Fausse information sur la subvention des intrants et le prix du coton graine A qui profite l’intox ?

0

Lors du conseil national de l’agriculture, les autorités de la Transition ont annoncé le maintien de la subvention des intrants à 11 000 F CFA et l’augmentation du prix du kilo du coton graine à 280 Fcfa, contre 215 F CFA lors de la précédente campagne, soit une augmentation de 65%. En 2020/2021, alors que la subvention avait été suspendue et que le prix du coton graine avait chuté de 75%. C’est en guise de protestation contre les prix initiaux entretenus par les autorités d’alors que les paysans décident de ne boycotter la culture du coton. Conséquences : chute de la production de 800 000 à 149 000 tonnes, chômage des saisonniers au niveau des usines d’égrenage, déficit l’aliment bétail, flambée du prix de la viande et d’autres denrées alimentaires de première nécessité, etc. Aujourd’hui, avec les intentions bienveillantes et la volonté politique affichées par les autorités de la Transition, les paysans semblent plus que jamais déterminés à retourner au champ, avec un seul objectif : cultiver du
coton.
Facteurs déterminants dans la mobilisation des producteurs, qui ont hâte de retourner aux champs après une année de vaches maigres. Sauf que, des personnes mal intentionnées tentent de prendre à nouveau la campagne en otage, en faisant croire aux paysans que faute de ressources, les autorités de la Transition ne seraient plus dans une disposition d’honorer leur engagement, notamment l’achat du kilo du coton graine aux producteurs à 280 Fcfa.
«Faux !», a rétorqué le PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélé, joint par nos soins. Etonné, le PDG a qualifié l’information d’intox et de calomnie, avec comme seul desseins de saboter la campagne. « Ils ne réussiront pas », a-t-il assuré, en rassurant au passage «le prix du coton-graine pour la campagne 2021/2022 est de 280 Fcfa et la subvention des intrants maintenue à 11 000 Fcta, comme annoncé lors du Conseil Supérieur de l’Agriculture». «Cette tentative est vouée à l’échec car nous sommes en contact permanant avec les paysans», a-t-il insisté.
Tout comme la subvention et le prix du kilo du coton-graine, l’ambitieuse production prévisionnelle de 820 000 tonnes de coton-graine est également maintenue, a-laissé entendre notre interlocuteur avant de se réjouir, d’ores et déjà, d’un début prometteur du labour dans certaines zones cotonnières. Le PDG Dr Nango Dembélé en a profité pour rassurer les paysans que toutes les dispositions sont prises par la CMDT pour satisfaire aux besoins de la campagne afin de relancer le secteur.

Amidou KEITA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here