Coton : Les producteurs convoitent la place de leader en Afrique

0

Cette information a été donnée au cours d’un meeting de soutien des autorités de la transition en général et à Assimi Goïta en particulier. Le monde paysan a répondu présent suite à l’appel du Collectif des producteurs de coton de Koutiala le jeudi 3 juin 2021. Il s’agissait pour les organisateurs de rendre hommage et de soutenir la rectification de la ‘’trajectoire de la transition’’ opérée par Assimi Goïta.

Augmenter la production du coton pour que le Mali puisse recouvrer sa place de leader en Afrique, telle est la manière pour les producteurs du coton d’aider à la réussite de la transition. Une aide qui permet de réussir la transition pour tirer le pays de l’ornière.

« Le monde paysan était trahi par les autorités de la transition déchues par Assimi Goïta », a asséné le président du Collectif des producteurs de coton de Koutiala, Sékou Coulibaly. Une trahison qui se matérialisait par la mise dans les tiroirs les recommandations issues des assises sur le coton. Cette assise a eu lieu suite à la crise de la production de l’or blanc l’année dernière.

Toute chose qui avait paralysé l’économie nationale. Ladite assise a regroupé le monde paysan, a formulé des recommandations pouvant servir à résoudre les problèmes de la culture du coton, gage de l’épanouissement des producteurs. Pour les producteurs, ce renversement des autorités qui avaient mis dans les tiroirs les recommandations des assises sur le coton est une lueur d’espoir car cela prouve à suffisance que les nouvelles autorités apporteront un changement.

En tant que fils du terroir, les producteurs de coton demandent à Assimi d’appliquer les recommandations des assises sur le coton. D’ores et déjà, le prix du coton et la subvention des intrants agricoles permettront d’augmenter la production.     « Les producteurs du coton du Mali soutiennent les FAMa. Assimi Goïta, la solution, ensemble nous vaincrons » ; «   les producteurs du coton et leurs partenaires s’engagent à améliorer –la productivité –le revenu des producteurs » ; « les producteurs du coton exhortent les autorités à appliquer les recommandations issues des assises sur le coton », « la fédération des producteurs du coton demandent aux paysans l’unité et la cohésion » étaient visibles sur les banderoles comme pour montrer leur détermination au développement de la culture du coton. Pour ce faire, l’union et la veille citoyenne doivent être de taille.  « Nous devons et pouvons sauver le pays car si le pays sombre, cela sera une perte pour nous les paysans et non les autorités. C’est pourquoi nous devons tout faire pour la stabilité du pays », dixit Sékou Coulibaly. Même engagement chez les représentants des 5 filiales et les 42 secteurs qui se sont succédé au pupitre. Un hommage spécial a été rendu au nouveau président de l’Apcam, Bouya Sylla et le PDG de la Cmdt, Nango Dembélé pour les efforts déployés dans le développement de la culture du coton.

Pour le coordinateur de Koutiala de Fusi-Mali, Cheick Oumar Kéita, l’aide des militaires passe par la fourniture des informations aux FAMa lorsque la menace se fait sentir dans la forêt. « Ces informations permettront aux FAMa de venir à bout du terrorisme. Une aide aux militaires était le credo des producteurs du coton et des industriels.  A cet effet, les usines de transformation des graines de coton avaient donné une somme importante et des véhicules aux FAMa », a laissé entendre Fantamady Kéita, président des industriels.

Pour lui, ce meeting de soutien aux militaires montre à suffisance l’unité des producteurs du coton et cette unicité les pousse aujourd’hui à soutenir les militaires. C’est pourquoi il les a invités à maintenir le cap. « Ce meeting n’est que partie remise car d’autres s’en suivront au niveau des 5 filiales » renchérit le président des producteurs de Koutiala, Sékou Coulibaly. 

Bissidi SIMPARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here