Exploitation de ses permis miniers par les chinois : La société minière Barrick Gold Corporation tire la sonnette d’alarme

4

À la faveur de sa conférence de presse trimestrielle qu’elle a organisée dans les locaux du complexe minier de Loulo-Gounkoto, l’entreprise minière Barrick Gold Corporation a fait montre de son indignation contre l’exploitation illégale de ses permis minier qui constitue l’une de ses préoccupations majeures de l’heure. C’était ce lundi 26 octobre 2020, sous la présidence du Président Directeur Général de la compagnie minière, M. Mark Bristow, en présence de plusieurs autres responsables de la société.
D’entrée de jeu, Mark Bristow s’est réjoui de la mise en place d’un gouvernement de transition dirigé par des civils. « Nous restons disponibles pour faire partie de l’avenir du Mali », a-t-il déclaré. Cette volonté manifeste s’explique par la contribution de sa société historique Randgold Ressources à l’économie nationale à hauteur de 7,4 milliards de dollars sous forme d’impôts, de redevance, de salaires et de paiement aux fournisseurs locaux au cours de ses 24 dernières années. Toutefois, les responsables de Barrick ont tenu à préciser que la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus n’a pas impacté les activités de production. La preuve en est que le complexe Loulo-Gounkoto au cours de cette année 2020, a produit à travers des dispositions, 526Koz. C’est pour dire que le Complexe Loulo-Gounkoto de Barrick Gold Corporation qui est en passe d’atteindre ses prévisions, reste en bonne voie pour la réalisation de ses prévisions de production en 2020 malgré les défis.
En effet, le PDG Mark Bristowdit a attribué cette prouesse à la relation de la société avec ses partenaires au Mali et à sa philosophie de partager des bénéfices qu’elle crée avec les parties prenantes locales. Parlant toujours de réalisation, Mark dira que le Complexe Loulo-Gounkoto a payé 160 millions de dollars en cette année 2020. À cela s’ajoute, la finalisation en cours de la première centrale solaire de 20MW qui diminuera la consommation d’énergies fossiles. Cependant, au-delà de ces performances, Barrick Gold est confrontée à un sérieux problème au Mali. Il s’agit de l’exploitation illégale de ses permis qui a atteint une autre dimension avec l’implication des chinois. Lesquels continuent de développer des camps avec l’utilisation des excavateurs et camions. Selon les responsables de Barrick, le phénomène perdure malgré tout. Mieux, ils ont évoqué l’urgence et la nécessité d’arrêter le plus vite possible ces illégalités qui ne profitent point à Barrick. Et de conclure en invitant les nouvelles autorités à s’y impliquer afin de permettre à la société de poursuivre sa contribution à l’économie malienne.
Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. vraiment les chinois detruisent l;environement a kenieba ( Region de kayes ) , nous les jeunes de cette localite avons informer un agent du ministere de l’environement , il nous a dit clairement qu’ils sont au courant mais qu’ils ne peuvent rien , que sa leur fait mal cette situation perdurer , alors on a compris que certaines autorites y sont impliquer puisque meme la mairie de kenieba n;en parlent , pourtant les chinois son entrain de detruire le faleme ( l’affluent du fleuve senegal ).

  2. Pour attirer et maintenir les investisseurs nationaux et étrangers dans notre pays, il faut que le gouvernement se montrer capable de protéger les investissements des gens.
    Cependant, j’ignore comment les Chinois arrivent à exploiter illégalement les zones sous couverts de permit de la compagnie Barrick Gold.
    Dans tout ça, c’est le Mali qui est le grand looser. Barrick Gold est l’une des plus grandes compagnies mondiales en termes de quantité d’or produite annuellement. Les dirigeants de cette compagnie, dont M. Mark Bristow, se partagent chaque année des millions USD pendant les conditions de vie de nos populations locales se dégradent plutôt et le Mali se contente des miettes en FCFA.

  3. Barrick possede un permis, un espace a exploiter donc un carte detaillée de sa zone, alors que Barrick porte plainte a la justice!!! Au lieu d’attendre les autorites politiques. Si ca se trouve les Chinois ne possederaient meme pas de permis ni d’autres papiers.

  4. On a pas fini avec la colonisation Francaise et nous allons chercher nous-memes la colonisation Chinoise, c’est le debut de la fin pour le Mali car quand les Chinois commencent a exploiter, ils exploitent vraiment!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here