Accord entre FMI et autorité malienne : Probable 200 millions de dollars pour le Mali fin août

0

Une mission du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par Boriana YONTCHEVA, a séjourné à Bamako du 12 au 25 juin 2019 dans le cadre des discussions relatives à un nouveau programme économique et financier du Mali appuyé par l’accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI. En vue de rendre public les conclusions de la mission, laquelle a permis un accord préliminaire entre le FMI et les autorités maliennes sur un nouveau programme économique et financier, Boriana YONTCHEVA et Aoua SYLLA BARRY, Ministre déléguée chargé du budget, ont conjointement animé une conférence de presse ce mardi 25 juin au ministère de l’Economie et des Finances.

En effet, selon la cheffe de mission du FMI, Boriana YONTCHEVA, la mission du FMI et les autorités maliennes sont parvenues à un accord préliminaire sur un nouveau programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC du FMI, pour un montant d’environ 200 millions de dollars, sous réserve de l’approbation par la direction et le Conseil d’Administration du fonds. L’examen du dossier par le conseil d’administration est prévu pour fin août 2019.

Ce nouveau programme vise à favoriser une croissance forte et inclusive, et la réduction de la pauvreté par des investissements dans les infrastructures et les secteurs sociaux, et à stimuler la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

Après son observation, la mission invite les autorités maliennes à rapidement mettre en œuvre certaines mesures correctives afin de remédier à la forte détérioration des recettes fiscales enregistrée l’année dernière. Parmi lesquelles : ” Des mesures d’amélioration de la taxation du secteur minier, du prélèvement de recettes sur les produits pétroliers, de la propriété foncière, d’une rationalisation des exonérations fiscales (dont celles accordées au secteur minier) et d’une accélération de la numérisation des procédures d’acquittement des impôts”.

En mettant en œuvre ces politiques, selon les missionnaires, le Mali sera en mesure de créer de l’espace budgétaire pour un meilleur redéploiement de l’Etat dans les régions du centre et du Nord du Mali, l’investissement dans les secteurs sociaux et les infrastructures.

En outre, dans son communiqué, la mission du FMI indique aussi que, ”les objectifs clés du programme sont de maîtriser les dépenses et renforcer la mobilisation des recettes par la poursuite des réformes d’administration fiscales. En outre, elle a également encouragé les réformes visant à renforcer la gouvernance et l’efficacité du secteur public et à améliorer le climat des affaires.

Pour ce faire, l’équipe a rencontré le Premier ministre, Chef du gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou CISSE, la ministre déléguée chargée du Budget, Aoua SYLLA BARRY et d’autres membres du gouvernement ; le directeur national de la Banque Centrale de Etats de l’Afrique de l’Ouest, M. Konzo TRAORE, des hauts fonctionnaires, des représentants de la société civile et du secteur privé et des partenaires du développement.

 

Sory Ibrahim TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here