Ageroute: Les travaux d’entretien, d’assainissement et de revêtement vont bon train

3

Pour expliquer les travaux d’entretien, d’assainissement et de revêtement en cours dans le district de Bamako, précisément en commune I, l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (AGEROUTE) a entamé ce mardi, 29 septembre 2020 un vaste Campagne d’information et sensibilisation dans le cadre des activités qu’elle mène à travers le pays.

C’est dans ce cadre  que l’AGEROUTE a dépêché une mission pour s’enquérir auprès des entreprises engagées dans la réalisation et le suivi des dits travaux d’entretien dans la commune I du district de Bamako. Il s’agit de l’Entreprise de Commerce Général Fodé Coulibaly (ECGF) et  la Société d’étude et d’assistance pour le développement (SETADE).

La mission était conduite par Ousmane Touré de l’AGEROUTE, Adama Traoré de la SETADE et Baba Koné, coordinateur de l’ECGF.

Débutées à la RN 27- RC 101 marché de Boulkassoumbougou où les travaux de d’assainissement et d’entretien sont en cours, les visites se sont dirigés vers la voie du Programme de Développement Urbain et de Décentralisation  (PDUD)-Marché Boulkassoumbougou dont les travaux de revêtement battent leur plein. A Banconi, toujours dans le PDUD, environ 500 mètres ont été revêtus. Un peu plus de loin de là, cette fois-ci à Korofina sur la RN 27- lycée F Babo, il y a eu des travaux de revêtement, d’entretien routier et assainissement (curage, renforcement de caniveau).

Quant à la route communale non codifiée de Banconi, contrairement à ce que pensent d’autres, les travaux d’assainissement, la construction des caniveaux et dalles dans la rue menant au domicile du Pr Clément Dembélé est une réalisation de l’AGEROUTE. La visite de terrain s’est terminée au RC : 106, RN 27 au rond-point  Sotuba où les travaux de construction d’un collecteur et d’entretien sont en cours pour une distance de 1,3 KM.

Sur les neuf quartiers composant la commune I, les dits travaux touchent les quartiers Djelibougou, Banconi, Boulkoussoumbougou, Korofina, Sotuba et Fadjiguila.

S’inscrivant dans le Programme additionnel, des programmes d’entretien routier dans le district de Bamako au titre de l’exercice 2020, le coût des dits travaux dans la commune I s’élève environ à un milliard de F CFA.

Selon les responsables des entreprises, les travaux sont à 25% d’exécution à un mois  sur une durée de trois mois.

Pendant l’exécution des travaux, les responsables affirment qu’ils sont confrontés à un problème de trafic malgré les signalisations. ‘’Nous avons un problème de dépôts des déchets, l’installation des matériels de la SOMAGEP entre autre’’, soulignent-t-ils.

Selon le personnel de l’AGEROUTE, c’est une campagne d’information qui s’étendra dans les jours à venir à d’autres communes du district de Bamako.

Il est important de signaler que l’AGEROUTE fait son mieux pour soulager la population malienne en terme d’entretien, d’assainissement et de revêtement des routes.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. IL CREER AGENCES DE QUARTIERS AVEC DE INGENIEURS EN TRAVAUX PUBLIC QUI RECUEILLENT LES DOLEANCES DES POPULATIONS SUR LES TRAVAUX PRIORITAIRES A EXECUTER DANS LEURS QUARTIERS

    CHAQUE QUARTIER A UN BUDGET ALLOUE AINSI QU UNE LISTE DE TYPES DE TRAVAUX ET COUTS ASSOCIES AFIN QUE CES COMITES DE QUARTIER ARBITRES EN FONCTION DES PRIORITES RECUES DES POPULATIONS DUDIT QUARTIER

  2. SIMPLEMENT Promenez-vous un peu a travers BAMAKO dans les 6 communes pour voir comment les pluies diluviennes ravagent et inondent les rues et les maisons et donc voir si l’ AGEROUTE a une raison d’exister sur un budget!!!

    – L’AUTORITÉ ROUTIÈRE
    – L’AGEROUTE
    – DIRECTION NATIONALE DES ROUTES
    – ANASER

    STRUCTURES BIDON, INCOMPÉTENTES, CHEVAUCHÉES, CORROMPUES ET budgétivores A FERMER AU PLUS VITE PAR LE PRÉSIDENT BA NDAW pour économiser 60 a 100 milliards dans le 12 mois a venir…. il faut faire un teste de compétence et d’utilité aux agents de ces structures … les agents compétents de seront envoyés vers d’autres structures de l’état… , suivi de la création d’une nouvelle AGENCE NATIONALE INTÉGRÉE DES ROUTES (ANIR) avec des nouvels agents strictement formés

  3. “La mission de contrôle de l’AGEROUTE…” ha ha ha … quelle comédie dans ce pays! Mission de contrôle achetée d’avance… de qui se moque L’AGEROUTE! Promenez-vous un peu a travers BAMAKO dans les communes pour voir comment les pluies diluviennes ravagent et inondent les rues et les maisons et donc voir si l’ AGEROUTE a une raison d’exister sur un budget!!! Je vous jure de DIEU si l’on ne ferme pas cette structure pourrie qui s’appelle AGEROUTE il n y aura jamais du serieux dans la construction des routes au Mali …! IL FAUT ÉLIMINER toutes structures budgétivores mafieuses qui travaillent en complicité avec des entreprises de bricolage de routes sur le dos des centaines de milliards de l’état annuels…des entreprises comme SOMAGEC, ECGF etc.. :

    Il faut fermer ces bousilleurs de budgets:

    – L’AUTORITÉ ROUTIÈRE
    – L’AGEROUTE
    – DIRECTION NATIONALE DES ROUTES
    – ANASER

    Pour économiser 60 a 100 milliards par an!

    Il faut creer une nouvelle agence nationale de routes ….UNE AGENCE INTÉGRÉE (Multi-competence) …Agence Nationale Intégrée des Routes (ANIR)….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here