Ferme piscicole Boubacar Diallo : L’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali s’imprègne des réalités !

0

Dans le cadre de ses activités et en vue de booster la pisciculture dans notre pays, l’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali (ANDVM) ne cesse de multiplier des visites de terrain à Bamako et à travers l’intérieur. C’est dans ce cadre que cette association a effectué, le samedi 6 août 2022, une visite dans la Ferme Piscicole Boubacar Diallo, située à Tanima (zone irriguée de Baguinéda à 42 km de Bamako). Ce déplacement a permis aux Docteurs vétérinaires de s’imprégner des réalités de cette ferme et d’échanger avec son promoteur  Boubacar Diallo.

Créée en 2008, la Ferme Piscicole « Boubacar Diallo » s’entend sur une superficie de 10 hectares. Ce vaste domaine comprend une écloserie, des bassins en béton armé, et des étangs. La ferme a une capacité annuelle de production de 40 millions d’alevins pour un coût d’investissement de plus de 3 milliards. Ils sont 37 personnes à y travailler.

Ainsi, la visite de la délégation de l’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali a débuté au pas de charge. Les vétérinaires se sont d’abord rendus à l’usine de production d’aliments de volaille et de bétail sis à la zone industrielle de Dialakorobougou.

Cette usine ouverte le 12 janvier 2021 (plus de 3 milliards de FCFA d’investissement) a une capacité de production de 30 000 tonnes d’aliments poisson par an et 5 000 tonnes dès 2021. Cette usine produit une importante quantité d’aliment poisson flottant dénommé ‘’Sambalagnon’’.

A en croire le promoteur Boubacar Diallo, l’usine de Dialakorobougou a pour but de résoudre le problème d’aliment poisson. L’aliment « Sambalagnon » est distribué sur l’ensemble du territoire national. Il est exporté en phase test, en Guinée et au Burkina Faso. D’autres pays de la sous-région seront bientôt concernés.

La deuxième étape de la visite a conduit les Docteurs vétérinaires à la ferme Piscicole « Boubacar Diallo ». Ils ont visité tour à tour les installations, la chaine de production des alevins, les étangs et les cages flottantes. Au terme de cette journée marathon, le président de l’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali, Sidiki Konaté, s’est dit impressionné par la qualité des installations. Il a indiqué que cette visite a permis aux membres de son association de toucher du doigt les expertises de la ferme Diallo. « J’ai été très impressionné de son usine de fabrique d’aliments ainsi que son centre de formation piscicole,  de la qualité des produits. Je souhaite une collaboration  plus accrue entre nous », a déclaré M Konaté.

Pour sa part, le Promoteur de la ferme s’est dit réconforté de cette visite, qui renforcera les partenariats avec les Docteurs vétérinaires. L’entrepreneur Boubacar Diallo a une vision claire du rôle de la pisciculture dans l’autosuffisance alimentaire au Mali. Il envisage, en relation avec les acteurs privés et publics, de « lutter efficacement contre la pauvreté et de contribuer à la diversification de notre économie avec pour option la relance du secteur halieutique ».

Diallo appelle les autorités à organiser des formations pour des jeunes désireux d’entreprendre dans les métiers de la pisciculture.

 Mémé Sanogo

Pisciculture :

L’apport  précieux des Docteurs vétérinaires

En marge de la visite à la ferme Boubacar DIALLO de Baguinéda, l’Association des Docteurs vétérinaires du Mali a tenu une rencontre d’échanges. Thème : La production piscicole, une solution pour assurer la sécurité agro-alimentaire au Mali, une vision globale des Docteurs vétérinaires.

En effet, les Docteurs vétérinaires ont organisé une rencontre au cours de laquelle, ils ont échangé  sur différents thèmes dont, entre autres, le Développement de la pisciculture au Mali (une opportunité pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle), la création d’emplois et de croissance économique aux niveaux macro et micro : les Rôles et responsabilités des Docteurs Vétérinaires pour l’investissement des fonds de développement dans la filière poisson, l’élaboration des projets d’envergure pour l’application et l’atteinte des objectifs de la politique nationale de développement de l’aquaculture et dans la mise en œuvre et le suivi des activités, la Promouvoir des partenariats (publics-privés et privés-privés) pour lever les goulots d’étranglement au développement de la pisciculture au Mali ainsi que toutes les filières porteuses d’élevage.

Le  président de l’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali, Dr Sidiki Konaté, estime que le sous-secteur de l’élevage et de la pêche contribue à 19% au PIB et représente 15 à 20% de nos recettes d’exportations, sans compter les exportations non formelles. Selon lui, la pisciculture est un véritable facteur d’essor : « L’enjeu majeur pour nous est de faire du secteur, le principal pourvoyeur d’emplois en promouvant une pisculture  productif et compétitif, apte à contribuer de manière plus significative à la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, tout en gérant durablement nos ressources naturelles».

Pour sa part, Dr Nakani Diallo a mis l’accent sur le rôle  des Docteurs vétérinaires dans  la réussite de pisciculture. Dr Diallo précise que ce rôle est primordial : «  ils (docteurs vétérinaire) interviennent dans tout  le processus du début à la fin. C’est le Docteur vétérinaire qui  précise les mesures sanitaires, c’est-à-dire les mesures d’hygiène et de bonnes pratiques d’élevage ne nécessitant pas l’usage de médicaments, notamment pour les affections définies comme prioritaires lors du bilan sanitaire d’élevage ; identifie l’ensemble des affections auxquelles l’élevage a déjà été confronté pour lesquelles le vétérinaire pourra effectuer une prescription de médicaments vétérinaires sans examen clinique préalable des animaux ; décrit les modalités de mise en œuvre des traitements médicamenteux… ».

Enfin, c’est sur une note d’espoir que les Docteurs vétérinaires ont bouclé cette journée marathon en attendant d’autres rencontres du genre. Et en espérant sur l’appui des autorités pour le développement du secteur de l’élevage plus précisément leur accompagnement dans les activités de l’Association nationale des Docteurs vétérinaires du Mali.

MS

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here