Littérature : Minga S Siddick lance le livre : « La femme de Dieu »

0

Ce livre de 196 pages est une fiction littéraire qui se déroule en Fernalie, une île rebelle faisant partie d’un archipel imaginaire situé sur la ligne de l’Equateur, entre le nord-est du Brésil et la côte ouest du Gabon. Très passionnant et accessible à un plus grand nombre du public malien par le style simple de l’auteur, « La femme de Dieu » nous retrace l’histoire d’un jeune journaliste du nom de Maovi  travaillant pour le compte d’une organisation humanitaire au Bénin. Il est envoyé en Fernalie, une île imaginaire, à la recherche d’une folle. Sa mission coïncide avec de graves catastrophes naturelles et des troubles politiques sur l’île dirigée de main de maître par le tout-puissant président Gobon Tékon, qui rêve de « rivaliser d’éternité avec Dieu » au pouvoir. Son plan change. Le journaliste devient secouriste. Il ne trouve pas la folle, mais fait la découverte d’un manuscrit. Une partie de ce manuscrit raconte l’histoire d’amour de Maïkan qui explique tout sur les circonstances de sa folie.

Dans « La Femme de Dieu », l’auteur parle également des rencontres amoureuses d’un jeune prof de philo qui, à chaque histoire, se laisse emporter par son cœur et ne connaît, à la fin, que chagrin et déception. L’auteur parle aussi du regard sur les albinos, et raconte un peu la vie de deux homosexuels. Mais, en filigrane, il y a une profonde réflexion sur le pouvoir, sur le destin et l’amour. C’est un livre à clé dont la plénitude du sens ne peut se révéler qu’à travers une minutieuse lecture du roman. Car ni les symboles et ni les noms de personnages utilisés par l’auteur ne sont anodins.  Au-delà de ses questionnements qui renvoient chaque lecteur devant son miroir intérieur, « La Femme de Dieu » est un livre où l’auteur partage ses convictions intimes sur la vie. Le roman est aujourd’hui présent dans les endroits suivants : la bibliothèque nationale, la librairie Edi Lac, la librairie Dogo Bah, la libraire KEITA à wolofobougou et au centre de formation en photographie à 7000 F CFA.

Youssouf Z

Commentaires via Facebook :

PARTAGER