Arrestation de Mohamed Youssouf Bathily, alias Ras Bath : Un rapt et une atteinte inadmissible à la liberté d’expression et de la presse, selon la presse malienne

6

Communiqué des faitières de la presse du Mali

En dépit de l’engagement des autorités à préserver la liberté de la presse – qui faisait suite notamment à la vague d’indignations suscitée par un arrêté ministériel mitigé sur le contrôle des contenus médiatiques au nom de l’état d’urgence sanitaire – et malgré les jalons posés dans le sens d’un cadre de concertation Gouvernement-Médias, les faîtières de la presse constatent avec regret et inquiétude l’arrestation de Mohamed Youssouf Bathily, alias Ras Bath, journaliste-chroniqueur et animateur du débat “Grands dossiers” sur Renouveau TV, le lundi 21 décembre 2020 vers 18 h à domicile. Conduit à une destination inconnue par deux individus s’étant présentés comme des émissaires de la Sécurité d’État et aux dernières nouvelles, le confrère, à la mi-journée du mardi 22 décembre 2020, serait effectivement toujours gardé dans les locaux de la Sécurité d’État. Que lui reproche-t-on ? Motus et bouche cousue. Quoi qu’il en soit, cette arrestation, sans motif ni mandat, est perçue par l’ensemble des faitières de la presse comme un rapt ni plus ni moins, et constitue à leurs yeux une atteinte inadmissible à la liberté d’expression et de la presse, perpétrée par violation des locaux d’un organe médiatique et détention arbitraire d’un citoyen dont le métier de journaliste constitue l’essentiel des activités professionnelles rétribuées.

Déterminées à préserver en toutes circonstances les libertés acquises au prix du sang de nos martyrs entre janvier et mars 1991, les faîtières de la presse restent mobilisées et fermes sur leur exigence de libération immédiate et sans condition de Ras Bath, en attendant le déclenchement d’une éventuelle procédure judiciaire régulière à son encontre. Les faitières de la presse malienne expriment par ailleurs leur sidération devant la duplicité des autorités de la Transition en notant que l’arrestation intervient après les propos lénifiants et la bienveillance affichée quelques heures auparavant par les ministres en charge de l’Administration territoriale et de la Communication, en rencontrant sur le même sujet les présidents de la Maison de la Presse (MP, Dramane Aliou Koné), de l’Union des radiodiffusions et télévisions libres (Urtel, Bandiougou Danté), de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep, Bassidiki Touré) et de l’Association des professionnels de la presse en ligne au Mali (Appel-Mali, Modibo Fofana) auxquels ils ont promis de préserver et de garantir la liberté de presse. Les faîtières de la presse en appellent par conséquent à la retenue, à la responsabilité et au respect de la parole donnée par les plus hautes autorités. Elles rappellent que toute collaboration avec elles est conditionné aux respect et égards qu’elles manifestent vis-à-vis de l’État de droit et des valeurs démocratiques.

Elles prennent à témoin l’opinion nationale et internationale, en particulier les organisations de défense des droits humains, sur les dérives en cours dans notre pays, qui n’honorent point notre démocratie.

Ont signé

Pour la Maison de la Presse : Dramane Aliou Koné

Pour l’Urtel : Bandiougou Danté

Pour l’Assep : Bassidiki Touré

Pour l’Appel-Mali : Modibo Fofana

Pour l’Unajom: Fakara Faînké.

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Si les felons arme’s et corrompus, leur faux politicien deguise’ en imam et son gendre ignorant et truand ne veulent pas ecouter l’emission GRANDS DOSSIERS de Rasbath, ils peuvent regarder d’autres shows sur youtube! Je suis sure qu’ils aimeront le show intitule’ NA BA FE’ KA FAMOU episode 2 et RONALD GUINDO ANBEKA FAMU LA TRANSITION ET CNT officiel video 2020.
    LE PEUPLE MALIEN VEUT SAVOIR TOUTE LA VERITE’ SUR LE DETOURNEMENT DE SES BIENS ET LES MAUVAIS POLITICIENS ET LES MAUVAIS RELIGIEUX DONT LA GESTION CATASTROPHIQUE DE NOTRE FASO CREE LA MERDE POUR TOUT LES MONDE!!!
    NB.
    LE ROI BITON DE SEGOU PREND LE PSEUDO RASBATH POUR DIRE AUX FELONS ARME’S DE KATI QU’IL SUIT LA SITUATION DE PRES. SI QUOI QUE CE SOIT ARRIVE A’ RASBATH, ILS SERONT TENUS RESPONSABLES!!! LE MALI N’EST PAS LA COREE DU NORD! LA LIBERTE’ D’EXPRESSION DOIT ETRE DEFENDUE!!!! EUX MEMES ILS SONT AU POUVOIR DE MANIERE ILLEGITIME ET ILLEGALE. ILS ONT VIOLE’ LA CONSTITUTION QUI EST LA LOI SUPREME DU MALI EN FAISANT LEUR COUP D’ETAT!!!!! AUX YEUX DES LOIS EN VIGUEUR AU MALI, COLONEL ASSIMI ET LES AUTRES MEMBRES DU CNSP SONT DES CRIMINELS!!!! RASBATH N’A VIOLE’ AUCUNE LOI!!!! J’EXIGE SA LIBERATION IMMEDIATE!!!!!

  2. BIEN FAIT POUR RAS BATH CET ENFANT MAL EDUQUE QUI CROIT CHOQUE POUR EDUQUER ALORS QU’IL EST LUI MEME SANS EDUCATION.
    LA LOI S’APPLIQUE AUSSI A LUI.
    QU’IL FASSE LE RESTE DE LA TRANSITION EN PRISON.

  3. Les colonels doivent faire ces arrestations dans les rangs des terroristes et des bandits au lieu d’arrêter des innocents. Ils (les colonels) fuient les combats au nord et au centre du pays pour faire un coup d’Etat afin d’usurper des postes. Ils vont passer tous ces mois que dureront la transition à faire de nominations des colonels à des postes appartenant aux civils. Tous ceux qui sont opposés aux activités funestes des colonels seront arrêtés si rien n’est fait. Mais les colonels doivent se mettre en tête que ces arrestations ne nous feront pas peur. Elles font appel à la chute de cette transition sûrement et certainement.

  4. Hé vous là foutez nous la paix rasta n’est pas au dessus de la loi liberté de la presse veut dire insulter les gens les autorités tout le monde vous etes entrain de faire du cinema comme ça si c’est ça alors revoyez la déontologie du journalisme vous défendez l’indefendable un menteur et un coureur de femme d’autrui s’il a posé des actes contre la loi il subira les conséquences sans hésitations ni murmure on est plus sous le regime faible du plus mauvais president que le MALI aie connu dans toute son existence SALAM

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here