Interview de Ould Sidati sur RFI : entre fébrilité et désorientation, la CMA perd la guerre diplomatique face à Tiebile Dramé

5

Dans une interview accordée à RFI, on pouvait entendre le Président de la CMA, visiblement, très amer des bons résultats de Tiébilé DRAME, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du Mali, dire : « Ce qui gêne, c’est le statut des dirigeants maliens, du Ministre des affaires étrangères…qui a un statut difficile à comprendre. …On ne sait pas s’il est de l’opposition ou de la majorité ». Il ajoutera « Tiébilé en soulevant le statut de Kidal crée plus de problème aux maliens ». Il va plus loin en accusant le MAECI d’avoir, je cite, ” mené une campagne sans relâche pour le respect du Drapeau National, des symboles de l’Etat et un débat de plus en plus accru autour du statut de Kidal.

Ould Sidatti, dans sa tentative ratée d’agitation et de confusion de réactionnaire de seconde zone, au lieu de répondre aux questions sérieuses sur le statut spécial que lui et sa CMA confèrent à Kidal de par leur mauvaise foi, il s’attaque au Ministre Tiébilé DRAME qui, de l’opposition ou de la majorité, reste un malien qui, au-delà de son appartenance politique, aime le Mali et travaille pour sa cohésion, son développement et au retour de la paix en son sein. Des valeurs méconnues de ceux qui ont osé prendre les armes contre leur pays auquel ils doivent tout.

En effet, faut-il être de l’opposition ou de la majorité pour défendre le Mali ? Défendre son intégrité territoriale, son drapeau national et son hymne ? Exiger le retour de Kidal dans le giron malien ? Pourquoi le MAECI ne devrait pas mettre en débat sur la scène diplomatique le statut de Kidal qui échappe clairement au contrôle de l’Etat ? L’accord pour la paix et la réconciliation ne prévoit-il pas le retour de l’armée régulière et de l’Administration dans cette localité malienne ?

Décidément, le président de la CMA ne digère toujours pas le fait d’avoir été remis dans ses petits souliers pour avoir manqué d’honorer l’hymne nationale du Mali par le MAECI.

Heureusement que le Ministre Tiébilé DRAME ait remis les pendules à l’heure, ça se voit et ça se sent, la CMA est déboussolée et désorientée. Sinon comment comprendre cette interrogation de Sidati sur le statut du Ministre Tiébilé DRAME comme si, pour défendre le Mali, il fallait être de l’opposition ou de la majorité ? Il faut désormais se dire que le temps d’une diplomatie molle qui satisfaisait aux moindres caprices des enfants gâtés de la République est révolu.

La CMA qui, dans un premier temps, avait boudé toutes discussions arguant une possible révision de l’accord est revenue à la table la queue entre les jambes, car ayant compris qu’un travail diplomatique sans commune mesure avait été réalisé auprès des partenaires de l’accord (Algérie, France, Niger et de certains groupes armés…).

Avec l’accord de principe des parties (de l’accord pour la paix et la réconciliation)

à mettre en débat pour son éventuelle révision, la guerre diplomatique vient sans doute d’être remportée par le Mali.

Mohamed Ag Assory, spécialiste des questions internationales, qui se posait des questions récemment sur les véritables acquis de notre diplomatie, pourrait, s’il est de bonne foi, applaudir avec nous notre désormais diplomatie plus structurée, plus offensive qui, contre toute attente, vient d’obtenir l’accord de principe de relecture de l’accord pour la paix.

Avec cette victoire, donc, l’accord sera vidé de toute germe de partition de notre patrimoine commun, le Mali Un et Invisible. Comme dirait l’autre, Le MALI EST DE RETOUR.

Dr Etienne Fakaba SISSOKO

Analyste au CRAPES –

Centre de Recherche et d’Analyses Politiques, Economiques et Sociales du Mali

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Ce discours de Ould Sidati ressemble à celui de quelqu’un qui va de c-o-q à l’â-ne. Un raisonnement incohérent et enfantin.
    Et dire que c’est le “président de l’Azawad”!!!!C’est pitoyable

  2. ” … « Ce qui gêne, c’est le statut des dirigeants maliens, du Ministre des affaires étrangères…qui a un statut difficile à comprendre. …On ne sait pas s’il est de l’opposition ou de la majorité »… ” … /// …

    :
    C’est pas important… !
    Le statut des Dirigeants Maliens n’a rien de gênant pour les Maliens. Et ils comprennent bien le statut du Ministre des Affaires Etrangères…
    Il y eu des concertations entre Partis Politiques de la Majorité présidentielle et Partis politiques de l’Opposition Démocratique… !
    Ces concertations entre Partis politiques ont abouti à un accord politique avec l’acceptation de la participation de membres de l’Opposition au Gouvernement… !
    C’est ainsi que Tiébilé Dramé et d’autres Personnalités sont entrés au Gouvernement… !
    Cette histoire est connue de tous, à moins d’être de mauvaise fois… !
    En fait, c’est pas compliqué pour des Patriotes de bonne fois… !
    Nous devons tous, tout simplement nous donner la main, Maliens du Nord, du Centre et du Sud, pour que Kidal n’ait plus un statut particulier… !
    Que Kidal redevienne une Ville Malienne comme les autres… !
    Le Fait qu’il y a des Maliens et des Maliennes à la peau plus claire, ou à la peau un peu plus claire que l’ensemble de la Population du pays ne doit pas en faire une distinction… !
    En France, en Europe, aux USA et ailleurs où nous sommes immigrés…, nous nous plaignons à tort ou raison d’être stigmatisés pour notre couleur de peau noire, pour notre couleur de peau mate ou pour notre Religion musulmane… !
    Et dans notre propre pays…, nous cherchons, nous même, à nous distinguer les UNS des AUTRES pour nos couleurs de peau…, ou de savoir qui est plus musulman que les AUTRES…, qui est noble, qui est Niamakala, qui est esclave… ? C’est d’une stupidité… !
    Alors que nous devrions nous simplifier la vie et notre VIVRE ENSEMBLE dans la paix et la concorde. Nous mettre tous ensemble pour travailler et développer notre pays qui est si riche de ces ressources naturelles. Si nous voulions bien en prendre conscience. Au lieu de nous rebeller contre nous même et notre ETAT… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • CELA PROUVERAIT BEAUCOUP DE THESES DE TRAITRISE ET IBK SERAIT FINI…PHYSIQUEMENT..

      ET LA’ IL NE SERAIT PLUS QUESTION DE ” COUP D’ ETAT ” , MAIS DE QUELQUE D’ AUTRE PLUS POPULAIRE QUALITIFIQUEMENT ET QUANTIFIQUEMENT….

      THE LATEST STEP…..!

      THE PEOPLE IS READY….

  3. Si la conviction guide les actions, on ne peut qu’engranger des résultats.
    LA POLITIQUE N’EST NI UNE COMPÉTITION POUR OCCUPER DES FONCTIONS,NI UN MOYEN DE SOLDER LES COMPTES COMME LE PENSENT ET APPLIQUENT IBK ET SES THURIFÉRAIRES.
    La politique est une compétition des IDÉES au service de la nation.
    Pour gagner la bataille des IDÉES, il faut être convaincu des IDÉES qu’on défend.
    Il ne suffit de les produire, d’avoir le verbe facile pour les exposer comme on le constate avec MOUSSA MARA, il faut les INCARNER.
    L’INCARNATION DES IDÉES AUXQUELLES ON CROIT EXPRIME UNE FOI INÉBRANLABLE.
    C’est ce qui fait qu’on est prêt à faire la prison, à risquer sa vie pour l’exprimer ou l’appliquer.
    On peut ne pas partager les IDÉES d’un homme politique, mais on le respecte de les avoir et de l’incarner car peu en ont.
    Le Mali souffre de l’émergence des hommes au sommet de l’État qui n’incarnent pas des IDÉES.
    Qui peut dire des IDÉES qu’a incarnées AMADOU TOUMANI TOURE avant et pendant l’exercice du pouvoir ?
    IBRAHIM BOUBACAR KEITA ?
    IL FAUT PRÉCISER QU’IL NE SUFFIT PAS D’AVOIR DES IDÉES, MAIS DE LES INCARNER.
    C’est L’INCARNATION qui permet d’appliquer ses IDÉES.
    Des IDÉES sans incarnation sont des illusions vendues aux électeurs.
    TIEBILE DRAME nous a montré par le passé, puisqu’il a risqué sa vie, et nous montre actuellement qu’il INCARNE DES IDÉES.
    Des hommes qui incarnent des IDÉES, à part ALPHA OUMAR KONARE, n’ont pas occupé LA HAUTE FONCTION pour qu’on puisse dire qu’ils ont échoué du fait d’avoir accompagné ceux qui ne les incarne pas, que les maliens ont installé au sommet de l’État.
    ZOUMANA SACKO, MOUNTAGA TALL, OUMAR MARIKO,MME SY KADIATOU SOW….INCARNENT INCONTESTABLEMENT DES IDÉES.
    On peut ne pas partager les IDÉES qui les animent, mais on peut difficilement contester qu’au pouvoir ils vont les appliquer du fait des risques qu’ils ont pris pour les defendre.
    TIEBILE DRAME est l’exemple qu’on se trompe en affirmant que ceux qui ont exercé pendant l’ère démocratique NE SONT PAS DIGNES DE CONFIANCE,qu’il faut plutôt oser dire que la LOI FONDAMENTALE en vigueur ne permet pas l’éclosion des hommes politiques qui incarnent des IDÉES.
    Elle favorise ceux qui ont les moyens financiers.
    C’est ce qui explique l’échec de l’ère démocratique.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here