Sommet des dirigeants Etats-Unis-Afrique : Renforcer les relations en vue de relever les défis communs

8

Le Sous-secrétaire d’État adjoint du Bureau des Affaires africaines du département d’État des États-Unis, Robert Scott et l’Assistante spéciale du Président et conseiller principal du Conseil de Sécurité nationale pour le Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique, Dana Banks ont animé une conférence de presse virtuelle pour discuter du programme du prochain Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique, qui aura lieu du 13 au 15 décembre prochain à Washington, visant à renforcer les relations États-Unis-Afrique et ont souligné l’engagement des États-Unis envers le continent.

Ils seront 49 chefs d’État africains et le chef de l’UA présents à Washington pour un sommet de trois jours et qui a pour objectif de voir comment les États-Unis et les pays africains peuvent renforcer leurs partenariats pour faire avancer leurs priorités communes. Le premier jour de ce sommet verra l’organisation d’une série de forums : un forum des jeunes leaders africains et de la diaspora, un forum de la société civile,  un forum sur la paix, la sécurité et la gouvernance.  Il y aura des discussions sur le climat ainsi que sur la santé.

La deuxième journée est consacrée au Forum des affaires États-Unis-Afrique, et une journée complète d’opportunités pour les entreprises africaines et américaines de se réunir et de rencontrer des délégations du continent. Et le troisième jour est le jour des dirigeants, évidemment, avec le Président Biden et les chefs de délégation, chefs d’État du continent impliqués. Selon, Mme Banks, le sommet reflète la stratégie américaine envers l’Afrique subsaharienne, qui, dit-il, met l’accent sur l’importance cruciale de la région pour relever les défis déterminants de cette époque. “Nous nous attendons à ce que certains des résultats soient un reflet approfondi et élargi de notre partenariat à long terme entre les États-Unis et l’Afrique pendant que nous faisons progresser nos priorités communes. Nous visons à amplifier les voix africaines pour relever en collaboration les défis déterminants de cette époque”, dit-il.

A l’entendre, le Président Biden estime que la collaboration des États-Unis avec les dirigeants africains ainsi qu’avec la société civile, les entreprises, la diaspora, les femmes et les jeunes dirigeants est essentielle pour relever ces défis communs tout en saisissant les opportunités, notamment l’augmentation de la production alimentaire durable, renforcer les systèmes de santé et lutter contre la pandémie de Covid-19 pendant que nous nous préparons aux futures pandémies, répondre à l’aggravation de la crise climatique,  bâtir une économie mondiale forte et inclusive tout en fournissant une aide humanitaire vitale, et le renforcement des normes démocratiques mondiales, des institutions et de l’état de droit.

Pour sa part, M. Scott dira que l’idée du forum sur la paix, la sécurité et la gouvernance, est à nouveau d’examiner les liens entre les institutions démocratiques et la gouvernance et leur impact sur la paix et la prospérité à long terme. Pour lui, l’un des grands résultats va être cette énergie incroyable qui découle de milliers de réunions individuelles, qu’il s’agisse d’une réunion d’affaires avec un ministre du Commerce ou un investisseur, le cinéma ou la musique  venir ensemble.

 

Ibrahima Ndiaye

           

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Les États-Unis est une nation dont la prospérité a été établie grâce au sang versé par des millions d’esclaves noirs cents d’Afrique
    Les esclavagistes américains ne cherchaient que les individus à la peau noire ils faisaient des milliers de kilomètres traversant les océans pour venir prendre de force des homes femmes enfants noirs afin de les réduire en esclaves
    Pour pendant ce temps cette belle Amérique que les chiens occidentaux glorifient chaque jour comme la plus grande démocratie le pays de grande liberté avait déjà voté sa constitution qui garantissait la liberté pour tous sauf pour les noirs
    La France grand pays esclavagiste avait déjà fait sa fameuse déclaration des droits de l’homme tous les hommes naissent libres et égaux sauf pour les noirs
    Africains réveillez vous unissez vous les américains et les européens occidentaux ne vous aimeront jamais et ne souhaitent en aucun cas le bien pour l’Afrique et les Africains

  2. 😊ILS N ONT QU A ETABLIR UNE SOCIETE JUSTE ET EQUITABLE AUX USA, OÙ LES NOIRS NE FONT PAS QUE REVER OU CREUVER, SOUS LES TOITURES ETOILEES OU DES GENOUX POLICIERS! LES ESCLAVAGISTES ET LES ABRAHAMIQUES DOIVENT SAVOIR QUE LE PEUPLE NOIR QU ILS ONT PENSÉ ÉLIMINÉ DE 800 MILLIONS À 100 MILLIONS EST DESORMAIS DE RETOUR ET FAIT PLUS D UN MILLIARD D HOMMES ET DE FEMMES! 😊

    😎LE RACISME, LES RELIGIONS ABRAHAMIQUES,LES CULTUROCIDES LES GENOCIDES! ALORS, QUELLE COLLABORATION AFRIQUE USA!? COMMENT!? L ESCLAVAGE CONTINUERAIT-IL?! SOUS QUELLE AUTRE FORMES, JEUX VIDEOS ET STUPEFIANTS!? ….😎

  3. Plutôt à prolonger les délais d’esclavage sous les yankees à des pays africains toujours voulant rester sous tutelle de leurs maîtres colons
    Car tout le monde sais qu’il n’y aura jamais un partenariats égale a égale avec les colons neonazis et sionistes qui sont les yankees

    • Des mangeurs de fastfood qui ne savent aujourd’hui que le capitalisme a outrance sans pitié, sans dignité, sans droits humains et sans vertu!

  4. Les Etats-Unis des années 1960 ou sinon des Kennedy, Carter et de Reagan ont aidé l’Afrqiue à se libérer du colonialisme et de l’imperialisme Européen, mais les Etats-Unis des Bush-Clinton-Bush-Obama et Biden ont rendu l’Afrqiue esclave du neo-colonialisme et de l’imperialisme Européen! Goodbye Gringos, adieu la FrancAfrique, adieu la Francophonie, adieu Barkhane, adieu Takuba et adieu la MINUSMA!

    • africains vous coutez très très chères AUX FRANCAIS DEGAGEZ . adressez vous aux russes et chinois ils vont vous SUCER et EXPOITER A FOND. c’est pas la 1è fois que les russes viennent au mali. ils vont ont servis à quoi? RIEN QUEDALLE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here