Appui aux collectivités territoriales du Mali : La Belgique offre plus de 3 milliards à l’ANICT

1
ANICT
ANICT

Ce projet, dont la première phase couvre les régions de Koulikoro, Ségou, Kayes, Sikasso et Mopti et le District de Bamako, a pour objet de contribuer au développement socio-économique des populations du Mali, en consolidant le processus de décentralisation et la bonne gouvernance.

Cela à travers un renforcement soutenu des capacités d’investissement et de maîtrise des Collectivités Territoriales. Au cours de cette première phase, les besoins seront identifiés par les Collectivités Territoriales bénéficiaires et les investissements y afférents seront réalisés sous leur maîtrise d’ouvrage, conformément aux dispositions du manuel de procédures applicables au Fonds national d’appui aux Collectivités Territoriales.

Pour le Pr Akory Ag Iknane, Directeur général de l’ANICT, la signature de cette convention est d’une importance capitale pour l’enracinement du processus démocratique dans notre pays et son ancrage dans une dynamique de développement axée sur le renforcement des capacités des collectivités territoriales.

Quant au Représentant Résident de la Coopération Technique Belge au Mali, Patrick Gaudissart, il a insisté dans son intervention sur la nécessité de faire accompagner le projet par des mesures de développement parallèles.

Il a souligné l’importance de déployer des dispositifs d’accompagnement des Collectivités Territoriales pour la maîtrise d’ouvrage, dispositifs qui contribueront à la qualité des réalisations et à prendre à bras le corps la question de la gestion, la maintenance des réalisations et le contrôle par les institutions de l’Etat, tant interne qu’externe, des collectivités.

Soulignons que les régions de Tombouctou, Gao et Kidal seront concernées par  la 2ème phase du projet.

Aliou Alassane

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Encore de la mendicité Tjours de la mendicité
    A quand notre fierte va nous empêcher cette mendicité

Comments are closed.