Signature de convention entre l’ANPE-Fare : 10 000 emplois pour les jeunes

0

L’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) et le Fonds auto-renouvelable pour l’emploi (Fare) viennent de signer une convention de partenariat dont les objectifs sont, entre autres, la création de nombreux emplois pour la majorité des jeunes du Mali, mais également la mise en place d’un environnement propice à l’émergence du secteur privé et à l’insertion des jeunes dans le circuit de production. La cérémonie de signature de cette convention de partenariat a eu lieu le mardi 19 avril 2016 à l’hôtel Salam, en présence de Mahamane Baby, ministre de l’Emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne.

Entrant dans le cadre du ” Programme de financement des projets ” initié par l’Anpe et le Fare en réponse aux préoccupations brûlantes des hautes autorités du Mali, la convention de partenariat a pour objet le développement de l’entreprenariat des jeunes ; la réduction du chômage et le sous-emploi en créant 10 000 emplois et en intensifiant les activités ; l’accès des jeunes au crédit en vue de permette aux promoteurs d’accéder à des lignes de crédit renouvelable mises en place à cet effet pour renforcer le système de garantie. Le programme concerne les entrepreneurs de 18 à 45 ans dans l’ensemble des régions du Mali.

Avant de parapher le document, le directeur général de l’Anpe, Ibrahim Ag Nock, dira que la Convention s’inscrit en droite ligne de la volonté commune de l’Anpe et du Fare de contribuer à l’atteinte de l’objectif de création de 200 000 emplois au cours du premier mandat du Président IBK. “La mise en œuvre de la convention contribuera au renforcement de la nouvelle dynamique dans le secteur des micros, petites et moyennes entreprises “, a-t-il souligné avant de mettre l’accent sur les effets néfastes de la crise politico-sécuritaire qui secoue le Mali depuis 2012. A ses dires, ces effets se sont traduits par des privations de revenus pour beaucoup de travailleurs et de travailleuses avec comme corollaire l’aggravation de la pauvreté et du chômage. C’est donc à la faveur de la relance économique intervenue à la suite de l’Accord de paix signé le 20 juin 2015, que l’Anpe et le Fare ont convenu d’apporter de façon volontariste, à travers une convention de partenariat, leur contribution à la création d’emplois à la fois décente et pérenne. ” La présente convention est donc l’expression de la manifestation de cette volonté des deux structures à mettre en synergie leurs moyens financiers et humains pour permettre aux porteurs de projets d’accéder à des financements adossés à la garantie offerte par le fonds ainsi constitué. Il s’agit en clair de constituer auprès de nos banques partenaires un fonds à hauteur de 500 millions de francs Cfa en vue de favoriser le financement de 2500 PME/PMI avec comme finalité la création d’au moins 10 000 emplois directs“, a-t-il expliqué.

Le directeur exécutif du Fare, Mamadou Batio Touré, dira que la convention permettra la création des emplois. Mais, a-t-il attiré l’attention, l’initiative ne pourra réussir sans l’implication de tous les partenaires concernés. Il s’est dit convaincu que le défi sera relevé grâce à la conjugaison des efforts des uns et des autres.

Le représentant du maire de la Commune III, M. Séméga, a salué l’initiative qui réduira le chômage des jeunes. Un sketch sur la démarche et les procédures de création et de financement des entreprises a agrémenté la cérémonie qui avait mobilisé les structures œuvrant dans la création et la promotion d’emplois.           

 Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER