Paix et de la Cohésion Sociale dans le cercle de Macina : L’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) contribue à la consolidation du vivre ensemble

3

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet «contribuer au renforcement de l’Etat de droit, à l’instauration de la cohésion sociale et à la réconciliation nationale au Mali», l’AMDH a organisé dans la salle de conférence du Cercle de Macina une rencontre de  dialogue autour de la Consolidation de la Paix et de la Cohésion Sociale dans le cercle de Macina, les 11 et 12 juillet 2020. A noter que l’Association des Ressortissants et Sympathisants pour le Développement de Macina (ARSYDEM), TabitalPulaako, Dental Waourbé, Faso Dembé Ton étaient associées à l’AMDH et à son partenaire OSIWA (Open Society Initiative for West Africa) à cette occasion.

Présidée par le Conseiller aux Affaires Administratives et Judiciaires du Gouvernorat de Ségou, M. Issa KONE, la rencontre a enregistré la participation d’une quarantaine de participants composés des autorités politiques et administratives, des autorités militaires et sécuritaires, des institutions indépendantes, des élus locaux, des autorités coutumières et religieuses, des communicateurs traditionnels,  des chasseurs, des associations peules, des organisations de la société civile dont des femmes et jeunes, des médias…

« Loin de réinventer la roue et de revenir sur les initiatives déjà développées par les uns et les autres, la présente rencontre qui se veut complémentaire, vise globalement à contribuer davantage à la consolidation du processus de la cohésion sociale et de la paix à Macina », a déclaré Me Moctar MARIKO, Président de l’AMDH.

Selon lui, il s’agit spécifiquement de : Évaluer la situation sécuritaire et sociale actuelle de Macina ;Sensibiliser les acteurs sur l’importance de la cohésion sociale ;Renforcer ou mettre en place un mécanisme de coordination et de suivi-évaluation des actions en faveur de la paix et de la cohésion sociale dans le cercle de Macina ;Recueillir les recommandations des acteurs.

La rencontre a démarré par une minute de silence à la mémoire  du Feu Biramou SISSOKO, gouverneur de la région Ségou, arraché à notre affection le 7 juin 2020.  «Je ne saurai terminer ce chapitre sombre sans m’incliner devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la crise », déclarait aussi Me Moctar MARIKO.

Dans son discours d’ouverture le Représentant du Gouvernorat de Ségou, Monsieur Issa KONE, a, après avoir rappelé les efforts accomplis par l’illustre disparu, déclaré que l’AMDH est un partenaire stratégique. Selon lui, cette rencontre est une continuité, car elle vise à pérenniser la paix, et pour cela, il faut dialoguer. Parlant des accords, il affirma que c’est bon de signer un accord, mais qu’il faut assurer son suivi. « Le problème de sécurité va au-delà des armes et munitions, il en  faut du dialogue et la collaboration », a conclu le représentant de l’exécutif régional.  «Si tu sèmes il faut  absolument assurer les travaux du désherbage », a déclaré un chasseur,  pour illustrer l’importance de cette réunion qui vise à faire le suivi du processus de paix.

Les échanges ont entre autres porté sur l’état actuel de la sécurité à Macina, les initiatives de paix existantes, les pistes de suivi de ces initiatives.  Au cours de ces échanges, les acteurs de Macina ont signalé qu’il y une accalmie depuis la signature d’un accord de cessation d’hostilité entre les milices et les groupes armés djihadistes.

Les participants  ont toutefois relevé des défis à savoir  la volatilité de la situation sécuritaire, la présence des hommes armés dans certaines localités voisines, la circulation des armes et des hommes armés, le retour de certains déplacés.La rencontre a été clôturée par le discours du Préfet de Macina, M. Karm COULIBALY, qui n’a pas manqué la nécessité de suivi et d’accompagnement  des initiatives de paix pour aller vers une paix durable.

En marge de la réunion, un débat radio animé par la société civile de Macina a été organisé sur la Radio Rurale.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here