Sommet Afrique- France de Montpellier : Les présidents africains sur le banc de touche

9

Aucun président africain n’aura le passeport pour la participation au Sommet Afrique-France qui se tiendra du 7 au 9 octobre prochain à Montpellier. Et cela, sous la coupe du philosophe Achille Mbembe.

La décision a été prise et aucune voix ne s’est levée pour protester en France ainsi qu’en Afrique. Organisée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ce sommet est différent des autres. Aucun président africain ne sera convié à ce rendez-vous qui est tourné vers les acteurs du changement. Il s’agit des entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, créateurs et influenceurs.

Sur son site d’information, Jeune Afrique fait savoir que certains doutent de la réalité des intentions d’Emmanuel Macron. Le « in » et le « off » seront à l’ordre du jour. Selon Jeune Afrique, lors de ce « contre-sommet », les participants du « in » plancheront sur l’entrepreneuriat, l’enseignement supérieur, l’innovation et ceux du « off » évoqueront les dérives de l’aide française au développement, le franc CFA, la domination économique, la présence française sur le continent africain.

Par ce fait, la France veut rompre avec la vieille tradition en convoquant la société civile à Montpellier tout en excluant les présidents africains. Est-ce parce que les relations entre Paris et certains pays connaissent un refroidissement ou Macron cherche toujours à assouvir sa soif inextinguible du paternalisme sur les présidents africains ? Que cache donc ce type de sommet ?

L’on ne devrait pas être surpris par l’organisation de ce sommet dérobée au regard des présidents africains. Tout porte à croire que l’ancienne Métropole est de bonne volonté. Mais il faudra s’en tenir à cette phrase du poète-président sénégalais, Léopold Sédar Senghor qui dit ceci : « Pardonnez à la France qui donne de la main droite et de la main gauche enlève la moitié ». Les intérêts primeraient sur les actions de développement du vieux continent, selon beaucoup d’observateurs des relations entre la France et l’Afrique.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. La jolie laide commence à sentir sa propre merrrde,elle ne veut plus être vue avec Ouattara,Deby,Yadema ou Sassou Nguesso à ses côtés.

  2. C’est plutôt MACRON qui sait que beaucoup de chefs d’État africains boudent la France, cette maudite en déclin !

  3. Lnx22 tu voies comben la France nous divise et veut regner sur nous, une honte et je dirai aux Africains de boycotter un somet de ce genre car il ne sert qu’a laver des cerveaux et eduquer vers la supremacie Francaise sur les Africains! Nous n’en avons pas besoin du tout! Dechainons-nous, soyons des femmes et des hommes libres comme tout autre peuple sous le soleil!

    • Mon cher Kinguiranke, cette fois, je ne suis pas d’accord avec vous. Pourquoi les élites africaines envoient -elles leur épouse accoucher en France ou aux Etats-Unis pour que leurs rejetons aient la nationalité de ces pays-là?
      Jusque-là, la Françafrique, c’était entre les élites africaines et les pouvoirs français. Maintenant, on écoute ce que le peuple pense. C’est très important. On ne peut pas prétendre aimer l’Afrique, le Mali, le diriger avec honnêteté quand on envoie sa femme accoucher ailleurs, rien que pour bénéficier de la nationalité des pays de ces ailleurs. On ment aux peuples africains, on leur tien deux discours. Il faut briser ce miroir à double face.
      Pourquoi tant de jeunes Africains se jettent à la mer pour gagner l’Europe ? Ce n’est pas seulement à cause de la pauvreté matérielle, à cause de la faillite et de l’égoïsme des élites.
      Bien sûr que je ne parle pas des colonels, et pas par peur d’eux, ils faisaient partie de ce peuple opprimé, roulé dans la farine, mais de tous ces civils politicards et autres fonctionnaires dont j’ai rencontrés les enfants en Europe… Mon Dieu; comme j’ai à dire sur cette trahison des clercs !

  4. Le mérite de ce sommet sans précédent, serait que, pour la première fois, les autorité et les populations françaises entendront les voix africaines des sans voix. Cela ne peut plaire à ceux qui aiment pécher en eau trouble, ceux qui, de part et d’autre, font du passé colonial de la France en Afrique un fonds de commerce politique et intellectuel.
    On ne peut que saluer Achille Mbembé pour son courage.

  5. Donc ils veulent l’Afrique sans les africains,le réveil sera brutal pour les populations européennes,l’élite européenne est entrain de les enfoncer vers un fossé abyssal.

  6. Je serai en France la semaine suivante inch’Allah pour le sommet FRANCE-afrique. Nous allons expliquer au peuple français ce qui se passe au Mali reellement pas ce qu’on montre dans les media français… il faut que la francafrique soit démantelée.

  7. Sur son site d’information, Jeune Afrique fait savoir que certains doutent de la réalité des intentions d’Emmanuel Macron. Le « in » et le « off » seront à l’ordre du jour. Selon Jeune Afrique, lors de ce « contre-sommet », les participants du « in » plancheront sur l’entrepreneuriat, l’enseignement supérieur, l’innovation et ceux du « off » évoqueront les dérives de l’aide française au développement, le franc CFA, la domination économique, la présence française sur le continent africain.

    🙂 NI MACRON, NI AUCUN AUTRE PRESIDENT FRANCAIS NE SERA HONNETE! ETRE FRANCAIS EGAL ETRE TORDU, CEUX QUI Y ARRIVE AU POUVOIR SONT TOUJOURS DES CRIMINEL ET RACISTES HYPOCRITE 🙂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here