Agence EDM SA Djélibougou : Les responsables promettent de solutionner les problèmes signalés

0

Suite à une série d’articles sur les problèmes signalés par les abonnés concernant la subdivision EDM de Djélibougou, le Vendredi 1er Juillet 2011, les responsables de ladite agence ont rencontré le staff de votre hebdo préféré. De prime abord, ils ont affirmé avec amabilité, avoir compris que nos écrits visent à ce qu’ils (eux responsables) puissent améliorer la qualité de leurs services.

 

Au complet, les responsables de l’agence EDM de Djélibougou ont fait savoir qu’ils sont confrontés à deux types de problèmes. L’un, indépendant de leur volonté peut se résoudre à long terme par des efforts conjugués de tous. Par contre, l’autre est lié au manque de ressource humaine. À titre illustratif, on peut citer la non mise à jour du payement des factures au niveau de Ecobank (un partenariat qui n’a pas marché), le manque du compteur et surtout la vastitude de leur zone de couverture entre autres. Cependant, face à ces réalités criardes, ont-ils tenu à le préciser, la Direction générale de l’entreprise est en train de s’échiner en vue de les remédier.

 

S’ajoute aux problèmes reconnus par les responsables EDM de Djélibougou, une certaine mal organisation à l’interne. À les entendre, celle-ci est à l’origine de la lenteur du traitement des dossiers de demande eau et électricité, des facturations erronées et du désordre ambiant qui prévaut dans le bureau d’accueil. Comme première mesure, on envisage le décongestionnement de la subdivision en créant une agence à Sotuba. D’ailleurs, le local devant l’abriter vient d’être identifié. Reste maintenant à conclure le contrat avec le propriétaire des lieux, à équiper les bureaux et à affecter le personnel qualifié. Cette agence fera face aux sollicitations des localités n’étant pas de Bamako, mais qui sont situées à l’est de notre capitale. Il s’agit principalement de Moribabougou, Sangarébougou, Titibougou, Dialakorodji pour ne citer que ceux-ci qui se trouvent à la délimitation du district de Bamako avec les communes rurales de Koulikoro.

 

«On reconnait que tout n’est pas certes rose, ici. Mais, cela n’est pas propre à notre seule subdivision. Des actions sont en cours afin d’améliorer la qualité de nos prestations», a soutenu l’équipe dirigeante de l’agence. «Nous avons les meilleurs indicateurs. La Direction est en train de nous appuyer», ont indiqué les responsables EDM de Djélibougou. «S’il y a un comportement défiant, tout de suite la sanction tombe», ont-ils ajouté.

À noter que le fameux Tiefing Coulibaly a disparu dans la nature suite à nos écrits. À les entendre, cet homme démarcheur ou bénévole, fait partie des gens qui à force de travailler avec la société se sont mués en vrais agents. Il parait que des actions sont en cours afin d’éviter aux prédateurs de roder autour des subdivisions EDM. En tout cas, les responsables EDM de Djélibougou se disent disposés à satisfaire la clientèle. Pour cela, ils sollicitent la contribution, la compréhension et surtout l’indulgence de tous.

Bah

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER