Financement inclusif des filières agricoles : Un projet de 58 milliards FCFA au profit du monde rural

1

«Projet inclusif» est le nouveau projet qui vient d’être lancé au Mali. Il a pour objectif d’accroitre l’inclusion financière des petits producteurs et des PME agro-alimentaires. Initié exclusivement au profit du monde rural notamment les jeunes et les femmes, ce projet, qui a mobilisé la somme de 58 milliards de francs CFA, est le plus important en ce moment en exécution.

Le Projet vise à bancariser 440.000 producteurs et 360 organisations professionnelles agricoles, renforcer des capacités de 360.000 petits producteurs grâce aux partenariats du secteur privé, l’augmentation des revenus d’au moins 22.000 petits producteurs, établir 06 institutions financières rurales opérationnelles.

La contribution des PTF
FIDA 43% ; DANEMARK, 20,5%; CANADA, 11,3% et le Gouvernement du Mali, 4, 4%.

Pour un départ, il y a 5 Régions du Mali qui sont concernées par le projet. Il de Koulikoro, Sikasso, Kayes, Ségou et Mopti. Mais, celui-ci peut s’étendre sur le reste du territoire national en fonction de l’évolution des conditions sécuritaires.

Le lancement dudit projet a été fait le vendredi 14 juin 2019 à l’Hôtel Sheraton Bamako par le Ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, au nom du Premier Ministre, Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Selon lui, le Gouvernement entend, à travers ce projet, répondre aux défis des filières agricoles.

«Chaque acteur est un maillon important pour la réussite du projet. Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour sa survie», a indiqué le Ministre.

Il est attendu du projet le développement des services et produits financiers diversifiés, pérennes et inclusifs en faveur d’un grand nombre de petits producteurs, y compris les femmes et les jeunes et de PME. Et que les OP et les PME développent des partenariats profitables et durables.

D.C.A

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour ….”.
    C’est un peu le générique national de nos politiciens. Et je dois avouer que je déteste les rhétoriques génériques des politiciens, en ce sens qu’elles sont vagues et vides d’information.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here