Situation épidémiologiqueset catastrophes dans la région de Koulikoro : -1802 accidents des voies publiques avec 3170 blessés et 193 décès. – -210 morsures de chiens et 604 morsures de serpent

0

-04 cas suspects de coronavirus analysés négatifs

La salle de réunion du gouvernorat de Koulikoro, a servi de cadre à la rencontre des membres du comité régional permanant de gestion des épidémies et catastrophes. Cette  rencontre a visé à donner des informations sur la situation de l’épidémie de coronavirus, faire la situation des autres maladies sous surveillance et des catastrophes dans la région. La rencontre était présidée par le Directeur de cabinet du gouverneur, Sekou Samaké. Il avait à ses côtés la Directrice Régionale de la Santé, Dr Najim Oura Diallo, le Directeur Régional des services vétérinaires Baber Touré et de plusieurs autres services techniques de la région

Cette réunion a permis d’informer les membres du comité sur la situation de la surveillance épidémiologique dans la région de Koulikoro au cours de la période de l’année 2019 et de la période située entre le 1erJavier et 15 Mars 2020. Il s’est agit également pour les acteurs de faire le point des activités menées dans le cadre de la surveillance épidémiologique, alerter les autorités sur des risques d’épidémies, de valider un plan d’action en cas de riposte ou d’actions à entreprendre en cas de risques d’épidémie ou sanitaires. La rencontre a également permis d’activer les comités permanents de gestion des épidémies et catastrophes naturelles, de renforcer la surveillance épidémiologique, d’entreprendre des actions de  sensibilisation sur le Coronavirus et autres maladies à déclaration obligatoire.

La présentation sur les autres maladies notifiées dans la région de Koulikoro en 2019 a  permis de recenser,  348 cas de rougeole avec 00 décès, 113 cas de méningites avec 04 décès, 54 cas de fièvre jaune avec 03 décès et 02 cas tétanos avec 1 décès.

En 2020 au cours des dix premières semaines il y a eu 26 cas de rougeole avec 00 décès, 11 cas de méningites avec 0 décès, 5 cas de fièvre jaune avec 01 décès et 0 cas de tétanos

Quant aux autres maladies à potentiel épidémique notifiées dans la région en 2019 : 0 cas d’Ebola, 02 cas Fièvre Vallée du Rift ou Dengue avec 0 décès, 0 cas de Choléra et 1 cas de coqueluche avec 0 décès. En 2020, aucun cas d’épidémie n’a été enregistré pour le moment. Selon  les services sanitaires, en 2019 il y eu 210 morsures de chiens contre 604 morsures de serpent dans la région.

Quant aux catastrophes rapportées par la Direction Régionale de la Protection Civile de Koulikoro en 2019, il y a eu 1802 accidents des voies publiques avec 3170 blessés et 193 décès. 75 incendies avec 3 blessés, 17 inondations avec 02 blessés, 3 attaques terroristes faisant 7 blessés et 03 morts. La violence basée sur le genre a connu 02 cas dont 1 décès. 08 cadavres ont été découverts par le même service. 59 villages ont été inondés en 2019 atteignant 1438 ménages avec 12348 victimes dont 2017 ont bénéficié d’un secours. 633 manages ont été déplacés sur 36 sites.

Dans son exposé liminaire, Dr Youssouf Coulibaly, Chef division Santé à la DRS a passé au peigne fin les signes cliniques du Coronavirus qui peuvent de quelqu’un un suspect: il s’agit de la  fièvre, la  toux, une difficulté respiratoire survenant dans les 14 jours après le retour d’une zone à risque. L’exposant a déclaré qu’aucun cas de COVD19 n’a été détecté au Mali à nos jours. Selon lui ; tous les cas suspectés se sont avérés négatifs suit aux analyses. Parmi ces cas, quatre suspects ont été retrouvés de la région de Koulikoro.

La Directrice régionale de la Santé de Koulikoro, Dr Najim Oura Diallo dira qu’aucun cas de Covid19 n’a été détecté au Mali à ce jour. Cependant, elle sollicité le renforcement les mesures d’hygiène individuelle et collective, notamment le lavage des mains au savon, l’utilisation du gel hydro alcoolique devant tous les services publics et les lieux de cultes en insistant sur les bonne pratique cité si dessus dans tous les établissement scolaires. Elle a par ailleurs d’éviter de se serrer les mains et de faire des accolades en tous lieux et en toutes circonstances d’éviter les regroupent non nécessaires et de respecter tous les mesure restrictives.

Ousmane Ladji Bamba/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here