Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite: Visite et appui politique de l’Ambassade des USA au Mali

2

Hier jeudi, le président de l’OCLEI, monsieur Moumouni Guindo, et son équipe ont reçu la visite de l’Ambassadeur des USA au Mali, S.E Dennis B. Hankins.

Selon l’Ambassadeur, l’objectif de cette visite est de venir féliciter les membres de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) et d’encourager les efforts de l’Etat malien à travers les différentes structures de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Et Son Excellence d’ajouter que les Etats Unis suivent avec intérêt la lutte contre ce fléau. Les Etats Unis sont disposés à s’impliquer aussi bien politiquement que sur d’autres plans pour que la mission difficile confiée à l’OCLEI soit accomplie avec succès.

Au début des interpellations lancées  par le  procureur anticorruption contre la malversation, il y a eu des polémiques et des remous. Il se disait même que le président de la République avait l’intention de  limoger le ministre de la Justice. On est 10 mois après et il n’en a rien été. Mieux, les messages du Chef de l’Etat tendent plutôt à encourager la politique du ministre dans son  combat contre la corruption.

photo de famille des membres de l’OCLEI et l’ambassadeur des USA

Quant au   président de l’OCLEI, Moumouni Guindo, il a exprimé l’honneur et le privilège de son bureau de recevoir l’Ambassadeur des USA dans ses locaux venu leur exprimer le soutien des autorités américaines. Il a signalé que bien que la mission exaltante de l’OCLEI est en cours et que les résultats sont probants, il y a une frange des assujettis qui est toujours réticente à s’acquitter de ses devoirs. Sans oublier que le bureau de l’OCLEI est strictement réduit aux seuls 12 membres du conseil. La structure fonctionnerait à plus de 60% avec des stagiaires.

Quand un usager du service appelle au téléphone, à la réception, c’est un stagiaire qui répond. Le  comptable est seul, le secrétaire général est quasiment seul. Bien que l’Etat verse promptement le budget, il est insuffisant pour la mission confiée. C’est pourquoi, l’OCLEI a besoin de l’appui des partenaires techniques et financiers.

Le manque de personnel donc est un sérieux handicap pour le bon fonctionnement du bureau.

L’OCLEI souhaite aussi, grâce à une mise en relation de Son Excellence Dennis B. Hankins, avoir un partenariat avec le service correspondant aux USA pour profiter de son expérience, notamment dans le cadre de la déclaration des biens et surtout un appui pour avoir une plateforme informatisée qui puisse faciliter les déclarations et le stockage des données.

Après quelques questions de l’Ambassadeur américain pour mieux comprendre le rapport entre l’OCLEI et les autres structures de contrôle ou sur la sécurité des membres du bureau de l’Office contre les éventuels menaces ou des attaques, le président Moumouni a donné les explications qui ont rassuré son visiteur.

Cette visite est très significative. L’OCLEI est devenue très peu de temps, la structure la plus importante et la plus incontournable dans le cadre de la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

Son président a rappelé que c’est l’Ambassadeur lui-même qui a décidé de se rendre dans les locaux de l’Office pour manifester son soutien sans faille à la mission de Moumouni Guindo et son équipe. Le président Guindo a fièrement présenté les membres de son bureau qui, avec un nombre si réduit arrive à atteindre des résultats aussi probants. Il envisage très prochainement de se mettre en contact avec le G5 Sahel pour avoir une collaboration dans le cadre de sa mission et apporter ainsi sa contribution. Parce que selon Moumouni Guindo, la corruption est aussi liée à la traite transfrontalière des personnes. Sa collaboration étroite avec les pays voisins comme le Niger, le Burkina et le Sénégal faciliteront certainement cette initiative.

Son Excellence Dennis B. Hankins a promis que son aide ne fera pas défaut à l’Office.

A la fin de la séance de travail, l’OCLEI a remis les différents rapports et les études que le bureau a réalisées à son visiteur.

Moctar Sow

Source Malikilé

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. QU EST CE QU ILS ONT A Y FOUTRE EXACTEMENT?

  2. as we all know problem is lack of effective checks plus balances along with severe punishments for infractions exceeding a given amount or causing conscious shocking amount of damage. This all start with transparency plus accountability. Unto we stop being stupid corruption will continue to be excessive with seemingly every member of so called elite receiving some corrupt payment. Let us be stupid no more.
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here