Leçon du Corona à la planète entière : Richissimes de tous les pays unissez-vous et partagez !

0

Parti de la Chine, le Coronavirus ou Covid-19, comme dans un mauvais film de fiction, a envahi la planète entière causant morts et désolation. A la surprise générale, les pays les plus puissants sont les plus touchés : Etats-Unis, Angleterre, France, Italie, Espagne. En attendant de tirer toutes les conclusions de cette crise qui a des répercussions dans tous les domaines de la vie (économie, social, culturel…) et qui n’a pas encore fini de nous inquiéter, un constat s’impose : l’homme n’est que pure vanité. Saurons-nous tirer les leçons qui s’imposent ? Rien n’est moins sûr. A cause justement de cette vanité, la crise n’est qu’un avertissement de Dieu. L’homme a répandu trop de maux sur la terre et la prochaine riposte divine serait presque imparable. A moins que l’homme ne s’amende pendant qu’il est encore temps.

Fidèle à ses habitudes, le magazine Forbes avait fait le classement des 20 plus grosses fortunes de la planète. Dans ce classement, venait en première position le promoteur d’Amazone, une entreprise de commerce en ligne, avec 100 milliards de dollars. Si l’on prend le dollar à 500 F cfa (en réalité, il est nettement plus élevé), l’on obtiendrait un chiffre astronomique, soit 50 000 000 000 000 de Fcfa ou des centaines de fois le budget malien.

Le plus grand nombre de milliardaires en dollars se recrutent en Chine. Quoi de plus normal, la Chine est le pays le plus peuplé du monde avec environ 1,4 milliards d’habitants et une économie très dynamique. Le jeune promoteur chinois d’Alibaba, une autre entreprise de commerce en ligne, engrange 33 milliards de dollars, excusez du peu ! La Chine est suivie dans le classement des milliardaires en dollars par les Etats-Unis.

Le promoteur d’Amazone, lui est suivi dans le classement 2017 dans le magazine Forbes, de Bill Gates, le promoteur de Microsoft avec 86 milliards de dollars. Dans le concert des milliardaires, il sort nettement du lot car il a à son actif, entre autres, la création de la Fondation Bill et Melinda Gates qui finance la lutte contre le Sida, le paludisme, la tuberculose et la polio.

Au demeurant, il consacre la majeure partie de son immense fortune aux œuvres de bienfaisance. A-t-il compris que si l’on doit tous être ramené à Dieu un jour autant consacrer son séjour terrestre aux bonnes actions pour gagner le paradis qui est éternel. L’Islam peut être un bon recours dans la pacification et dans l’apaisement de la planète à travers la Zakat qui est le 4e pilier de la religion des soumis à Dieu. Contrairement à ce que font aujourd’hui les prétendus Djihadistes semant le désordre sur la terre. Ce qui est condamné par le Coran. Idem pour le Christianisme qui est une religion de partage comme l’Islam. Mais encore faut-il ne pas succomber au culte de l’argent-roi, en faire un serviteur et non un maître.

Tout le monde devrait faire comme Bill Gates car au moment où les riches deviennent de plus en plus riches, l’immense majorité de la population s’appauvrit et s’enfonce dans la misère. Ce qui crée des révoltes permanentes.

En France, des scènes surréalistes, jadis imaginables que dans les pays en voie de développement, sont quasi-quotidiennes : des gilets jaunes ou ceux qui sont proches d’eux, incendiant des voitures, des manifestants mêlés à des loubards, pillant des magasins…

Pendant ce temps, des dirigeants de certaines entreprises du CAC40 voient leur revenu annuel augmenter jusqu’à 33 millions d’Euros pour l’un d’entre eux. Devant une telle situation, nous proposons que tous ceux qui ont au minimum 1 million de dollar comme fortune personnelle se délestent d’au moins de deux tiers de leurs avoir qui iront dans des projets de développement pour les jeunes, pour les femmes, pour les personnes handicapées. Des projets d’intérêt collectif à l’image des routes, des écoles, des centres de santé, des projets dédiés à l’agriculture, au sport, à la culture …

Nous n’oublions pas que certains de ces milliardaires en dollars sont des self-made-men partis de rien, qu’ils ont galéré avant d’amasser leurs fortunes, que certains dormaient seulement 3 heures sur les 24, dormaient dans des sacs e couchage. Nous n’oublions pas non plus que la libre entreprise est la clef du succès. Nous ne voulons pas non plus contribuer à l’émergence d’une classe de parasites. N’oublions pas que parmi les jeunes qui constituent la couche la plus nombreuse, en tout cas, en Afrique, il y en a qui sont sérieux, travailleurs, compétents et qui n’ont besoin que d’un petit coup de pouce pour réussir leur vie.

Que les fondations comme celle de Bill Gates et de Melinda Gates se multiplient et fleurissent dans un monde de paix et de fraternité.

 Boubacar SIDIBE Junior

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here