2e edition prix Seydou Badian Kouyaté : 300 élèves de la rive droite en compétition

0

La 2e édition du prix Seydou Badian Kouyaté de littérature (PSBL), lancée samedi au Centre Olympe Africa de Banankabougou concerne 300 élèves du cycle fondamental des centres d’animation pédagogique (Cap) de Banankabougou, Faladié et Sogoniko. Ils vont tous bénéficier de cours gratuits pendant trois mois.

 

Initié par l’Association des jeunes pour le changement et la citoyenneté (AJCC), ce concours interscolaire à l’intention des élèves du fondamental va mettre en compétition les trois centres d’animation pédagogique de la Commune VI de Bamako pour rehausser leur niveau.

Chaque Cap est représenté par 100 élèves repartis sur trois centres. Il s’agit du centre des 501-Logements sociaux de Yirimadio, Faladié, et Sogoniko.

Selon le président de l’association, Abdoulaye Diallo, le nombre des Cap, revu à la hausse, s’explique par la mise en œuvre des recommandations issues de la 1re édition. “Un seul Cap avait pris part à la 1re édition ce qui fait qu’ils ont rencontré quelques difficultés”, s’est-il justifié. C’est pourquoi, dira-t-il, cette année, la commission a fait en sorte que tous les Cap de la Commune VI soient au rendez-vous de cette œuvre de récompense.

“Ils seront 100 élèves à compétir par Cap. Les élèves qui répondent aux critères vont bénéficier de cours gratuits pendant trois mois. Et la première semaine du mois d’avril sera consacrée à la remise de cadeaux aux plus méritants”, a expliqué le président de l’Association des jeunes pour le changement et la citoyenneté, Abdoulaye Diallo.

La marraine de l’édition 2016 du concours du prix Seydou Badian Kouyaté de littérature a apprécié l’initiative. Pour Mme Dembélé Oulématou Sow, ce concours est une mesure de redressement de notre système éducation et une contribution positive dans l’ancrage de la culture de l’excellence. Elle a invité la commission d’organisation au respect des engagements pour le succès de l’édition.

La cérémonie de lancement a été aussi l’occasion, pour le chef du quartier, de lancer un cri de cœur aux forces vives de la nation de voir la situation sécuritaire et la crise économique que traverse notre pays.

Adama Diabaté, stagiaire

  

 

INITIATIVE “LA FRANCE S’ENGAGE AU SUD”

Le Malien Mory Touré remporte le prix spécial du jury

 

Le prix spécial du jury du concours “La France s’engage au sud” a été remporté par le Malien Mory Touré grâce à son projet “RadioAfrika”. Le lauréat a reçu jeudi dernier son diplôme à l’ambassade de France au Mali.

 

En présence de membres de sa famille et de certains de ses amis, M. Touré, pour son projet “RadioAfrika”, a reçu des mains du conseiller à la coopération culturelle et à l’action culturelle de l’ambassade, David Sadoulet, représentant son ambassadeur, son diplôme du prix du jury spécial de l’édition 2015 du concours “La France s’engage au sud”.

“La France s’engage au sud” est une initiative du président de la République de France, François Hollande. Il vise la promotion des initiatives socialement innovantes portées par la société civile des pays du Sud.

Le projet du Malien a été choisi parmi les onze meilleurs sur plus de mille postulants. Ce prix spécial, qui a honoré notre compatriote, se concrétise par une dotation en matière de production pour le fonctionnement de sa radio et par un soutien spécifique du groupe France Média Monde.

Pour M. Sadoulet, le concours vise à encourager les idées novatrices de la société civile des pays en voie de développement. “Les innovateurs dans les pays en développement ont un rôle déterminant à jouer pour créer les conditions du développement”, a-t-il précisé.

Il perçoit la distinction du projet de Mody Touré comme la meilleure façon de prouver l’importance de la liberté d’expression. Il a promis la tenue de ce concours tous les 6 mois et a invité tous les acteurs de la société civile malienne, qui innovent pour résoudre les problèmes du quotidien, à s’inscrire au concours “La France s’engage au sud”.

Le lauréat après avoir remercié la France pour une telle initiative, a sollicité l’aide de l’ambassade de France au Mali pour l’atteinte de l’objectif qui se cache derrière son projet qui est de faire de “RadioAfrika” le reflet de l’actualité culturelle de l’Afrique pour l’Afrique, à avoir son studio à Bamako.

A noter que les lauréats de l’édition 2015 ont rencontré le président Hollande et plusieurs cadres français et bénéficié de formations lors de leur séjour en France.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER