Kidal : La prise en charge sanitaire des femmes touarègues suscite l’intérêt

5

La prise en charge médicale et sanitaire des femmes du nord du Mali a été au cœur de visites officielles ces derniers jours. Un intérêt bien spécifique qui suscite des interrogations…

 

Il aura fallu attendre plus d’un an après la prise de Kidal par les rebelles touaregs pour qu’une délégation officielle puisse se rendre dans le nord pour venir y évaluer les conditions de vie et les besoins de la population en termes de services sociaux de base. Arrivés le 6 octobre dernier, les membres de la délégation gouvernementale ont ainsi pu constater la fermeture des écoles et la déscolarisation des enfants depuis le début de la crise.

 

Au cœur de cette visite se situait plus spécifiquement la question de l’accès à des dispensaires de santé et en particulier celle des femmes, alors que le taux de mortalité infantile est particulièrement élevé faute d’un accès décent aux soins. La question de la prise en charge médicale des femmes touarègues, notamment dans le contexte de la maternité, ainsi que de leurs enfants, semble désormais susciter un intérêt croissant.

 

Dans le cadre de ces visites à Kidal, une consultante venue du Nord de l’Europe aurait également étudié les modalités de prise en charge médicale des femmes. Selon plusieurs témoignages, ses interrogations portaient aussi sur les besoins sanitaires des femmes qui pourraient se retrouver en situation d’incarcération en prison au Mali.

 

Alors moi, je me demande pourquoi cet intérêt pour les femmes criminelles, quand on sait que ce que les femmes honnêtes subissent ?

 

Khalilou COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. en tant que marabout eficace je peux soigner DEFINITIVEMENT toute maladie, sida, grossesse qui tient pas…

  2. vous etes longs à la détente : femmes+prison+europe=justice internationale non ?

    • cour pénale de la haye ? je croyais qu il ne s’interessait qu’aux mausolées ? le MAL fait a la POPULATION les interesse ENFIN?

  3. pourquoi ne pas à bollé ? et pourquoi ne pas préciser qui sont ces gens dans l article ? j’imagine que cette question est sensible

    • Parce qu’il semble que ce soit la condition des femmes touaregs qui intéresse, donc il est logique de se rendre dans le nord du Mali. Bien qu’il est vrai que c’est tout le Mali qui aurait besoin que les élites se préoccupent de la santé de la population.
      Mais c’est vrai que c’est bien la bas que certaines femmes protègent des terroristes recherchées, donc elles sont complices, exactement comme le reste de la bande.

Comments are closed.