COVID-19 et diabète : une prise en charge optimale du diabète comme moyen de prévenir les complications liées au COVID-19

0

L’ONG Santé Diabète met en place des programmes de prévention COVID-19 chez les personnes atteintes de diabète

Les informations scientifiques disponibles le montrent : le diabète n’augmente pas les risques d’infection par le COVID-19. En revanche, elles montrent que les personnes atteintes de diabète dont la prise en charge de la maladie n’est pas optimale sont à risque de développer des formes plus graves du COVID-19. Dans le but de prévenir l’infection par le COVID-19 et les complications liées au diabète, Santé Diabète a mis en place au Burkina Faso et au Mali un programme spécifique de prévention COVID/diabète et de suivi des patients. Main dans la main avec les autorités locales, Santé diabète s’assure également de la disponibilité des stocks d’insuline pour éviter toute forme de rupture et pénurie. Le 4er juin, nous organiserons un « webinar » de présentation de ces actions.

Si les études scientifiques montrent que les personnes atteintes de diabète n’ont pas plus de risques de contracter le COVID-19, elles estiment en revanche que les personnes atteintes de diabète sont des personnes « à risque » lorsqu’elles sont infectées. Les différentes recommandations internationales définissent que les patients à risque sont : les patients atteints par un diabète insulino dépendant non-équilibré ou présentant des complications de leurs diabètes ou enfin des comorbidités comme l’obésité par exemple. En Afrique, cette inquiétude est renforcée pour les personnes atteintes de diabète car elles présentent des diabètes souvent moins bien équilibrés, ainsi que d’autres comorbidités associées comme l’obésité ou encore l’hypertension artérielle. C’est pourquoi la prévention de l’infection à COVID-19 et une prise en charge optimale du diabète sont essentielles.

  1. Mise en place de campagnes de prévention et de télé-consultation à destination des personnes « à risque »

Santé Diabète vient de mettre en place au Burkina Faso et au Mali un programme de suivi spécifique des personnes atteintes de diabète. Ce programme de prévention, entièrement gratuit pour les personnes, s’articule autour de plusieurs axes : l’accès à l’information pour plus de 2500 personnes atteintes de diabète, à travers une campagne de SMS ciblant spécifiquement ces patients. En parallèle, une campagne de prévention dans les médias a pour but de toucher un plus grand nombre de patients.

Ces actions de prévention insisteront sur les différents points suivants :  il est très important de mettre en place un suivi optimal de son diabète pour le rééquilibrer au mieux. Il est primordial de disposer d’une réserve suffisante de médicaments pour traiter son diabète. Il est essentiel d’avoir en permanence son matériel de suivi de son taux de sucre dans le sang que l’on appelle la glycémie ; et enfin, il essentiel de garder un contact rapproché par téléphone avec son médecin diabétologue pour renforcer la surveillance du diabète et éviter les complications.

« Le message est très clair : attention si vous êtes atteints de diabète il y a un risque en cas d’infection, il faut donc bien prendre en charge son diabète. Ceci passera par des conseils simples visant le respect de toutes les mesures barrières pour éviter l’infection et des conseils plus spécifiques concernant le diabète.»  Stéphane Besançon, directeur général de Santé diabète.

Un programme de « télé-consultation » sera mis à disposition des personnes atteintes de diabète qui le souhaitent à travers des plateformes d’échanges whatsapp avec des médecins spécialistes diabétologues ou endocrinologues. Le but est de réaliser des téléconsultations permettant d’accentuer la prévention, de mieux suivre l’évolution de la maladie chronique, tout en évitant de se déplacer dans les structures de santé si le besoin n’est pas urgent. Ce suivi permettra aussi de mieux gérer la période du Ramadan pour les personnes atteintes de diabète dans ce contexte épidémique.

En parallèle, Santé Diabète va mettre en place, dans le cadre d’un partenariat avec Médecins sans frontière (MSF), des dons de masques pour tous les patients atteints de diabète.

  1. Sécuriser l’approvisionnement en insuline pour éviter toute rupture

Main dans la main avec les autorités sanitaires burkinabés et maliennes, Santé Diabète travaille à s’assurer que l’approvisionnement en insuline sera sécurisé. De nombreux pays ont récemment connu des pénuries et des ruptures de stocks sur des traitements vitaux. Les vagues de COVID-19 dans différents pays producteurs de ces médicaments ont pu ralentir la production ces dernières semaines et nous voulons nous assurer qu’aucune rupture ne sera constatée dans les deux pays. Cela passe par un approvisionnement à hauteur des besoins, en prenant en compte d’éventuels délais d’acheminement supplémentaires, et par une gestion des stocks optimale au niveau des pays et de ses régions.

« Les autorités sanitaires maliennes œuvrent, main dans la main avec Santé Diabète, pour garantir la continuité de la prise en charge pour tous les patients atteints de diabète, pour garantir l’accès à l’insuline, et pour soutenir la mise en place d’actions de prévention des complications liées au COVID-19 pour ces personnes. » Michel Sidibé, Ministre de la santé et des affaires sociales du Mali

  1. Santé Diabète organise un « Webinar » la première semaine de juin 2020 en présence de Michel Sidibé, ministre de la santé du Mali

Santé Diabète organisera le 04 juin prochain un « webinar » de présentation de ce programme de prévention COVID-19/diabète et des enjeux qui y sont liés. Les modalités d’inscriptions à ce webinar seront prochainement annoncées.

Michel Sidibé, Ministre de la santé et des affaires sociales du Mali et Stéphane Besançon, Directeur général de Santé Diabète y présenteront en détails les différentes actions menées au Mali et au Burkina Faso dans le cadre du diabète et du COVID-19.

Contacts presse :

Pour le Mali :Stéphane Besançon (directeur général) : +223 77 812 670 / [email protected]

Pour le Burkina Faso Inoussa Sawadogo (Chef de projet)  : +226 70 27 78 59 / [email protected] 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here