN INGRAT COMME LA PLUS PART DES MALIENS. RÉFLÉCHIT UN PEU.

  9. Le malien,quand tu es en haut tout le monde veut te rapprocher,mais quand tu tombes tout le monde te fuit et tu deviens l’ennemi.
    Dieu n’aime pas ca,c’est pourquoi le malien ne peut pas etre heureu,c’est une malediction divine qui suit ce pays.

  10. Comme d’habitude il est sous stupéfiants…….. 🙄 😈 😈 😈 😈 😈

  11. QUEL ÉDITEUR sérieux ou quel journal sérieux VA ou VONT ENFIN PUBLIER / VULGARISER les livres “ATT CRATIE…” au Mali ???????
    Il est temps laisser ce gouvernement se constitué, travaillé à RÉALISER SON 1 ER OBJECTIFS : Libérez de l’Esclavage, de l’Amputation, du Viol de la Séquestration …des Maliennes et Maliens du NORD du MALI.
    Que la presse nous INFORME : c’est où les ARMEMENTS du DÉFILE du cinquantenaire, les HOMMES et FEMMES MILITAIRES de ce DÉFILE ou bien ces armements, ces Hommes et Femmes de notre ARMÉE étaient aussi des PRÊTS des LOCATIONS de pays voisins CAR JE NE COMPRENDS RIEN DE LA RÉUSSITE DU CINQUANTENAIRE et la DÉBÂCLE la FUITE de cette armée fière lors du Défilé du cinquantenaire. On se croirait au cinéma et si la trahison est avéréé de ATT le prochain régime doit réclamer son retour pour le juger mais pour l’instant ON EST DANS LA SUITE DE ATT AVEC M. SANOGO ET SES HOMMES QUI NE VEULENT PAS ENTENDRE PARLER DE DÉFENSE DU NORD etc…QUI PRÉFÈRENT BKO plus “doux” que le DÉSERT NORDIQUE. DEMANDONS DU RENFORT EN HOMMES ET EN MATÉRIELS CAR LE MALI SEUL NE PLUS RIEN FAIRE POUR RÉCUPÉRER LE NORD …PAS AVANT PLUSIEURS ANNÉES (ces gens se renforcent tous les jours et ils ont des avions qui descendent, ils minent tout …) A BON ENTENDEURS SALUT

  12. je suis très content du franc parler de Salif ila parfaitement très bien compris la situation qui prévaut au Mali certes les mendiants peuvent dire le contraire ATT a vraiment ruiné ce pays comment peut on dire réfuser de mettre en prison les voleurs qui n’ont que seul objectif de ruiner le pays en mettant leur petite famille à l’abri du besoin que les militaires continuent à arreter tous ceux qui ont impunement dilapidés les deniers publics le geste n’est ni honorable ni pardonable qu’ils continuent les investigations et meme lui ATT le commandant de bord ne doit échapper à une crime économique et haute trahison il vient de nous avouer qu’il ne merite pas le grade de géneral et c’est une honte pour toute la nation il doit etre déçu de son grade de géneral merci Salif pour votre franc parler et votre bonne vision de la politique malienne le Mali ne s’en sortira jamais tant que les hommes intègres ne seront aux commandes de l’état.ce faux géneral a reculé le Mali de plus de 20 ans les experts en la matière ne diront pas le contraire( vol debravation des moeurs népotisme mensonges grossières etc… tous les ingredients d’un échec)

    • De quels experts vous nous parlez? La democratie n’est pas une science exacte. On la perfectionne chaque jour que dieu fait. Donc quand ca ne va pas, on casse tout et on reprend a zero? C’est cet esprit de vandalisme qui a pousse des vagabonds a casser tout sous pretexte qu’on a perdu un match de football. Que dieu sauve ce Mali avec des idees pareilles.

  13. Mon cher meme les soit-dits democrates ont du vertige aujourd’hui dans leur democratie a fortiori la balbutie Malienne.C’est dire que personne ne pourra cerner les realites de ce systeme que ceux-qui l’ont initie. L’Afrique dans sa perpetuelle copie des faits et gestes de l’occident est noyee dans l’Ocean de la meconnaissance.Tout ce qui reste a faire a nous autres observateurs c’est du “wait & See” ou sombrer dans l’extreme violence a la “Qaida-Taliban” pour esperer changer toutes ces injustices arogantes pour un monde meilleur.

  14. Comme les Benfana, Younoussi Hamay Dicko…Salif aussi. ATT et lui se sont toujours appelé “mon ami”. C’était une amitié de circonstance. ATT n’est plus président, voyons du côté des princes du jour.
    Salif tu es mon musicien preferé: en ce moment je suis en train d’écouter “Manjou”.
    Mais en tant que citoyen vous avez le droit d’avoir votre opinion. Il a fallu que vous échouiez aux législatives sous la couleur du parti politique PCR qui s’est toujours revendiqué proche d’ATT jusqu’au matin du 22mars 2012. je vois contrairement à ce que vous dites vous militez toujours dans un parti politique car votre position est la même que celle du PCR composé des gens auxquels ATT a tout donné de la transition jusqu’à son élection à la tête du Mali en passant par le Fondation pour l’enfance où ils les embauché. ne soyez pas trop INGRAT. cela fera peur à vos proches.

  15. L’homme est mechant. Les amis d’hier qui te trahissent au point de te faire passer pour le satan personnifie. Ou etait Salif Keita pendant que ce qu’il reprochait au president ATT se passait?

    Quand meme Salif est et restera mon artiste prefere. “Tchien fo gniongon ye te teriya sa”.

    • Il est malien comme toi, il n est pas un elu, il a le droit de dire ce qu il pense. Est ce qu il y a du mensonge dans ce qu il reproche a ATT?
      laisse le tranquil, il ne doit pas flatter ATT et babandonner le Mali ,pour dire qu on etait en democratie. Des fois je me laisse croire que le Mali merite cette situation puisqu on a jamais aime les gens qui essayent d etre corretes. Moi je prefere unn pays non democratique ou il y en a a manger pour tt le monde qu un pays qu on dit democratique et on continue de boire le sang des innoncents. Je pleure cxhaque jour pour ce Mali car la majorite de nos citoyens continuent de croire a cette “democratie” , on est pas instruit pour essayer de disserner

      • “Il n’a dit que la verite et il est tout aussi malien que moi”. Mais n’oubliez-vous pas que ce n’est qu’apres la chute de ATT que vous et moi sommes au courant qu’il etait contre la politique de ce dernier? Quand est-ce qu’il s’est declare publiquement contre le regime dechu? En tant que grand artiste, a t-il eu a chanter 1 seule fois (avec tout son album discographique) contre tout ce qui se passait? Quand on manque le moment de parler, mieux vaut la fermer pour de bon.

        Je vous rappelle que c’est mon chanteur prefere, donc je ne veux nullement le nuir. Juste un constat personnel.

        • Merci frere , tu as raison, il ne l a pas fait aussi. j apprecie les echanges de ce genre, c est les arguments qui comptent, et la tu m as convaincu. on est ensemble.

  16. Une autre perspective de la situation que. J’ai lu avec intérêt cette interview de notre Salif national.

Comments are closed.