Les Assises Nationales sur le Coton ouvertes à Bamako pour mieux dynamiser la filière

0

Le Premier ministre, Monsieur Moctar Ouane a présidé, le lundi 18 janvier 2021 à l’hôtel de l’Amitié,  l’ouverture des assises nationales sur le coton. Initiées par le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, ces assises permettent aux acteurs de la filière d’analyser leur filière, de poser le diagnostic pour formuler des propositions concrètes.

Contribuer à la relance de la culture  cotonnière en vue de la rendre résiliente, compétitive, rentable et durable, tels sont les objectifs visés par ces assises nationales sur le coton.

Selon le Chef du gouvernement,  ces assises ont une importance particulière pour  le gouvernement du Mali.  En effet, la  filière coton occupe une grande place dans l’économie malienne  avec une contribution de 15%  du PIB, et elle occupe la 2ème place après l’or au plan des recettes d’exportation.  Et plus  de 4 millions de maliens qui bénéficient de la culture du  coton comme source de moyen d’existence sans oublier sa  grande contribution  constatée à différents niveaux  de l’économie  (financement des  infrastructures sociales de base notamment dans les zones d’intervention de la CMDT et de l’OHVN,  autosuffisance  alimentaire, fourniture d’intrants agricoles et industriels, de produits pétroliers ainsi qu’ à la dynamisation d’autres  branches de l’économie nationale) .

Comme rappelé par le  ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche Mahamoud Ould Mahmoud dans son intervention, la filière  reste confrontée à d’énormes défis et difficultés.

A savoir les  fluctuations du cours mondial de la fibre du coton et du prix des intrants agricoles.  A cela s’ajoute le faible niveau de productivité et de transformation au niveau national, les dysfonctionnements dans la gouvernance. De 2000 à nos jours, la filière coton a connu 4 crises majeures dont la baisse de la ristourne, l’augmentation spectaculaire des prix sur le marché mondial des engrais, et la crise engendrée par la pandémie de la Covid 19 et ses corollaires…

A cet égard les présentes  assises  constituent l’espace idéal  les acteurs de la filière  d’identifier  les voies et moyens  idoines pour la relance de la culture du coton à partir de 2021/2022.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here