L’état malien défaillant face à ses devoirs régaliens à l’encontre de Diadié Bah, opérateur économique dans la zone rizicole de l’office du Niger à Ségou

2

Ce faisant, M. Diadié relate les relations qui existaient entre les autorités maliennes et lui dans une dimension du développement de la filière agricole. M. Diadié venant de Nioro du Sahel, avant 1985 était un vendeur des tissus ; c’est à partir de 1986 qu’il s’intéressait aux intrants agricoles et s’imposait comme le numéro 1 dans les espaces rizicoles de l’Office du Niger à Ségou grâce à son savoir faire et à son attachement au secteur agricole.

En effet, il fut convenu entre M. Diadié BAH et l’État malien depuis 1994 de fournir les paysans dans  les espaces rizicoles de l’Office du Niger à Ségou toutes les variétés des intrants agricoles à raison de 11 000FCFA (les tarifs normaux respectivement sont : 12 000FCFA et 16 000FCFA). De 2012 à 2016, M. Diadié respecte la clause du contrat existant entre lui et l’État malien.

Par ailleurs, l’État est dans une logique de défaillance depuis 2012 à l’encontre de M. Diadié BAH puisqu’il doit à M. Diadié BAH trois milliards cent millions (3.100.000.000) de F CFA. Il s’agit du reliquat des tarifs normaux que l’État devait régler cela pour M. Diadié.

  1. Diadié ajoute qu’il est dans cette situation depuis 2012, mais il ne rompt pas son contrat avec l’État puisqu’il est soucieux du développement du Mali et continuera à orienter ses activités dans les sphères politiques bien que son résultat soit truqué à Bamako lors des élections législatives passées.

Ainsi, M. Diadié martèle qu’il soutiendrait ouvertement ses partisans lors des éventuelles élections communales afin de pouvoir réaliser son rêve du développement de la ville de Niono voire même la région de Ségou.

Balla FOFANA de retour des espaces rizicoles de l’Office du Niger à Ségou.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il faudrait d’abord connaître le sens de régalien. Régler un commerçant ne fait pas partie des devoirs régaliens d’un état.

  2. Ce monsieur est un voleur même l’état est dirigé lui-aussi par des incapables voleurs.

Comments are closed.